La fille au cheveu d’or

La fille au cheveu d’or

Quelques traces de peintures  sur les cheveux de Loraine, vendredi midi

6 et 7 mars 2020 Loraine Mti performait sur le MUR d’Orléans. Ce WE, elle réalisait la 31ème fresque du MUR des Carmes en centre ville. Hasard de la programmation ou volonté des promoteurs de cette réalisation mensuelle, on ne peut que se féliciter que Loraine Mti, une grapheuse, soit invitée en ces temps médiatiques de droits des femmes. Elle a été la deuxième graffeuse à peindre sur ce Mur, voir MISSY en novembre 2017.

Comme beaucoup d’artistes de ce Mur, Loraine Mti (Loraine Motti) refusait à jouer les stars devant les photographes ou les intervieweurs, pourtant devant sa simplicité je n’ai pu m’empêcher d’enregistrer les images de son sourire et de sa gentillesse pour les partager avec les lecteurs de ce blog.

 

La cartouche présentant l’artiste dans un coin de sa fresque n’est pas prête, alors je suis allé voir sur Internet comment et qui parlent de Loraine. J’ai découvert qu’elle a fait l’ENSAD (Ecole Supérieure des Arts Décoratifs) de Paris et l’Ecole Bulle. Ces nombreuses résidences en Amérique Latine ont enrichi son expérience .  Dans sa production on ressent les 4 ans qu’elle a passé au Chili, un des « spots » du street art.

On la retrouve soit sur des murs soit dans des galeries,dans plusieurs villes françaises, Epinal, Lyon, Sète, Paris . En novembre 2019, elle était à Bordeaux. Lire ce qu’un collègue blogeur écrit sur elle et son style.

A Orléans elle a utilisé deux techniques, l’aérosol (ci dessus) et le pinceau (ci dessous) .

En discussion avec une dame
Des amis étaient venus la revoir

Séquence sourire

Séquence pinceau

Séquence aérosol

La fresque terminée

 

 

 

3 réactions au sujet de « La fille au cheveu d’or »

Répondre à René Zürcher Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *