Jeanne d’arc selon Olivia

Jeanne d’arc selon Olivia

Une sainte pour la 34ème fresque du Mur Orleans…Il y a 100 ans, le 16 mai 1920, Jeanne d’Arc a été déclarée sainte par le Pape.

Orléans porte une dévotion particulière à la sainte de l’Eglise catholique qui a délivré Orléans en 1429 .

Annonce des Fêtes de Jeanne d’Arc 2020

L’équipe, Jean Michel Ouvry et Ludovic Boureau , chargée par la ville d’Orléans de cette fresque a choisi une femme Olivia de Bona et un thème lié à Jeanne d’Arc .

Grâce à cette affiche, les spectateurs étaient informés de l’identité et du parcours de l’artiste qui réalisait la fresque sous leurs yeux

Vendredi 10h

Au coin de la rue des carmes et de la rue Henri Roy, centre ville d’Orléans…

Ludovic et Jean Michel étaient prêts, ils avaient recouvert le précédent mur de la couleur de fond souhaitée par Olivia.

Olivia de Bona a préparé son esquisse et va tracer les premiers traits

Olivia de Bona s’engage dans une nouvelle réalisation, elle a lu de nombreux documents pour peindre Jeanne d’Arc. Comme beaucoup, en dehors de quelques historiens, l’histoire de cette star des églises et des écoles et en plus appelée pucelle d’Orléans est très mal connue. Mais cette recherche l’a motivé pour peindre une Jeanne d’Arc différente . Elle m’explique sa volonté que l’on se réapproprie Jeanne d’Arc, celle qui a été trop souvent récupérée pour des motivations partisanes. Comment va-t-elle illustrer sa vision si emprunte de générosité ?

En consultant le WEB je me suis fais une petite idée.

Une certitude, ses réalisations depuis ses début sont d’abord agréables à découvrir. N’hésitez pas à visiter ses pages facebook , un REGAL. A 35 ans elle a déjà une multitude de réalisations dans différents domaines. Toujours pleines de fraicheur.

Vidéo des premiers traits

Un cheval pour engager la peinture

Jeanne combattant avec conviction les certitudes.

Vidéo accompagnée de l’interview réalisé pour le site « Pour l’info Orléans » dans lequel Olivia de Bona présente son projet .

Des gilets jaunes…

La femme maltraitée

un combattant transgenre

les chiens complotistes

Le renard préservant les bureaucrates

« Elle nous a sauvé nous l’avons brûlé »

la fresque dans le quartier visible tout le mois

Merci à Olivia et aux amis qui ont choisi cette artiste !

Par cette fresque, certes éphémère, on retrouve Jeanne d’Arc loin des images pieuses, des statues qui trônent dans les églises du Monde entier avec son armure et son étendard. Olivia peint une autre Jeanne sûrement plus proche de nous et contemporaine des jeunes qui veulent changer le monde dans leurs combats pour accueillir les différents principalement les réfugiés, pour défendre la Terre, pour acquérir de nouveaux droits humains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *