Si vous avez la chance de randonner dans la région d’Aussois et plus précisément dans la foret du Monolithe, vous découvrirez des sculptures réalisées dans les troncs de sapins coupés à 3 mètres de hauteur. Ces 15 sculptures sont l’œuvre de Serge Couvert.

 

Serge Couvert, l’artiste d’Aussois

Chez les Couvert on est menuisier depuis plusieurs générations à Aussois.

Après un début en ébénisterie, Serge Couvert s’est spécialisé dans la sculpture. Sa notoriété dépasse les frontières de sa commune. Pourtant c’est à sa commune et plus exactement aux amis randonneurs et skieurs de fond de cette station touristique en bordure du Parc de la Vanoise qu’il offre une production d’œuvres exceptionnelles, 15 sculptures reliées par un sentier, appelé le Sentier des sculptures.

1994, 95, 96 et 98 primé au concours international de sculpture de St Michel de Maurienne.

1995 Salon des arts de Moutiers 2ème prix .

1996 Festival international des arts de la rue Dijon 2ème prix

1996 Concours de sculpture, station des karellis 3ème prix

2003 Concours de sculpture sur bois Avrieux 1er prix .

2011 au concours international de sculpture de st Michel de Maurienne. 1er prix .

Ref : Internet https://www.class41.com/sculptors/biographie-de-l-artiste-serge-couvert-1/

 

Le sentier des sculptures

Au début, en 2014,  Serge Couvert part dans la foret avec son outillage de sculpteur, il a repéré dans son affouage, la parcelle de forêt que sa famille peut exploiter, un sapin de belle taille, il le coupe à 3 mètres  et il décide de le sculpter. Ainsi commence l’une des œuvres que j’ai pu admirer cet été grâce à des amis de la région.

Dans le cas où cet arbre ne fait pas partie de son affouage familial,  il l’échange avec un voisin.

Dans le monde de la forêt, quel honneur d’avoir été repéré par l’artiste au lieu d’être destiné à la banalité de bois de chauffage. Au lieu d’être abattu et traînè dans les pentes de la montagne, l’épicéa choisi restera sur ses racines, certes très amoindri mais avec la lourde responsabilité de faire vivre par tous les temps, une œuvre d’art.

Sinon la nature se charge de sculpter à sa manière les troncs délaissés…

Serge Couvert  a créé 14 sculptures en quatre ans dans cette forêt de la commune d’Aussois. L’office du tourisme indique cette exposition d’art en pleine air. Pour nous faire partager davantage ses sculptures, l’artiste a du se transformer en cantonnier  pour tracer un chemin plus accessible. De plus, près de chaque sculpture il a installé une plaque de cuivre sur laquelle est gravé un texte écrit par un écrivain ou poète reconnu qui explicite plus son état d’âme lorsqu’il a réalisé les croquis, les dessins ou même les maquettes qui composent son travail de préparation.

Ci dessous j’ai choisi quelques unes des photos que j’ai réalisées lors de cette balade, mes coups de cœurs. Les légendes reproduisent presque complétement les textes gravés.

Flânerie au gré de « la carte du tendre »

La vie …

« Le nœud » Dans cette vie où nous ne sommes que pour un temps si tôt fini, l’instinct des oiseaux et des hommes sera toujours de faire son nid. François Copee

« Envoie moi », Le cœur monte…Est ce le clair revient de l’enfance étonnée qui regarde, s’élance, ouvre les mains et rit ? Anne de Nouailles

« Liberté » N’ai sauvé de ma chaîne que ma lyre et l’honneur; Et l’or, qui tout entraîne, n’entraina pas mon cœur. Marceline-Desbordes-Valmore

« Un Moaï en hiver » Nature, comme nous tu vivais, tu vivais ! Avec leurs rocs géants, leurs granits et leurs marbres, les monts furent alors les immenses chevets où tu dormais la nuit dans ta ceinture d’arbres. Théodore de Banville

« Fraternité » Et nous les deux disaient qu’elle vive et vivra verra celui qui croyait au ciel celui qui n’y croyait pas. Louis Aragon

Détail de « Fraternité »

« Refuge » Ouvre-moi les bras et me sois refuge ouvre-moi tes bras et me sois rempart. Esther Granek

L’Amour…

« Danse nuptiale » Oh! les beaux oiseaux ! oh! les belles compagnes! Baisez-vous, baisez-vous, colombes innocentes! Vos cœurs sont doux et purs, et vos voix caressantes. André Chénier

Détail de  » « Danse nuptiale »

« Hermaphrodite » ou j’ai tenté d’exprimer la profondeur du mystère féminin (vaste programme !) et la bête arrogance du mâle. (le sculpteur)
Et je bois à tes lèvres fines ou grosses, à la lèvre, toute! Et quelles ivresses en route, diabolique et divines ! Paul Verlaine

Et tout ce qui s’ensuit

« Panique au sommet » Apprendre à descendre vite la vie est faite de montagnes de chutes inattendues, de cascades infinies-ies de paysages verticaux sublimes, de couchers de soleils éternels. Edgard Georges

« Orage » sur une idée de Tanya Preminger.
Un jour, le bel avril rajeunira le monde; la sève, en jets puissants, reprendra son essor ; la forêt, qu’aujourd’hui le vent d’orage émonde, de feuilles et de fleurs sera couverte encore. Joseph Autran

Détail de « Orage »

Courant octobre 2017, Serge Couvert quittera son atelier pour la forêt, il y choisira d’autres épicéas, les privilégiés ! pour notre plus grand plaisir. Si vous entendez sa tronçonneuse et les coups de sa masse de sculpteur n’hésitez pas à le rencontrer.et à vous reposer sur un banc sculpter pour vous …

A chacun sa place sur le sentier de Serge Couvert …

Peut être aurai-je la chance d’aller dans la région cet hiver, je n’hésiterai pas à chausser les raquettes pour revoir ces sculptures drapées dans leur manteau blanc.

De retour de notre séjour quasi annuel à Lanslebourg, Valcenis, je voudrais vous faire partager un joyau de l’art savoyard, les peintures murales de la chapelle Saint Sébastien à Lanslevillard.

 

Sur les hauteurs de Lanslevillard, plantée sur un rocher qui domine la vallée de l’Arc, la chapelle Saint Sébastien.

La chapelle Saint Sébastien est l’une des innombrables chapelles que l’on peut découvrir en parcourant, les chemins de cette région de Haute Maurienne. Ces édifices religieux constituent une part très importante du patrimoine savoyard.

Sur deux murs de cette chapelle, la vie de Jésus se déroule en une bande dessinée étonnamment conservée.

Ces peintures murales ont été réalisées au XVe siècle, vraisemblablement pour reprendre les spectacles « jeux de mystères » qui étaient organisés par le clergé pour raconter l’Evangile et la vie des saints aux villageois.

L’artiste est inconnu, peut être était-il originaire de la région de Turin toute proche et riche de ces œuvres.

On sait que cette décoration d’une ancienne caserne a été commanditée par un riche donateur local qui avait été guéri de la peste grâce au saint martyr. Il est peint dans un coin de la chapelle :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plus »

Un chemin pas comme les autres.

Dès le début de la montée vers Montbas, une signalisation attire notre attention . En dehors de la direction et de l’évaluation de la durée de la randonnée, une mascotte nous invite explicitement à Mont Bas notre destination.

A bientôt à Mont Bas !

Profitez de votre promenade ! Et à tout à l’heure  Claire et Jean Noël

IMG_7726

Ensuite tout au long du sentier dans la forêt un jeu va égayer  la montée comme un jeu de piste. Plus »

Nous sommes au Col du Mont Cenis, 2000 m d’altitude, un des passages historiques entre la France et l’Italie.

Ce grand col alpin est dominé par des sommets de près de 3000 m d’altitude. Depuis 1968 un immense lac de retenue récupère les eaux de ces massifs. Les alpages qui entourent cette étendue d’eau appartiennent aux agriculteurs de la vallée, Lanslebourg et Lanslevillard qui y viennent faire « manger » leurs troupeaux de tarines et d’abondances pour fabriquer le Beaufort.  L’été, les randonneurs parcourent les innombrables chemins qui sillonnent cette immense prairie d’herbes grasses et de fleurs exceptionnelles. L’hiver le lieu est plus sauvage, les avalanches descendent vers le lac, immense étendue blanche vue des sommets des pistes de la station de ski Val Cenis.

Image extraite de Google Earth

Image extraite de Google Earth

Depuis des millénaires, des voyageurs, commerçants, diplomates, empereurs et même pape ont franchi ce col .

La route du Mont Cenis a été appelée en 1812 « route impériale de première classe de Paris à Milan ». 75 cantonniers étaient chargés de l’entretien de cette route, ils devaient également secourir les voyageurs. Ils logeaient toute l’année dans les 25 refuges répartis sur les 20 km . Selon une instruction du royaume d’Italie, ils étaient « autorisés à y tenir auberge sans être assujettis à aucun droit de vente en détails ».

Maintenant la route est fermée tout l’hiver, le trafic économique se réalise principalement par le tunnel du Fréjus, les cantonniers-aubergistes sont remplacés par plusieurs restaurateurs et leurs voyageurs sont d’abord les très nombreux touristes et sportifs qui franchissent le col..

La route du Mont cenis

La route du Mont Cenis

Chez Corinne et Marc

Le restaurant Le Hott, du nom du lieu-dit quelques centaines de mètres après le panneau du Col.

Le restaurant Le Hott, du nom du lieu-dit quelques centaines de mètres après le panneau du Col.

Entrons...

Entrons…

Corinne et Marc sont des enfants de Lanslebourg. Chaque printemps leurs parents, agriculteurs dans la vallée montent au chalet avec leur troupeau . Après l’hiver pendant lequel ils ont chaussé les skis comme moniteurs,  Corinne et Marc franchissent également  le Mont Cenis et installent leur restaurant, le Hott.

Après plusieurs stages dans la restauration,  ils  sont devenus aubergistes comme les cantonniers des anciens temps pour accueillir les voyageurs du Mont Cenis.

Marc et Corinne l'ancienne skieuse de haut niveau devenue cuisinière de haut niveau...

Marc et Corinne l’ancienne skieuse de compétition devenue cuisinière de haut niveau…

Marc s'est fait menuisier pour installer son restaurant.

Marc s’est fait menuisier pour installer et meubler son restaurant.

Le Hott sous la neige...

Le Hott sous la neige…

 

Outre l’accueil très sympathique de Marc nous avons déguster un menu exceptionnel  qui dépasse celui d’une simple auberge . Jugez vous même….

Charcuterie de montagne et

Charcuterie de montagne et crême brulée au beaufort

 

Les légumes viennent du jardin familiale comme ici sur les hauts de Lanslebourg.

Les légumes viennent du jardin familial comme ici sur les hauts de Lanslebourg.

Truite du lac

Truite du lac

 

Filet de truite en papillotte

Filet de truite en papillote

tarte aux mirtilles

tarte aux myrtilles…il en reste pour le gouter.

 

Et quelle vue ! Aujourd'hui il pleut nous sommes à l'abri chez Marc et Corinne.

Et quelle vue ! Aujourd’hui il pleut nous sommes à l’abri chez Marc et Corinne.

Les jours de beaux temps une terrasse sur le lac

Les jours de beaux temps une terrasse sur le lac

A 3 kilomètres, le barrage…

 

Le col est aussi un immense jardin botanique unique en Europe.

Le col est aussi un immense jardin botanique unique en Europe (au fond le barrage).

La pyramide-chapelle construite par EDF après l'engloutissement de l'Hospice par les eaux du barrage

La pyramide-chapelle construite par EDF après l’engloutissement de l’Hospice par les eaux du barrage

 

Le barrage en remblai , hauteur 120 m longueur 1400 m.

Le barrage en remblai , hauteur 120 m longueur 1400 m.

A Lanslebourg, du 18 janvier au 22 janvier 2014

L'affiche officielle

L’affiche officielle

L’année dernière à la même époque et pour la première fois, nous étions à Lanslebourg (Valcenis pour les skieurs) pour assister à cette course de traineaux internationale, La Grande Odyssée. Cette année une nouvelle fois invités par Marie Antoinette et Georges nous n’avons pas pu résister à l’appel des chiens de traineaux et surtout à celui de ces hommes et ces femmes exceptionnels, les muschers.

Le public est prêt pour le départ

Le public est prêt pour le départ

Sur les chemins enneigés de la Haute vallée de la Maurienne, entre Bonneval sur Arc et Aussois, les équipages ont parcouru près de 400 km en 5 étapes.

IMG_7737

Massage pour les grands sportifs

Massage pour les grands sportifs

A cause du manque de neige sur certains sentiers les organisateurs ont dû modifier les parcours et les arrivées.

Une des grandes modifications a été celle de l’étape du lundi où Bessans a accueilli un départ, le fameux départ en mass-start, (tous les équipages  sur la même ligne) et une arrivée tard le soir après une grande boucle dans la vallée sans descendre plus bas dans la vallée jusqu’à Bramans.

 

Chapeau, le courage des mushers.

Je n’ai pas eu l’occasion de faire les rencontres de l’année dernière ( le famille Coffre, l’équipe de vétérinaires…). Cette deuxième visite m’a permis de réaliser davantage combien le courage  des muschers est grand. Ils ont passé de longues périodes à soigner et entrainer leurs chiens, ils doivent également se préparer physiquement, courir derrière un traineau en descente et surtout en montée requiert une solide forme physique. Je dis chapeau à Jack Gérard Gaspard (dossard 12), ce muscher de 61 ans qui est arrivé 10ème ! Passer deux nuits en bivouac à 2000 m d’altitude au col du Mont Cenis, seul avec ses chiens,  demande sûrement une résistance hors du commun.

Une course de professionnels.

Je ne sais pas si l’initiative est du goût de toutes les équipes… Rémy Coste dispose d’un outil intriguant tous les visiteurs, le team et les chiens sont logés dans un seul véhicule, un car de tourisme aménagé. Derrière les vitres fumées, les chiens sont soignés, massés et abrités prêts à s’élancer dans la course. Rémy Coste, l’ancien boulanger, démarre très fort ! Pour sa deuxième participation il terminera à la deuxième place au classement général, derrière Jean Philippe Pontier et devant Radek Havrda le tchèque vainqueur de l’année dernière.

Une course très médiatisée.

J’ai été étonné par la multitude des porteurs de dossards « MEDIA », des personnes photographes et vidéastes habilitées par la Direction de la Course. L’ampleur des moyens mis en place est impressionnant ;  un hélicoptère a survolé le départ en ligne à Bessans ou le tour du Lac du Mont Cenis. FR3 région Auvergne a installé sur la place de Lanslebourg un podium uniquement pour les interviews des personnalités et des coureurs à l’arrivée, etc…Pas étonnant qu’a notre retour dans plaine nos amis nous ont affirmé avoir vu cette course à la TV. Bravo ce sport se doit d’être connu tant il demande technique et volonté mais trop de reporters ne nuirait-il pas au bon déroulement de la course dans le respect des muschers et des chiens, c’est l’inquiétude du Directeur de la course. L’important pour moi est de faire connaître ce sport de neige et de faire connaître encore plus les villages traversés comme Lanslebourg, il y a sûrement un équilibre à trouver.

 

Mes meilleurs souvenirs de La Grande Odyssée 2014 .

La fête du team Coffre pour accueillir Grégory, le benjamin des muschers. Pour sa première participation il sera classé 13ème sur 17.

La fête du team Coffre pour accueillir Grégory, le benjamin des muschers. Pour sa première participation il sera classé 13ème sur 17.

Le départ en ligne à Bessans, départ des 8 équipages du Trophée Haute Maurienne

Le départ en ligne à Bessans, départ des 8 équipages du Trophée Haute Maurienne

Le passage dans les rues de Bonneval sur Arc

Le passage dans les rues de Bonneval sur Arc

 

 

 

 

Lors de notre dernier séjour à Lanslebourg nous ne nous attendions pas à rencontrer dans la rue principal parmi les vendeurs de ski, de Beaufort ou de charcuterie de montagne, un vendeur de pierres.Etonnés nous avons poussé la porte de sa boutique. Et là parmi les outils, échelles et présentoirs en cours d’installation, nous avons été chaleureusement accueilli par Jean Louis, le maître des lieux. Plus »

La Grande Odyssée Savoie Mont Blanc est cette grande course de chiens de traîneaux qui traverse les Alpes et qui arrive à Lanslebourg en ce mois de janvier 2013. Nous avons eu la chance de vivre cet événement en direct dans ce village de Haute Maurienne, que nous aimons tant.

L'affiche de la Grande Odyssée

L’affiche de la Grande Odyssée

Sur le paddock avant les départs, les handlers s’affairent auprès des chiens. Ils les nourrissent, les soignent, leur prodiguent même des massages, ils les bichonnent. Les handlers sont les préparateurs de ces athlètes à quatre pattes. Et en plus d’être leurs « kinésithérapeutes », ils leur apportent une affection étonnante. Et les chiens de leur regard, de leur coup de langue leur rendent bien. Plus »

Nous sommes à Lanslebourg en Savoie et nous avons la chance d’assister à La Grande Odyssée SAVOIE MONT BLANC 2013.
Il s’agit d’une course internationale de traîneaux de chiens, la 9 ème édition ici. 26 mushers sont là avec leurs chiens .
Au total lors des 6 jours de compétitions, 400 km seront parcourus sur les pentes et les vallées de cette montagne de Hautes Maurienne, entre Aussois et Bonneval sur Arc en amont.

L'événement de Lanslebourg

L’événement de Lanslebourg

Plus »

Nous avons toujours été admiratifs des légumes que nous préparent nos amis Georges et Marie Antoinette à Lanslebourg (Savoie). Je ne comprenais pas qu’à 1400 m d’altitude et surtout avec les hivers enneigés d’octobre à mai , on puisse récolter autant de beaux légumes.

Comme je posais la question, Georges nous a emmené dans son jardin ou plutôt ses jardins.

A Lanslebourg, comme dans tous les pays montagneux (voir les terrasses des Hautes Terres de Madagascar), la moindre parcelle de bonne terre est cultivée. Les plus grandes parties sont réservées au fourrage pour les bêtes l’hiver  et des tout petites parcelles pour les jardins.

Georges bichonne ses jardins à trois endroits, autour de sa maison (les tomates), près de l’Arc et sur les hauteurs du village dans le quartier de Ste Marie sur l’adret la partie la plus ensoleillée, trois tout petits lieux .

A Ste Marie, après la fonte des neiges en mai, les propriétaires ou « exploitants » font labourer leurs jardins (pas trop profondément car ça fait remonter les pierres). Pour faciliter le travail du tracteur, toutes les marques de propriétés sont enlevées. Et tout l’art des jardiniers est d’abord de retrouver sa parcelle. Il faudrait des GPS d’une très grande précision pour attribuer à chacun sa part, en effet chaque morceau mesure pas plus de 6 m sur 8 m. Depuis des générations ils sont une dizaine de propriétaires à jouir de ce morceau de montagne très fertile, grand comme une tête d’aiguille dans l’immensité des cimes.

George montre sa parcelle

George montre sa parcelle

Il n'y a pas une mauvaise herbe

Il n'y a pas une mauvaise herbe

Qu'ils sont beaux les choux à 1400 m d'altitude !

Qu'ils sont beaux les choux à 1400 m d'altitude !

6 à 8 parcelles...

6 à 8 parcelles...

Au dessus du village les jardins de Ste Marie (la croix)

Au dessus du village les jardins de Ste Marie (la croix)

La haut il y a aussi les près pour le fourrage des "bêtes".

La haut il y a aussi les près pour le fourrage des "bêtes".

A coté des jardins, en plein travail pour faire le regain

A coté des jardins, en plein travail pour faire le regain

Des tomates qui murissent au soleil de Lanslebourg

Des tomates qui murissent au soleil de Lanslebourg

Pour aider Georges la nature est quand même formidable : faire pousser toutes cette végétation en 4 mois seulement, entre mai et maintenant (aôut). Bravo Georges, chapeau à dame Nature.