Je viens de recevoir un mail avec des nouvelles de cette association que j’ai rencontré en mai 2015 à Hébron, Cisjordanie. Au début de 2017 j’avais eu l’immense plaisir de retrouver par mail cette association (voir mon blog)

Je ne tarde pas pour vous partager ces nouvelles heureuses. Pourtant dans cette ville, dans cette région, la domination israélienne sévit chaque jour, c’est ce que l’on lit et voit dans nos médias européens.

Malgré tout, ce rapport  d’activité montre que l’Association « Hebron France Association » agit. Par ces infos, les responsables de l’Association montre l’importance de leurs relations avec des villes et assos françaises . J’ai noté une classe d’un collège de Clermont Ferrand, le Consulat Général de France, le chef Vincent Lucas, l’écrivaine Soline de Laveleye, la Fondation Tamer, la mairie d’Arceuil, Médecins sans frontières, l’association Citrus, antenne de Solidarités Jeunesse dans l’Aveyron et la Francophonie.

Les sujets abordés (extraits)

FRANCOPHONIE

Cours de français :

Les trois cours de français avec Baptiste et Zakia continuent et les étudiants préparent le DELF’ qui aura lieu fin mai à l’association, en niveaux A1, B1 et B2.

Dans la vieille ville, pendant le camp d’hiver de janvier (10 séances): cours de français tous les midis avec 6 élèves en suivant le thème « les enfants en France ». Travail à partir de vidéos de TV5 monde sur une classe de collégiens à Clermont-Ferrand.

En février la Semaine de la gastronomie française est venue à l’association : le chef Vincent Lucas a appris à une quinzaine d’étudiants de français comment préparer un risotto et un poisson poché, et la boulangère Anne-Cécile barbier est intervenue auprès des femmes travaillant dans la vieille ville. Echanges de recettes de cookies au halawa et de pain au zaatar…

ACTIVITES ENFANTS

Photo de l’Asso

Le 12 janvier un groupe d’enfants étudiants de français et de musique a pu assister à l’Open Day Philharmonie à Bethléem. Découverte d’instruments, discussion avec les musiciens… Des membres du club francophone se sont aussi joints au groupe !

Plusieurs formations et activités ont été organisées avec la Fondation Tamer, dont la Semaine nationale de la lecture du 1er au 7 avril. Les enfants ont travaillé sur une histoire pendant plusieurs jours, et en ont joué des extraits.

ASSISTANAT SOCIAL

A partir de la mi-mai la fréquentation aux diverses activités étant donné  les examens finaux puis le début de ramadan.

Il y a eu 119 visites chez l’assistante sociale entre janvier et mars. Sur ces  cas, 14 relevaient de problèmes sociaux, 60 de problèmes économiques, 21 de problèmes psychologiques et 20 de problèmes de santé.

Tous les lundis matins un groupe de femmes continue de se réunir et fait des activités et des jeux pour réduire le stress avec l’assistante sociale. Une session a été destinée à discuter avec les mères comment aider les enfants à faires leurs devoirs d’une façon ludique.

TOURISME ALTERNATIF

Photo asso

Ce semestre nous avons organisé des visites pour près de 550 personnes avec notamment les organismes suivants :

– CCFD

– Ecole biblique et archéologique

française de Jérusalem

– France Palestine Solidarité

– Maison d’Abraham

– Siraj

– Diwan voyage

100 personnes ont par ailleurs passé une nuit chez l’habitant.

Dans le cadre du projet « Sensibilisation des jeunes palestiniens au patrimoine et à l’environnement » commencé en 2011, Kholoud est intervenue dans 5 écoles avec la collaboration du Ministère de l’éducation.

VOLONTARIAT 

Nos deux volontaires Laura et Agathe nous quittent en juin.

 Elles ont eu leur rassemblement de fin de volontariat à Ramallah du 1er au 3 avril. 6 volontaires SVE étaient présents (de Ramallah, Naplouse et du camp de Deisheh). Le groupe a échangé sur les expériences de chacun, les projets accomplis et à venir, dans une très bonne ambiance.

Nous espérons pouvoir envoyer un palestinien du club francophone en France à partir de septembre, pour un volontariat d’un an avec l’association Citrus, antenne de Solidarités Jeunesse dans l’Aveyron.

Cliquez sur ce lien pour lire l’intégralité du rapport envoyé par mail aujourd’hui

Rapport d’activité janvier-mai 2017

Ci dessous une vidéo réalisée lors de notre passage dans laquelle Omar présente cette association.

 

Enfants d’un camp de réfugiés (mes archives photo)

Lors de notre passage à Jérusalem-Est , en mai 2015, nous avions rencontré une association palestinienne de défense des enfants. Le responsable nous expliquait que les enfants se révoltaient  de voir la maison de leurs parents, de leurs copains, détruites par les archéologues israéliens qui fouillaient dans le sous sol de ces environs de la vieille ville. Voir mon billet.

Une autre fois, nous visitions un camp de réfugiés , l’animateur défendant  l’éducation des jeunes et la non-violence nous affirmait qu’il ne pouvait pas freiner les gamins qui lançaient des pierres sur les militaires qui pénétraient régulièrement dans le camp. Pourtant ces enfants risquaient la prison.Voir mon billet.

Je viens de lire sur l’excellent site internet « Orient XXI » dans un article  informant sur les 1 500 prisonniers politiques palestiniens qui ont entamé lundi 17 avril une grève de la faim nommée « Liberté et Dignité », pour le respect de leurs droits élémentaires.

Violations des conventions internationales

Les forces d’occupation israéliennes se refusent à appliquer à la Palestine occupée les Conventions de Genève, qu’il s’agisse de déplacements de populations, de confiscations de territoires, de constructions de colonies sur le territoire occupé… ou des droits des prisonniers, que Tel-Aviv refuse de reconnaître comme prisonniers de guerre et qui ne devraient notamment subir ni l’enfermement sur le territoire israélien ni la torture.

Ceux-ci sont pourtant le lot commun, même pour les enfants. L’organisation Defense of Children International (DCI) a collecté les témoignages de 61 enfants de Cisjordanie détenus par les forces israéliennes et poursuivis par des tribunaux militaires en 2016. Vingt-cinq d’entre eux ont été détenus en cellule d’isolement pour des interrogatoires durant des périodes d’une moyenne de seize jours, l’un d’eux ayant été isolé durant 29 jours. Selon DCI-Palestine, il s’agit de faire psychologiquement pression sur ces enfants, et de les rendre plus vulnérables faute d’accès à tout conseil légal. DCI a déjà eu l’occasion de dénoncer dans un rapport présenté l’an passé,

les violences physiques [qui] consistent principalement à pousser, donner des gifles ou des coups de pied ou frapper l’enfant avec un casque ou un fusil. Quand ils sont arrêtés, pratiquement tous les enfants (97,7 %) ont les mains liées et une grande majorité d’entre eux (88,3 %) ont les yeux bandés pendant de longues périodes. L’accès aux biens de première nécessité tels que l’eau, la nourriture et les toilettes est dans la plupart des cas refusé pendant l’arrestation, le transfert et l’interrogatoire (…) L’usage courant et fréquent des moyens de contention, des menaces, de la violence physique et morale, ainsi que le fait de ne pas expliquer aux enfants leurs droits, de mener les interrogatoires sans la présence d’un avocat ou d’un membre de la famille et de leur montrer des documents uniquement en hébreu, une langue que la plupart d’entre eux ne comprennent pas, constituent des violations graves et systématiques des droits des enfants palestiniens.

Arrêtés de nuit comme de jour, les enfants sont particulièrement ciblés par les militaires. Il s’agit notamment de faire peur, et de faire pression sur leurs familles.

Camp de réfugiés palestiniens (archives mai 2015)

Et si … (mes archives mai 2015)

C’est peut être lui que nous avons rencontré en mai 2015

 

En écrivant ce billet je pense au jeune palestinien de 16 ans tué vendredi par l’armée israélienne qui a ouvert le feu sur des manifestants qui leur lançaient des pierres, selon le ministère palestinien de la Santé. Une porte parole de l’armée israélienne a expliqué que les protestataires lançaient des cocktails Molotov sur des voitures près de la ville d’Hébron et que les soldats estimant être en danger ont tiré.(Agence Reuters du 17 mars 2017).

 

L’art pour survivre et espérer

Lors de notre voyage en Palestine, nous avons été  frappé par la recherche incessante des palestiniens pour l’éducation et de la culture, moyen de survivre. L’investissement pour les musées comme pour l’alphabétisation, les universités, etc… a une importance presque disproportionnée dans la situation de misère vu dans les villes, les camps de réfugiés, les villages.

Nous avions été étonné par l’architecture et la splendeur du musée dédié au philosophe, écrivain et poète Mahmoud Darwich sur les hauteurs de Ramallah, le siège de l’Autorité Palestinienne.

 

Association d’Art moderne et contemporain en Palestine

Principe du projet: une collection solidaire, constituée de dons d’artistes, occidentaux dans un premier temps. Gérée par l’Association d’Art moderne et contemporain en Palestine, une association de droit français reconnue en juin 2016, cette collection est déjà riche d’une centaine d’œuvres. Elle est conservée à l’Institut du Monde Arabe, son point d’ancrage, en attendant son installation dans des locaux du musée en Palestine. Elle doit tourner dans différentes villes d’Europe.

J’ai eu le plaisir d’aller la visiter mercredi dernier et je vous fais partager ce bonheur.

A l’Institut du Monde Arabe à Paris

L’affiche de l’exposition

L’Institut du Monde Arabe, 1 rue des Fossés Saint Bernard Paris

Un atelier dans l’IMA

Un lieu de découverte pour les petits parisiens

Visite de l’exposition

A l’entrée…

Julio Le Parc (Argentine 1938) La Longue marche du Peuple Palestinien.

ark Brusse (Pays Bas 1937) The Fertile Rock 99

Détail

Poursuivons la découverte

Les œuvres exposées

Plus »

Alors que des informations les plus alarmistes sur l’avenir de la Palestine hantent nos journaux, je découvre dans mes mails d’aujourd’hui, ce message.

 

Régulièrement je reçois des nouvelles de cette association Franco-palestinienne que nous avons visitée lors de notre voyage de mai 2015. voir mon billet.

Je ne peux m’empêcher de vous le faire partager .

Espoir et sérénité, des précisions.

Une annonce, les festivités pour le Vingtième anniversaire de l’association.

L’association fêtera ses 20 ans fin avril (29-30/4 et 1/5).

Diverses activités avec des participants locaux et français seront proposées sur 3 jours tant au public palestinien qu’au public étranger : exposition, ateliers pour adultes et enfants, concerts, théâtre, visites de la ville et de sites archéologiques.

Vous êtes les bienvenus à ces manifestations, que vous soyez sur place ou que vous décidiez de venir pour l’occasion.

Dans ce cas merci de nous indiquer quand vous arriveriez, pour combien de temps, et si vous souhaitez qu’un hébergement vous soit réservé. A titre indicatif, une nuit d’hôtel (single) est à 90 NIS et une double à 150NIS (soit 22€ ou 37 €), et le logement chez l’habitant est également 37 € avec diner et petit déjeuner.

Un rapport d’activité

Rapport activités oct-dec 2016 r

BRAVO

A Hébron des locaux de l’Association en mai 2015

 

invpalestineCe mardi 15 mars, près de 50 personnes ont répondu à notre invitation.

Nous n’avions pas voulu en faire un moment de polémique ou de débat , seule notre désir de partage nous avait motivé. Nous avons aussi bénéficier du concours de la Présidente de notre association de quartier qui a réservé la salle et invité les adhérents. Ce n’était pas une conférence comme celles que l’Association des Habitants de La Source organise régulièrement sur des thèmes de société allant de la crise, à la laïcité en passant par le vin . Certes il faut sortir de notre horizon du quartier et des problèmes de ses habitants mais le sujet de la Palestine controversé en France dépassé les objectifs de l’Association.

IMG_0007

Parmi ces amis les responsables de Palestine 45, une association départementale de défense des droits des palestiniens, ont été très attentifs. Ils avaient, quelques jours avant, proposé aux orléanais, dans le cadre du Forum des Droits Humains, le témoignage d’un universitaire parisien, membre de L’Association des Universitaires pour le Respect du Droit International en Palestine. Ce dernier venait de faire une mission d’étude de 10 jours dans 6 des 14 universités de Cisjordanie. Naturellement nous n’avions pas manqué cette conférence militante qui nous a conforté sur la volonté des palestiniens à privilégier l’éducation ce que nous avons constaté nous aussi pendant notre voyage de découverte. J’espère que dans mon témoignage  j’ai pu faire passer cet élément si indispensable pour comprendre la volonté des palestiniens pour la paix avec Israël.

J’espère aussi cette bataille de tous les jours dans les camps de réfugiés palestiniens transpire dans le petit livre que je publie « Retour de Terre… sainte » « Rencontres palestiniennes ». A consulter et à commander avec ce lien : http://blookup.com/fr/blookshop/blook/retour-de-terresainte-9465/

Pour terminer cette mini conférence j’ai voulu présenter cette photo prise à Jérusalem  :

Tout un symbole ces copines qui semblent d'origines différentes

Tout un symbole ces copines qui semblent d’origines différentes

 

 

 

 

 

 

 

 

Demain Noël. Mes pensées vont à la ville de Bethléem en Palestine que nous avons visitée en mai-juin dernier. Voir aussi les billets de ce blog sur l’étiquette: palestine. Plus »

Témoignage de Gérard

Gérard était du voyage que nous avons effectué mi juin en Palestine avec l’Agence Point Voyage.

Par sa plume

Gérard m’a envoyé ce texte qu’il a écrit avant de prendre l’avion pour son retour.

Palestine

 Avec ce diaporama

Plus »

Article que j’ai publié le 15 juin 2012 et que j’avais enlevé avant de partir en Israël au cas où …
Ce cirque existe encore les inscriptions pour 2015-2016 sont en cours pour les enfants de 7 à 14 ans à Birzeit, Ramallah, Jénine, Hébron et le camps de réfugiés d’Al Fara. Voir leur site en anglais : http://www.palcircus.ps/
Plus »

« Spécial » … Chapeau ! Ils nous ont aidé à « Comprendre La Palestine » …

Point Afrique

1-site-etude-PAV13.indd

Remerciements à Point Afrique (maintenant Point-Voyage), l’agence qui facilite les rencontres, l’agence qui nous emmène au bout du monde. Il y a quelques années sur ce blog je leur avais  donné un coup de chapeau pour leur courage ; malgré les divers conflits en Afrique, ils proposaient un superbe voyage au Tchad, le seul pays accessible encore.

Merci de nous avoir préparé ce voyage « Mieux comprendre la Palestine » avec toutes ces rencontres et une logistique sans problème. Kevin Girard  le directeur générale de cette coopérative est toujours disponible avec toute son équipe.

Pour nous accompagner dans notre séjour  Point Afrique avait délégué Olivier. Ce « monsieur Olivier » que nous avons attendu à l’arrivée à l’aéroport. Il était retenu par la police …pour donner le nom, la date de naissance de son grand père, etc… « On ne peut rien faire, il faut l’attendre  » nous annonce Jamel, notre guide à 3h du matin !!!

Merci à Olivier pour sa disponibilité de tous les instants, pour sa promptitude à nous soutenir dans les moments de déprime devant tant de malheurs du peuple palestinien et pour sa jeunesse communicative dans ce groupe de quinquas.

Olivier toujours disponible ...

Olivier toujours disponible …

Merci à l’agence réceptive palestinienne  « Hla Tours »

Plus »

L’Archéologie destructrice à Silwan…

Après le Mont Sion notre dernière étape hors les murs de la vieille ville de Jérusalem (2ème jour de notre séjour) a été Silwan. Silwan est une ville de Jérusalem Est en Territoire palestinien selon les derniers accords de paix.

Carte Google Earth

Carte Google Earth

Nous sommes au sud de la vieille ville à quelques centaine de mètres des murailles de Jérusalem. Plus »