Retour d’Éthiopie (2) Le pays de la reine de Saba

Retour d’Éthiopie (2) Le pays de la reine de Saba

La Reine de Saba aurait existé 1000 ans avant Jésus Christ . On retrouve cette reine dans la Bible: « le Livre des Rois » et l’Évangile selon St Luc. Et même dans le Coran où la reine de Saba est appelée « Balkis » (XXVII, verset 23).

C’est la réputation de sagesse ou peut être la puissance  commerciale de Salomon, Roi de Judée, qui poussa Makeda, la reine de Saba, qui adorait le soleil, à lui rendre visite à Jérusalem . Elle fit un long voyage emportant avec elle de nombreux cadeaux et …sûrement des contrats commerciaux.

Voyage de la Reine de Saba, on connait la destination Jérusalem mais pas exactement l’origine de la reine

Pendant son séjour, elle s’entretenait avec le roi juif de l’art de gouverner et de la religion. Avant son départ Salomon passa la nuit avec elle et neuf mois et trois jours naquit un fils qu’elle appela Ménélik . Puis à l’âge adulte, elle l’envoya auprès de son père qui l’éduqua . Celui ci devint Ménélik Ier premier empereur d’Aksoum . La monarchie éthiopienne descendrait donc de Salomon, élu de Dieu. Avec ce récit les Éthiopiens considèrent qu’ils ont eu la préférence divine réservée au peuple élu.

De plus dans un songe prémonitoire de Salomon , quand Jésus fut crucifié par les juifs, Dieu détourna d’eux son regard qu’il reporta sur l’Éthiopie. Cela explique peut être l’étonnante situation de l’Éthiopie et principalement l’Abyssinie restée chrétienne dans un environnement islamisé.

Ruines non encore entièrement fouillées qui auraient été la palais de la Reine de Saba, près d’Aksoum berceau de la civilisation sabéenne puis aksoumite entre le 1er siècle av. JC et 9ème siècle après JC
Aksoum. Le réservoir de May Shum dit la piscine de la reine de Saba, restauré en …1927.

Au 7ème siècle avant Jésus Christ

Le royaume de Saba s’étend entre l’Arabie et l’Ethiopie. Les sabéens immigrés s’établissent sur le plateau éthiopien.

Au premier étage de sa maison jouxtant le temple, un prêtre nous ouvre les portes d’un petit musée en devenir, dans la cour un bâtiment moderne attend.
Ci dessus une pierre représentant la lune et le soleil que devaient adorer les sabéens

L’Arche d’Alliance

La légende dit que les éthiopiens invités par le roi Salomon à Jérusalem, ont volé l’Arche d’Alliance, le coffre dans lequel les juifs conservent les Tables de la Loi données par Dieu à Moïse. Dans toutes les églises d’Éthiopie le Saint des Saints, partie de l’église réservée aux prêtres, renferme une copie de l’Arche d’Alliance. L’original est conservé à Aksum . Précédemment installé dans l’église Sainte Marie de Sion, elle a été transférée dans une chapelle construite au 19ème siècle .

La chapelle qui renferme l’original de l’Arche d’Alliance. On ne peut la visiter, le gardien est un moine élu à vie pour cette fonction.
Dans l’église Ste Marie de Sion, Adam et Eve en roi et reine, par contre dans la représentation du péché originel seule Eve nue est présente.
La nouvelle cathédrale d’Aksoum, construite sous Hailé Sélassié et inaugurée en 1965 en présence de la reine Elisabeth II d’Angleterre.
Dimanche devant la cathédrale d’Aksum

Pour écouter le tambour dans la cathédrale, cliquer .

Une Présidente de la République

Photo  site http://www.diacenco.com/

Comme une suite au règne de la reine de Saba, femme « créatrice » d’Ethiopie , ce pays vient de se donner une femme comme Présidente de la République . Elle a été élue pour 6 ans par ses pairs de l’Assemblée Nationale (suffrage indirect) . « Elue à la présidence de l’Ethiopie en octobre 2018, Sahle-Work Zewde est actuellement la seule femme à la tête d’un Etat en Afrique. Diplomate de carrière, elle a fait de la lutte pour les droits des femmes une priorité. Même si sa fonction est purement honorifique – le premier ministre Abiy Ahmed dirige l’exécutif –, Sahle-Work Zewde veut inspirer les femmes et les hommes de son pays » Le Monde .

Depuis notre arrivée en Éthiopie je cherchais sa photo mais en vain, elle est très discrète d’après ses concitoyens qui néanmoins l’admire et en sont fiers.

 

Une réaction au sujet de « Retour d’Éthiopie (2) Le pays de la reine de Saba »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *