Les voix d’Orléans, samedi 6 avril

Les voix d’Orléans, samedi 6 avril

Ecouter un samedi après midi onze militants de l’information, quelle chance  !

Depuis 4 ans, Orléans nous offre un moment de reflexion et d’ouverture exceptionnelle.Les premieres rencontres avaient eu lieu en 2016, voir mon article.

Certes il y aurait à redire : élitisme (voir Magcentre) , petits problèmes de logistique mais j’ai l’impression de ressortir de chaque conférence plus optimisme . Il parait que 2000 personnes ont fréquenté ces journées, parmi lesquelles, au moins le samedi après midi, il y avait pas mal de jeunes.

Cette année le thème était « Informer à tout prix ». A l’heure des « fausses nouvelles », des réseaux sociaux omniprésents, de la révolution de l’information ce sujet brûlant donc nécessitait un moment de reflexion avec l’aide de personnes plutôt militants en France ou à l’extérieur.

Le Programme  :

Le programme 2019  était à la disposition des orleanais dans les médiathèques, théâtres, centres sociaux, etc…

Comme vous pouvez le lire, toutes les rencontres semblent intéressantes mais il faut faire des choix, la vie continue et on ne peut être 3 jours disponible. Je n’ai pu assister que le samedi après midi et là j’ai été gâté.

Informer par l’image

Lors de cette rencontre, pour Sandra Mehl, (à droite sur la photo) photographie les gens ordinaires, un moyen de les faire connaître.
Ammar Abd Rabbo journaliste photographe franco-syrien travaille d’abord pour la presse puis retrouve ses photos dans des expos tout étonné que les spectateurs y trouvent d’autres significations. C’est un moyen de faire vivre ses photos plus longuement que la presse toujours dans l’immédiateté.
Zeinab Nour est chercheuse à la faculté des Beaux Arts du Caire. Elle travaille sur le phénomène street art , moyen d’expression malgré la censure.

Informer vite ou informer bien ?

Guy Basset, philosophe et spécialiste d’Albert Camus, le modèle pour le journalisme moderne.
Edwy Plenel, le Président de Médiapart a rempli la salle du jardin de l’Archevêché …et déclenché de nombreux applaudissements.
Dommage la personnalité du cofondateur de Médiapart a eclipsé un peu Isabelle Roberts et Raphaël Garrigos, fondateurs de Les Jours. Un média web très intéressant qui raconte l’actualité en séries, les « obsessions ». Un moyen moderne pour suivre les événements dans leurs durées. Passionnant.
Les jours un journal sur Internet

Informer, éclairer, débattre des religions aujourd’hui,comment être audible ?

Razika Adnani, algérienne, philosophe et islamologue de plus en plus connue. Elle n’hésite pas à écrire que certains textes du Coran peuvent être abrogés pour moderniser l’Islam. Elle a les moyens historiques pour argumenter ses convictions.
Denis Charbit est enseignant à l’Université ouverte d’Israël. Il a écrit de nombreux livres sur Islam et la religion juive. Il a été brillant pour lançer que la religion la plus intéressant est celle qui souffre et non pas celle qui triomphe…
Sophie Deschamps, ancienne journaliste à RCF d’Orléans. Elle déplore le traumatisme provoqué par la pédophilie dans l’église et n’hésite pas à déclarer l’Eglise en mauvaise forme.

Conclusion. Information et démocratie, un combat permanent pour les garantir.

Christophe Deloire, secrétaire général de Reporters sans frontières après d’avoir rappelé qu’ en 2018, 66 journalistes ont été tué dans le Monde, expose les actions en cours pour une charte mondiale de garantie des journalistes.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *