La semaine dernière je suis allé visiter la Faïencerie de Gien avec un groupe d’amis.

La faïencerie de Gien est un des joyaux du département du Loiret . Cette usine, plus précisément cette Manufacture a été créée par un anglais en 1821, Thomas Hulm . La guide nous a indiqué que les anglais étaient à cette époque les seuls à maîtriser certaines  techniques . Cela explique cette implantation étrangère voulue par la Restauration. Les proximités de la Loire pour le sable (la faïence est constituée d’argile, de kaolin et de sable broyé) et le transport, de la Sologne pour le bois, de la région parisienne pour les clients potentiels explique l’installation à Gien.

.

Entrée de la Manufacture qui se situe au centre de Gien en bordure de Loire sur plusieurs hectares

Une Manufacture

Comme cette dénomination l’indique, la main d’œuvre tient la part principale de l’activité de la Faïencerie de Gien . Actuellement 150 personnes y travaillent.

 

Au fond les fours de différentes températures qui fonctionnent 24h sur 24h . Les opérateurs tiennent ces fours à une température réglée au degré. Des écarts auraient des conséquences graves.

Comme tous les visiteurs, je me suis beaucoup arrêté devant les personnes au travail ; les explications de la guide étaient très intéressantes mais les gestes des salariés (es) semblaient impressionner encore plus.

La naissance des pièces.

Je n’ai pas vu personnellement la technique du moulage pour les pièces creuses qui semble être très utilisée. Les deux techniques, moulage ou tournage-pression, nécessitent un gros travail manuel d’ébavurage et de nettoyage avant finition. Ces postes de travail sont nombreux et demandent d’être très précautionneux car la faïence à ce stade est très très fragile. Dans cette vidéo remarquez que  le bruit ambiant est ponctué de tintements particuliers provoqués par les petits coups que donne l’opératrice pour s’assurer de l’absence de fêlure.

Il travaille ici depuis plus de 40 ans (bientôt en retraite) et il sillonne l’usine pour approvisionner les différents secteurs.

Attention fragile ! prêts pour Pâques.

La décoration

Présentation des différentes techniques de décoration (peintures, lithographie, décalcomanie) sur biscuit, sur émail,

 

Les fileuses

Dans cette vidéo, noter la discussion entre Claude et une décoratrice sur la technique de peinture qui s’apparente à l’aquarelle.

Vue d’ensemble de l’atelier de décoration

Un coin de la boutique ouverte à tous.

Dans la cour, pensées pour des anciens de la Manufacture, salariés et citoyens.









Un commentaire

  1. Rigout bernadette

    Nous n’avons jamais pris le temps de nous y arrêter !!! Tu nous en donne l’envie .

    Merci pour tes billets toujours intéressants et variés .

    Bonne continuation .

    Bernadette .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *