Voyage en Arménie (suite 7)

Voyage en Arménie (suite 7)

Les tailleurs de pierres en Arménie

Depuis des siècles les arméniens taillent et gravent sans cesse les monastères, les églises, les cimetières et les édifices publics.

Monastère de Goshavank, sur la façade occidentale de Sourp Grigor Lousavorich et le khatchkar, cœuvre d’un certain Pavlos ou Poghos réalisées en 1291,
Détail
Dans le cimetière médiéval (IX-XV) de Noradouz
Dans le cimetière de Noradouz, un des nombreux khatchkars retraçant la vie de la personne enterrée là
Monastère de Guéghard, haut relief (XIII)
Dans le monastere de Saghmosank, ces inscriptions informent le visiteur sur des événements de l’époque
Plus récent dans le parc de la Victoire

Aujourd’hui à Erevan un tailleur de pierre sculpte le tuff . L’atelier se trouve en plein centre d’Erevan auprès de l’habitation du patron le sculpteur Varazda .

L’atelier du sculpteur
Les compagnons de Varazda.

Dans le documentaire d’Arte on voit Varazda dans les environs d’Erevan enseigner à des enfants l’art de la sculpture. Par ces actions bénévoles Varazda veut perpétuer cet art ancestral .

En regardant ces artisans j’ai remarqué que leurs outils chantaient comme des instruments de musique ; explication des ouvriers, le volume du bloc de pierre travaillé et surtout le type de ciseau employé. Écoutez vous même ce concerto pour deux ciseaux dans cette vidéo .

Tuf et basalte

Ce sont les deux pierres de construction d’Arménie.

Le tuf est de couleur plutôt brun rouge ou jaunâtre, les architecte des monastères arméniens du Moyen Age  jouaient avec les différentes couleurs .

Monastère de Gochavank (XII)

Le basalte est plutôt noir. Elle est aussi d’origine volcanique . Beaucoup d’immeubles d’Erevan sont construit avec cette pierre.

Dans le centre ville mélange de tuf et de basalte
Le monastère de Sevanavank

Dans mon prochain et dernier billet « Voyage en Arménie » suite 8,  je vous emmènerai à l’Opéra d’Erevan au concert d’un  ensemble  qui  s’appelle   »Ensemble de danses et de chants folkloriques Tatul Altunyan » .

 

 









Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *