Un élève des Beaux Arts du Soudan pour la future mosquée de La Source

Un élève des Beaux Arts du Soudan pour la future mosquée de La Source

Vue générale de la mosquée en construction
Vue générale de la mosquée en construction

La construction d’un nouveau de lieu de culte est exceptionnel dans notre société et dans nos quartier. L’église de mon quartier a été édifiée dans les années 70 et son clocher érigé en 2000. Les promoteurs de cette édifice avait rêvé que ce nouveau lieu de culte soit multiconfessionnel mais les musulmans ont été de plus en plus nombreux et une mosquée semblait nécessaire.

Depuis deux ans la mosquée est en construction dans mon quartier. Les fidèles musulmans l’attendent impatiemment. Depuis de nombreuses années ils pratiquent dans les salles de prières précaires et exigus, sous des bâches, dans des lieux prêtés par la mairie. Une association a été créée, des dons, parfois des petites sommes faisant des montagnes ont permis la réalisation de cette mosquée.

D’après le Président de l’association Annour , maître d’oeuvre, cette nouvelle mosquée devrait être inaugurée en fin d’avril 2014. Sur sa page Facebook, Mosquée Orléans sud, j’ai vu de nombreuses photos de la construction, des ouvriers travaillant dans le voisinage m’ont louangé l’intérieur des lieux, alors la curiosité m’a pris…. Rendez vous avec le Président, accueil chaleureux, recommandations de limiter les photos générales pour laisser la surprise aux fidèles et personnalités à l’occasion de l’inauguration. Ce qui m’intéressait en priorité était de photographier le menuisier décorateur dont on m’avait recommandé son oeuvre.

Rencontre avec Hashim

Le menuisier est là il travaille sur une claustra-balustrade qui ornera le balcon des femmes. J’apprends qu’il est arrivé du Soudan en 2004, fuyant la guerre. Son diplôme des Beaux Arts du Soudan ne li sert à rien dans son nouveau pays d’adoption. Sa priorité en France est d’apprendre la langue, il fréquente les centres sociaux de la région, habitant au foyer des immigrés. Son frère qui l’accompagnait dans son exil à la chance d’être trés vite reconnu comme artiste calligraphe. Hashim s’intègre progressivement à notre société, il cherche du travail. Il apprend le métier de menuisier et met celui-ci au service des Beaux Arts. C’est ainsi que maintenant il parcourt l’Europe pour décorer les mosquée qui se construisent. Hashim suit les traces des « compagnons bâtisseurs » qui sillonnaient les routes de France pour décorer nos cathédrales ou nos humbles églises de campagne.

 

Avec cette scie à chantourner ,Hashim a découpé  l'ensemble des décorations  des bois doré de la mosquée
Avec cette scie à chantourner ,Hashim a découpé l’ensemble des décorations des bois doré de la mosquée
Détail des décorations dorés découpées et installées par Hashim
Détail des décorations dorés découpées et installées par Hashim

 

Hashim n’aurait sûrement pas manqué  l’occasion de revenir dans son quartier pour mettre son art à disposition de ce nouveau lieu de culte. Les responsables semblent très satisfaits de l’associer à leur réalisation.

J’ai apprécié également sa grande disponibilité, malgré un départ urgent il a pris le temps de reprendre son travail « pour la photo ».

Claustra construite et installée par notre menuisier
Claustra construite et installée par notre menuisier
Hashim doit construire 19 panneaux comme celui-ci
Hashim doit construire 19 panneaux comme celui-ci
Son seul outil , une scie à dos pour couper tous ces petits bois.
Son seul outil , une scie à dos pour couper tous ces petits bois.

 

J’attends moi aussi avec impatience le temps où les fidèles et les habitants du quartier découvriront son œuvre et s’émerveilleront devant tant de travail.

 

Un détail des piliers
Un détail des piliers
La coupole, seul signe de cette mosquée sur l'extérieur
La coupole, seul signe de cette mosquée sur l’extérieur

 

2 réactions au sujet de « Un élève des Beaux Arts du Soudan pour la future mosquée de La Source »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *