Départ

Départ

Mercredi dernier 20 mai 2020, en fin de matinée, un événement a sorti mon quartier de la torpeur provoquée par le confinement. Des centaines de personnes se sont rassemblées le long de l’avenue principale et ont applaudi au passage d’un cercueil.

Un militant communiste et syndical venait de décéder, il s’appelait Michel Ricoud.

Sur près d’un kilomètre, spontanément ou appelés par leurs associations, les gens sont venus pour rendre hommage à Michel Ricoud

Des hommes et des femmes de toutes conditions, ceux et celles que rencontraient régulièrement Michel Ricoud

Personnalités, ici le maire d’Orléans et des adjoints, responsables d’associations et de partis tous unis pour applaudir la dépouille de Michel Ricoud

Photo de Michel Ricoud sur corbillard

Au rond point de FR3 le convoi s’éloigne et un calicot de la Confédération Nationale des Locataires appelle à « continuer le combat ».

Après ce moment très émouvant qui avait permis aussi des retrouvailles après les semaines de confinement, il n’était pas rare d’entendre « on se retrouvera pour un hommage plus solennel avec des témoignages sur ce militant, il faut que l’on parle de Michel ! » ou » il faudra poursuivre son action et ne pas attendre « .

Une manifestation de sympathie exceptionnelle

Michel Ricoud habitait le quartier depuis la construction de la Source en 1970. Il était militant cégétiste dans le centre des Chèques postaux, longtemps le plus gros employeur du quartier. Communiste, il a été plusieurs fois élu, au Conseil Général et au Conseil municipal d’Orléans. Il était également responsable de la CNL (Confédération Nationale des Locataires) pour laquelle il siègait dans plusieurs organisme d’HLM.

La presse locale du 14 mai 2020

Copie d’article de MagCentre du 14 mai 2020 (Journal régional WEB)

Pourquoi un tel élan de sympathie ?

Affiche à la porte du Centre Commercial

La tendance n’est elle pas, dans le populisme ambiant, à mettre au pilori la politique et les politiques. Les syndicalistes de toute organisation sont tellement critiqués. Sans attendre le récit ds experts qui étudieront le phénomène Ricoud, je témoignerai de deux caractères importants de Michel Ricoud qui expliqueraient un tel engouement.

Michel Ricoud donnait une priorité à l’écoute des autres.

Ses permanences tenaient une grande place dans son action militante. Il recevait toutes les doléances et intervenait dans les différentes instances où il siégeait comme élu . D’après un témoignage, les sarcasmes de ses détracteurs lors des séances plénières du Conseil Municipal, ne l’intimidaient pas, il continuait inlassablement de plaider pour son quartier et ses habitants.

Il a écrit aux décideurs une multitude de lettres . Celles ci les ont peut être importunées mais elles ont eu l’avantage de les informer sans cesse sur des situations humaines .

Au début de son mandat au Conseil Municipal, dans l’opposition, il avait demandé de tenir une permanence dans les locaux de la mairie de proximité comme son collègue de la majorité municipale, celle ci lui a été refusé. Sans se démonter il a fixé ce rendez vous régulier, à la porte de la mairie.

Tous les dimanches matin il accompagnait son ami Abder à la vente de l’Huma-Dimanche dans le hall du centre commercial comme je l’ai relaté sur mon blog .

Juillet 2011

Là, il rencontrait beaucoup de monde , on parcourait même les 12 km qui séparent du centre ville pour venir lui exposer des problèmes. Un sujet lui tenait particulièrement à cœur le logement, il était le représentant des locataires. C’est peut être ce qui a inspiré le rédacteur de la Rep du Centre le journal local en titrant sur une colonne «  l’abbé Pierre… rouge » .

Intervenir mais surtout faire participer

Fidèle à la stratégie cégétiste, chaque fois que l’on lui exposait un problème intéressant un groupe personnes, il proposait un rassemblement. Réflexe médiatique et traditionnel pour montrer que son parti agissait, ce qui a peut être indisposé des décideurs, cette méthode avait l’avantage, utilisée modérément, de faire participer les gens concernés et de créer des solidarités pour les autres et c’est peut être cela qui l’a rendu si populaire. Les archives de la presse locale doivent déborder d’articles relatant ces manifestations dans le quartier comme devant la Préfecture. Il n’hésitait pas à convoquer un groupe d’immigrés en attente d’hébergement, pour poser le problème de leur accueil. Il ne faisait pas que de l’assistance. Les décideurs sérieux savaient qu’un sujet conduit par Michel Ricoud ne passait pas inaperçu. Monsieur le Maire d’Orléans avait compris cela ce qui explique probablement la haute estime qu’il avait de cet humaniste et meneur d’hommes.

Rassemblement en compagnie de la Présidente de l’AHLS (Association des Habitants de La Source), Christiane Dumas, devant la MSP (Maison de Santé Pluridisciplinaire) de La Source le 18 décembre 2017, pour réclamer des médecins

Michel Ricoud a montré que la politique est utile, qu’un homme politique peut être intègre et être concrètement au service de ses concitoyens ; c’est peut être pour cela que tant de personnes de toutes origines et convictions étaient tristes de son départ, ce mercredi midi 20 mai 2020.

3 réactions au sujet de « Départ »

  1. Merci Bernard pour ce beau signe plein d’une émotion contenue, pour un homme qui en aura bavé, un homme honnête, empathique à plein…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *