Voyage en Arménie (suite 5)

Voyage en Arménie (suite 5)

Paysages d’Arménie

« Il faut le visiter, il est beau notre pays… » ne cessaient de nous déclarer nos amis arméniens Almaz et Arkadi. Ils savaient que le patrimoine culturel de leur pays avec les monastères était important mais pour eux c’étaient avant tout la diversité des paysages pour lesquels ils gardaient le souvenir. Lors de notre voyage à l’automne admirer ces paysages nous ont donné beaucoup de bonheur. L’Arménie est un petit pays comparable à la Belgique en superficie mais à à France tant qu’a la diversité des paysages. Il manque la mer mais le lac Sevan, « ce morceau de ciel tombé sur la terre » peut remplacer l’océan.

Le lac Sevan

Le lac se situe à près de 2000 m d’altitude. Il est présenté comme l’un des grands lacs les plus hauts du Monde, juste derrière le lac Titicaca ! C’est aussi le lac le plus vieux du Monde (100 000 ans) d’après les spécialistes. Sa superficie est de 1400 km2, il s’étire sur 75 km.

La couleur de ses eaux lui vaut la qualificatif de fayrouz, ce qui veut dire turquoise.

Le lac Sevan non loin de Noratus
Le lac Sevan sur la route de Sevan
Le lac Sevan depuis le monastère Sevanavank érigé dans une ancienne île (dite « île aux oiseaux ») du nord-ouest du lac.

Le mont Ararat

Il ne se situe pas sur le territoire arménien mais en Turquie . Il est le décor de fond d’Erevan et de toute sa région. Le mont Ararat apparait dans la Bible comme le lieu où Noé s’échoue avec son arche et fonde la nouvelle humanité en descendant dans la plaine (Genèse 8,5)

Le mont Ararat (5165m) vu le matin de notre hôtel à Erevan
La montagne (le mont Ararat) et ses neiges éternelles depuis la route de Garni et Geghard (est d’Erevan)

Paysages minéraux

Le monastère de Noravank dans le canyon d’Amagou

sur la route de Garni et Geghard
Orgues basaltiques dans les gorges de Garni
Gorge de la rivière Kasakh à 20 km d’Erévan du monastère de Saghmossavank

Les paysages de l’Automne d’or

Venant du lac de Sevan, aux pentes arides,  passé le tunnel du col de Sevan, en se dirigeant vers Dilidjan c’est le paradis vert. Surtout pendant l’automne où les arbres s’habille de rouge et d’or.

cette région est aussi appelée « la Suisse arménienne »

Aux abords du monastère de Haghartsine à quelques km de Dilijan

 









Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *