La célèbre collégiale du centre d’Orléans héberge cet été 2018 Charlotte de Maupeou.

Extrait de la présentation de l’artiste réalisée par les commissaires de l’exposition Gil Bastide et Ludovic Boureau

 

Charlotte de Maupeou et Ludovic Boureau

Le jour de ma visite, la chance m’a souri car Charlotte de Maupeou était présente à la collégiale pour préparer avec Ludovic une série de gravures érotiques pour compléter l’exposition. L’accrochage n’ayant pas eu lieu je laisse aux futurs visiteurs le plaisir de découvrir ces images coquines.

Mon coup de cœur pour son regard

D’après de La Tour II, tempera sur toile

Le déjeuner sur l’herbe , tempera sur toile libre

Des sculptures…

« Felipe IV » sculpture en bois devant « La jeune fille à la perle » tempera sur toile

 

Des autoportraits …incroyables

« Autoportrait à l’atelier » tempera sur toile

« Autoportrait au kimono rouge » tempera sur toile

Portrait…

Attention ! qui s’y frotte si pique !

La signature de Charlotte de Maupeou, le porc épic l’emblème de la famille des Orléans

Charlotte de Maupeou visionne le reportage de FR3 ci dessous

 

Petit retour en arrière

Quand nous allions dans la famille de Chloé, nous étions toujours admiratifs par les dessins qu’elle ramenait de l’école primaire et que fièrement sa maman punaisait sur les murs de la cuisine. Pendant la période du lycée, toujours très douée, elle suivait au moins une fois par semaine des cours de dessins et de couleurs . A notre grand étonnement après ses études supérieurs d’ingénieurs, Chloé a repris de chemin des cours de dessins et de peinture.

Chez elle, sa chambre et la cuisine familiale ont toujours été comme des petites galeries d’art . Puis est venu le temps d’Instagram, et son adresse « loe.mare »; là elle peut mesurer sa jeune notoriété, qui l’étonne toujours, par l’intermédiaire des « j’aime » ou « like » pour chacune de ses réalisations de peintures. Je ne sais pas qui lui a fait connaître Maurice . C’est ce dernier qui l’a invité à exposer le week end dernier.

Chloé à La Bastille

 

L’invitation sur Facebook

Rue Saint Sabin, une petite rue presque piétonne  dans le quartier très animé de la Roquette près de la Bastille à Paris, en cette fin d’après midi de dimanche, un attroupement de jeunes sur le trottoir en face de l’Espace 7 .

C’est dans ce lieu, une galerie d’exposition en location, que Maurice expose ses œuvres et celles de ses « friends ».

Je me retrouve donc invité par Chloé pour cet événement important pour elle car c’est la première fois qu’elle expose ses peintures en dehors de chez elle.

Chloé devant ses peintures

En haut « James » huile sur lin, en bas « Krakan » acrylique sur coton les deux peintures exposées par Chloé

Une présentation toute en sensibilité

Les amis de Chloé

Pierre Kubes devant ses photos noir et blanc pour la rue

Collages d’affiches récupérées de Syham, enseignante en école primaire à Marseille

Aquarelles sur papier de Camilla Kjeldal

Merci à tous ces jeunes artistes pour leur accueil, leur simplicité. J’ai été impressionné par le sérieux avec lequel elles et ils expliquent leurs réalisations. Toutes et tous ne vivent pas de leurs peintures, de leurs aquarelles ou de leurs photographies, comme on dit, ils débutent dans la vie active, enseignants ou ingénieurs mais leurs temps libres ils le consacrent certainement tout entier à leur passion, le dépassement de soi pour « le beau ». Merci de nous faire partager vos …chefs d’œuvres, vos parents doivent être très fiers !

« Louvoyer » collage et acrylique de Maurice

Printemps des artistes à Orléans

Comme tous les ans le Cercle des peintres du Grenier à Sel présente son Salon du 4 au 16 mai 2018 dans la collégiale Saint Pierre le Puellier .

Ce Cercle a été fondé en 1969, il regroupe dans l’atelier des artistes peintres chevronnés . Ce Salon est le point d’orgue de l’année  pour 12 sociétaires de l’atelier. La plupart expose des œuvres. La sélection des peintures exposées  est réalisée par un jury composé de peintres et experts réputés et extérieurs au Cercle. Je pense que des artistes doivent être frustrés de ne pouvoir présenter leurs œuvres  à leurs concitoyens< à cette occasion. Mais chacun d’eux pourront se consoler en proposant des peintures dans les salons ou expos auxquels ils sont invités.

Trois artistes étaient les invités extérieurs de ce 48eme Salon : Nathalie Cirino, Nicole Berton et Pierre Tritsch.

Au début du Salon des prix sont attribués par la Ville d’Orléans, Conseil départemental, Bernard Gaufroy, le fondateur de l’atelier, Bozart, Amis des Musées.

Mes coups de cœurs

Parmi les 136 œuvres exposées, mes coups de cœurs ne vont pas nécessairement aux œuvres ayant obtenu un des prix attribués au début de ce salon :

 

« Course à pieds », Huile de Jean Pierre Lamarche

« Attente », Huile de Colette Camaly

Acryliques de Véronique Beauchef

« Sous la pluie » de Anne Marie Fleury-Buchard

Détail de « Sous la pluie »

Portrait en bleu, portrait en blanc, acrylique de Cécile Valtat

Mon clin d’œil

Rencontre

Colette Camaly, devant ses toiles

J’ai eu la chance de rencontrer une des sociétaires du Cercle du Grenier à Sel. Comme deux autres artistes elle était de permanence au Salon le jour de ma visite. Colette Camaly peint depuis « toujours ».

Sur le terrain, elle commence par des croquis au crayon ou à l’aquarelle puis dans son atelier elle réalise ses huiles. Elle est membre de l’atelier du Grenier à Sel depuis 1982, sociétaire des artistes Orléanais depuis 1989 puis des Artistes Français depuis 2000. D’après sa biographie sur Internet elle a été l’invitée d’honneur de plusieurs salons . Elle a exposé à l’étranger en Allemagne, à Chypre, en Corée, en Norvège et même en Syrie. Elle est fière de sa médaille d’argent des Artistes Français.

A l’Atelier du Grenier à Sel est bénéficie des conseils des autres artistes, « nous pouvons discuter de nos productions d’une façon amicale et constructive pour tous ».

Les invités d’honneur

Nathalie Cirino

Sculpteure , habitant à Romorantin, elle est diplômée Universitaire d’Art-Thérapie à la faculté de Médecine de Tours.

Nicole Berton

« Nature morte devant le port » huile de Nicole Berton

Pierre Tritsch

Pierre Tritsch, né à Alger en 1929, est un artiste-peintre français. Il fut élève de Louis Fernez aux Beaux-arts d’Alger et de Roger Chapelain-Midy aux Beaux-arts de Paris. Il a obtenu le Prix de Rome.

 

« Fruits » huile de Pierre Tritsch

Ne manquez pas ce Salon .

Le printemps revient et avec lui les expositions. 
Celle-ci, le week-end des 17 et 18 mars se tient dans le lieu magnifique de la serre du jardin des Plantes à Orléans. 
Elle est organisée par une association de femmes qui ont invité 39 femmes peintres ou sculpteures à exposer.

C’est ainsi que nous avons été invité .

La serre du Jardin des Plantes construite au XIX ème siècle vient d’être réhabilitée et très bien rénovée, elle accueille diverses manifestations. C’est la première fois que j’y visitais une exposition artistique. J’ai pu observé que ce lieu fait merveille pour accueillir peintures et sculptures ;  ses verrières, les plantes qui la décorent, son haut plafond mettent en beauté les œuvres, ici celles d’artistes venues de la région Centre et de l’Ile de France; qui exposent dans d’autres lieux à Orléans et les communes alentours .(voir mes billets précédents, étiquette Galeries d’arts)

Cette manifestation était organisée par  Innerwhell, une importante ONG internationale de Femmes. Les bénéfices (30%) de la vente seront reversés à deux associations : LAÉ, qui lutte contre les violences faites aux femmes et AAA, qui accompagne les enfants autistes.

Mes coups de cœur.

Ce choix est sûrement très injuste, j’ai voulu tout simplement faire partager de belles images. Parce que ces œuvres ont attiré mon attention, que j’ai pu choisir un angle de prise de vue qui me plaisait, que j’ai pu échanger quelques minutes avec l’artiste sur leurs œuvres.

de Nadège Raineteau « Glenn Gould »

de Marianne Ruston www.marianneruston.fr « Paris sous le charme »

de Michèle Le Gallo michelegallo@wanadoo.fr

de Françoise Gonzalez-Camus francoisedorleans@hotmail.fr

de Dalia Fijalkow , www.artlimited.net/22974

« Eclatée de rire avec Lea » de Nadège Raineteau latableadesseins.e-monsite.com

16. novembre 2017 · Commentaires fermés sur Opera à Orléans · Catégories: Mes coups de coeur · Tags: ,

Attention ! ce n’est pas de la musique, ni de la danse, ni du chant, c’est presque tout cela en même temps. OPERA est le nom d’un artiste qui dessine des mouvements, assemble des couleurs pour en faire une fresque.

La fresque terminée

OPERA de son vrai nom Stephane Vignal est venu à Orléans pour réaliser le nouveau MUR d’Orleans, les vendredi 27 et samedi 28 octobre 2012. J’ai eu le plaisir de le suivre tout au long de sa performance en public en plein centre d’Orléans , rue H.Roy.

Il est le 9ème artiste de street art  à réaliser la fresque du MUR d’Orléans. Sur ce blog j’en ai suivi plusieurs (voir en cliquant sur l’étiquette: « arts urbains »).

Les promoteurs de cette heureuse initiative Jean Michel Ouvry et Ludovic Boureau avec la ville d’Orléans, proposent aux orléanais une palette de street art toujours très large; il y en a pour tous les goûts. Je pense que la fresque de OPERA va bouleverser une fois de plus certains préjugés sur le graffiti. Avec l’art de Stephane Vignal nous sommes très loin des tags qui pollueraient nos villes.

Stephane Vignal un artiste contemporain

Stéphane a 34 ans. Il est diplômé d’un BTS en Com’Visuel en 2005. Il a commencé comme tous, dans les tags plus spécialisé dans le lettrage;  il paraît que c’est obligatoire pour entrer dans le petit monde des graffeurs. Puis comme beaucoup, pour gagner sa vie, Stéphane a illustré l’environnement de grandes marques . Vous avez sûrement vu certaines de ses illustrations. C’est beau et ça change des photos publicitaires.

On dit (parce que je ne suis pas spécialiste) que OPERA se situe dans la lignée des grands tels que Vasarely et Kandinsky. Et pour moi d’une période de Picasso.

Premiers traits

Vendredi 27 octobre 11h

OPERA a préparé sa performance avec beaucoup de soin : des mètres de ruban adhésif, spécial peinture, 14 couleurs et une esquisse réalisée avec son ordinateur.

« Coloriages » d’art

 

Une fresque réalisée avec grand soin .

Comme vous voyez dans ces vidéos Stéphane Vignal dénote de l’image du grapheur-tagueur . il n’a pas la casquette visière en arrière, ses vêtements sont propres. Il est venu à Orléans accompagné de sa jeune femme « ce n’est pas loin de Paris j’ai pris en congé et j’en profite pour visiter Orléans, demain nous visiterons ensemble Chambord… » . Stéphane  n’hésite à l’embrasser tendrement …ou à publier sur les réseaux sociaux les photos de leur mariage ..en blanc.

Une collaboratrice admiratrice et conjointe

Un gars sympa toujours prêt à parler de sa fresque, à prendre du temps avec ses « spectateurs » jeunes et vieux qui s’arrêtent de plus en plus devant sa réalisation. Il stresse même les organisateurs qui se demandent s’il pourra finir tant il perfectionne son œuvre : pas une bavure, pas un trait moins net , pas un dégradé de couleur oublié, etc…

N’hésitez pas à le retrouver sur Internet .

Merci Opéra, Stéphane Vignal pour votre disponibilité . Vous contribuez à embellir Orléans et notamment le quartier des Carmes.

Attention nouveau mur les 24 et 25 novembre 2017

réalisé par 10 Mussy une des 10 % de  femmes grapheuses.

 

Si vous avez la chance de randonner dans la région d’Aussois et plus précisément dans la foret du Monolithe, vous découvrirez des sculptures réalisées dans les troncs de sapins coupés à 3 mètres de hauteur. Ces 15 sculptures sont l’œuvre de Serge Couvert.

 

Serge Couvert, l’artiste d’Aussois

Chez les Couvert on est menuisier depuis plusieurs générations à Aussois.

Après un début en ébénisterie, Serge Couvert s’est spécialisé dans la sculpture. Sa notoriété dépasse les frontières de sa commune. Pourtant c’est à sa commune et plus exactement aux amis randonneurs et skieurs de fond de cette station touristique en bordure du Parc de la Vanoise qu’il offre une production d’œuvres exceptionnelles, 15 sculptures reliées par un sentier, appelé le Sentier des sculptures.

1994, 95, 96 et 98 primé au concours international de sculpture de St Michel de Maurienne.

1995 Salon des arts de Moutiers 2ème prix .

1996 Festival international des arts de la rue Dijon 2ème prix

1996 Concours de sculpture, station des karellis 3ème prix

2003 Concours de sculpture sur bois Avrieux 1er prix .

2011 au concours international de sculpture de st Michel de Maurienne. 1er prix .

Ref : Internet https://www.class41.com/sculptors/biographie-de-l-artiste-serge-couvert-1/

 

Le sentier des sculptures

Plus »

L’Événement culturel  de ce mois d’Aout 2017 à Orléans.

l’affiche du MUR

Les animateurs du MUR d’Orléans Ludovic Bourreau et Jean Michel Ouvry ont fait très fort pour la 7éme édition du MUR d’Orléans. Ils ont invité Marko93, l’un des plus Grands graffeurs actuels. Plus »

A Orléans du 11 au 16 Aout 2017 s’est déroulés la Fête des Duits. C’est la  7ème édition de cette animation se déroulant dans un lieu inaccessible habituellement des orléanais et pourtant celui que chacun peut admirer aux couleurs des saisons en traversant la Loire, le duit Saint Charles.

Le pont de la RN20

L’association orléanaise NANOPROS proposait plusieurs événements et performances artistiques. Tout à long du parcours de 1400 m, un chemin traçé à travers une végétation dense ponctuée d’arbres, pour certains centenaires, d’arbustes et de hautes herbes, les sculptures de Pierre Merlier peuplaient cet univers curieux…. Plus »

La semaine dernière nous sommes allés visiter « Street Art City » près de Lurcy-Lévis dans l’Allier.

Dans la campagne entre Berry et Bourbonnais

Dès le portail franchi , je découvre des fresques gigantesques qui recouvrent les murs de cet ancien centre de formation de France Télécom, devenu propriété privée.

Autoportrait de muraliste argentin Alaniz

« Le migrant et la liberté » de Alaniz, souvenir d’un voyage avec des migrants syriens

 

Une rencontre exceptionnelle

Après une balade photographique, j’ai eu la chance de rencontrer des artistes en résidence, ouf ! ce lieu n’est pas une œuvre fantôme, il y a des gens !

Les artistes rencontrés. Seuls (de droite à gauche) Joris et Snek ont accepté d’être photographié.

Plus »

Nouvelle initiative d’artistes orléanais pour leurs concitoyens

Dans le centre d’Orléans, le Campo Santo  le cloître d’un ancien cimetière s’est transformé, cet été 2017, en galerie d’art. La particularité de cette exposition est que les œuvres ont été réalisées en public pendant deux jours le 18 et 19 juillet par des professionnels invités par l’Association Couleur Vinaigre. Dommage je n’ai pu assister, ni filmer cet événement. Faute de ce plaisir je viens de découvrir  la production de cette association orléanaise. N’hésitez pas un instant pour vous rendre au Campo Santo jusqu’au 20 Août 2017.

Pour en savoir plus : http://www.agenda-des-sorties.com/detail.php?id=115218

Sur fond de Cathédrale et d’Institut des Arts Visuels (bâtiment moderne), le Campo Santo

Comme d’habitude je ne vous propose pas un catalogue de cette exposition mais tout simplement quelques œuvres que j’ai photographié à ma manière…

Plus »