Dar Hassine Allani, la surprenante

Dar Hassine Allani, la surprenante

Lors de notre dernier voyage en Tunisie, fin juin 2014, nous avions décidé de visiter Kairouan, le lieu de la principale mosquée  du Maghreb, un haut lieu de l’Islam en Tunisie .

Nous voulions y retrouver  Mounia, l’ingénieur agronome qui nous avait reçu chez elle (voir le billet ) lors de notre précédent voyage en 2011.

J’avais réservé un hôtel, le seul indiqué pour Kairouan sur le site d’une centrale de réservation mondialement connu avec l’appréciation « superbe »…

Arrivé à Kairouan comme convenu nous  appelons le gérant de l’hôtel . Il nous conseille de l’attendre à un lieu précis car , situé dans la médina aux rues étroites son hébergement ne peut être atteint en voiture. Après plusieurs péripéties et l’aide de plusieurs jeunes prêts à nous rendre service… nous retrouvons Hassine . D’emblée ce dernier nous prévient, presque désolé, que les toilettes sont communes à plusieurs chambres… Nouvelles interrogations  vite élucidées quand nous franchissons le seuil de sa maison-hôtel, « Dar Hassine Allani », par une porte  basse dans les profondeurs de la médina de Kairouan. Au dessus de cette porte une plaque confirme que nous sommes dans une maison d’hôte.

Toutes les pièces sur deux étages s'ouvrent sur ce patio, lieu central de toutes demeures traditionnelles kairouanaises.
Toutes les pièces sur deux étages s’ouvrent sur ce patio, lieu central de toutes demeures traditionnelles kairouanaises.
Hassine a su restaurer la maison de ses ancêtres (ici son père) et surtout en faire profiter  les voyageurs.
Hassine a su restaurer la maison de ses ancêtres (ici son père) et surtout en faire profiter les voyageurs.
...et de son grand père !
…et de son grand père !

Le guide du Routard 2011 conseillait de visiter cette maison-musée : « une des plus belles demeures traditionnelles kairouannaises, typique de l’architecture arabo-musulmane du XVIII ème siècle ». Et nous aurons la chance innouie d’y dormir ce soir.

Dormir dans une alcôve...
Dormir dans une alcôve…

Hassine nous accueille dans sa maison, il nous offre une citronnade sur l’une des terrasses de sa maison alors que le soleil décline . Monia nous y rejoindra et nous serons très heureux de la revoir, elle sera accompagnée d’une amie, par hasard, voisine d’Hassine. Demain cette dernière nous invitera à déguster son couscous kairouanais (semoule très fine).

Montée vers les terrasses
Chaque terrasse est joliment fleurie
Chaque terrasse est joliment fleurie
De chaque terrasse, vue sur la médina et les hauteurs de la célèbre Mosquée de Kairooan

Nous poursuivons la découverte de cette immense demeure-musée, Hassine nous indique la salle à manger pour le petit déjeuner, un couple est déjà à table et nous observons que cette table d’hôte est également exceptionnelle. Malheureusement n’ayant pas réserver, il est trop tard pour que la cuisinière nous fasse profiter de son art. Le lendemain matin la qualité du petit déjeuner nous fera regretter ce manque d’anticipation, je pensais avoir réserver un hôtel classique…

La table du petit déjeuner
La table du petit déjeuner

J’aurai dû avoir la curiosité de consulter le site internet de monsieur Hassine Alani, mais  nous n’aurions pas eu un si grand coup de cœur !

Pour compléter notre satisfaction… le lendemain matin, en urgence, Hassine  a aimablement mis à notre disposition l’un des meilleurs guides certifiés de Kairouan pour visiter la Grande Mosquée et nous parler de l’Islam tant controverser en Occident.

Notre guide en pleine explication dans la Grande Mosquée de Kairouan
Notre guide en pleine explication dans la Grande Mosquée de Kairouan

 

L'immense cour de la mosquée de Kairouan . Les architectes ont mélangé les styles, premier plan arc turc au fond arc roman...
L’immense cour de la mosquée de Kairouan . Les architectes ont mélangé les styles, premier plan arc turc au fond arc roman…Le minaret est haut de 33m

 

La base du minaret a été construit avec de matériau de réemploi ici les inscriptions romaines l'une est à l'envers, les constructeurs ne connaissaient pas le latin !
La base du minaret a été construit avec de matériau de réemploi ici les inscriptions romaines l’une est à l’envers, les constructeurs ne connaissaient pas le latin !

 

Autre réemploi venant des temples romains de la région, les chapiteaux
Autre réemploi venant des temples romains de la région, les chapiteaux

 

 









Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *