La Grande Guerre à Sancheville

La Grande Guerre à Sancheville

Vu de la salle des fêtes, le moulin du Paradis( fin du XVIII, restauré récemment)
Vu de la salle des fêtes de Sancheville, le Moulin du Paradis ( fin du XVIII, restauré récemment)

Vendredi dernier 11 novembre 2016, dans toutes les communes de France, les anciens combattants, les fanfares, des enfants des écoles, les élus se sont retrouvés au Monument aux Morts pour commémorer la fin de la Guerre 14-18. A Sancheville, ils ont prolongé leur défilé jusqu’à la Salle des Fêtes. En effet ici, on ne s’est pas limité à la tradition de ce jour férié depuis 1922. La Mairie a décidé de faire de l’Education en mettant la salle  à disposition de collectionneurs et d’anciens ayant la mémoire de cette guerre.

sanc

france

Sancheville, bourgade de moins de 800 habitants n’a pas été géographiquement impactée par la guerre de 14-18 mais ses habitants (plus de 1000 à l’époque) ont vécu dramatiquement la catastrophe humaine.

Nombreux sont les habitants qui ont gardé en souvenir cette époque, soit par un grand père, soit par des objets conservées presque religieusement de famille en famille, soit par une photo ou des lettres retrouvées par hasard dans le grenier, soit même pendant son enfance directement par les récits de son père . Cela explique que l’exposition proposée par les Archives Départementales  (voir ci dessous) ait suscité l’intérêt de la Municipalité . Dans ce diaporama (non automatique), j’ai tenté de résumer l’excellent travail d’explication des différentes phases de la Guerre. Voir aussi le site des Archives Départementales .

img_4838-1 img_4842-1 img_4837-1 img_4836-1 img_4827-1 img_4826-1 img_4824-1 img_4825-1 img_4835-1 img_4834-1 img_4828-1
<
>
Un infime pourcentage de soldats (13 à 15000) sont revenus avec des blessures faciales mais ils ont provoqué beaucoup d'émotion. L'hôpital de Chartres spécialisé dans le soin aux aveugles a été très sollicité.

La mémoire des Sanchevillois et Sanchevilloises

La famille

img_4804

Son grand père n’est pas revenu de la « Grande Guerre », elle a conservé les cartes postales, les lettres qu’il a envoyé et même la lettre adressée à la famille pour relater les dernières heures de son ami. Sur une carte d’état major de l’époque elle montre l’hôpital près de Chalons sur Marne où ce dernier est décédé quatre jours avant l’Armistice.

img_4811img_4812

Cartes postales confectionnées à l'aide d'une feuille de chêne perforée de multiples trous.
Cartes postales confectionnées à l’aide d’une feuille de chêne perforée de multiples trous.
Le récit de la guerre, il l'a reçu directement de son père (vaguemestre) revenu de l'enfer.
Le récit de la guerre, il l’a reçu directement de son père (vaguemestre) revenu de l’enfer.

Les collectionneurs

Le hasard fait bien les choses, deux habitants des environs de Sancheville recueillent des objets et des souvenirs de 14-18. Pourquoi collectionner ainsi des souvenirs de guerre ? « J’ai retrouvé une photo de mon grand père en militaire de cette guerre et j’ai voulu en savoir plus. » « Je fais les brocantes et avec des amis nous nous échangeons nos trouvailles. »

La photo du grand père départ de collection de souvenirs
La photo du grand père précieusement conservé dans un sous-verre.
Explication sur le casque à pointe d'abord en carton bouilli puis face à son inefficacité... recouvert de métal.
Explication sur le casque à pointe d’abord en carton bouilli puis face à son inefficacité… recouvert de métal.
Des objets de valeur, non mais d'une valeur humaine très importante
Des objets de valeur, non mais d’une valeur humaine très importante : « Ces objets centenaires ayant appartenu à nos Grands Pères méritent le respect…merci… »

La jeunesse

Les sanchevillois, organisateurs de cet événement, sont fiers de cette première. En effet  deux classes d’élèves de l’école primaire du bourg  accompagnés de leurs enseignants sont venus visiter l’exposition. « Ils étaient 40 assis en rond dans cette salle et ils ont écouté très attentivement nos explications et commentaires pendant plus d’une heure. » « Depuis ils sont revenus ce matin avec leurs parents. »  On raconte aussi qu’un élève… dont les parents « sont d’origine espagnole » a fait un « extraordinaire » dessin de la Croix de Guerre… Pourquoi ?

Cet après midi il est revenu avec sa caméra "pour un copain"...
Cet après midi il est revenu avec sa caméra « pour un copain »…
img_4821
A la recherche de son ancêtre « Morts pour la Patrie, Hommage et reconnaissance ».

Et demain ?

img_4855
Toujours informer…
Pour des jours meilleurs...
Pour des jours meilleurs…

En attendant,

http://jpnoblet.kazeo.com/
http://jpnoblet.kazeo.com/

Merci aux sanchevillois et sanchevilloises pour leur accueil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *