« Incendie »

« Incendie »

En consultant le site « Agenda culturel » de Beyrouth mon attention a été attirée par l’annonce de la sortie prochaine du film canadien « Incendie ».

Affiche du film
Affiche du film

Nous avons couru au cinéma pour découvrir ce film, car tout film ou ouvrage parlant du Liban me passionne. Voir mes articles sur le sujet (mot clef « Liban »).

Pendant 2h 10 nous avons accompagné Jeanne et Simon a la recherche des souvenirs de leur mère Nawal. Elle venait de décéder au Canada et pour suivre son testament ses enfants Jeanne et Simon, jumeaux, devaient retrouver son histoire.

Cette quête de la vérité de leur mère les amènent dans un pays du Moyen Orient qui sort de plusieurs années de guerre fratricide.

A travers des scènes très fortes nous sommes invités à partager les drames humains, religieux et familiaux que provoquent la guerre. Les dégâts du nationalisme, l’engrenage de la violence, les haines qui se tissent ; à ce sujet on ne peut oublier les premières images du film : la caméra qui s’attarde sur le regard haineux  des enfants enrôlés par des chefs de guerre.

Plusieurs scènes sont épouvantables, comme celle qui illustre l’affiche et le titre du film, l’incendie du car qui transportait Nawal à la recherche de son fils.

19590232

Le réalisateur Denis Villeneuve comme l’auteur de la pièce à laquelle il s’est inspiré, n’ont pas voulu situer ce film au Liban pour lui donner une universalité plus grande. C’est vrai qu’actuellement des hommes et des femmes, des couples, des familles, des pays vivent ces drames .

Néanmoins, en évitant de faire référence au Liban et à Beyrouth, le scénariste  pourra-t-il éviter que l’incendie reprenne. Les fumerolles des villages incendiés ne s’éteignent pas si facilement.

Ce film est sortie en France début janvier. Il n’est pas encore sorti à Beyrouth, pendant ce temps une nouvelle crise libanaise  se prépare. Pourtant une multitude d’hommes et de femmes agissent pour une nouvelle société libanaise (voir mes articles ). La mère des jumeaux étaient de ceux là avant la guerre et …

Allez voir ce film. Un film sur la Mémoire, un film sur la Paix, un film sur la grandeur et la violence de l’homme, un film d’amour et enfin un film sur la force des femmes.

Un grand film à voir même si vous vous ne vous passionnez pas par le Liban mais pour la Paix.

incendie03
Les jumeaux, Jeanne et Simon découvrent le testament de leur mère

4 réactions au sujet de « « Incendie » »

  1. Bonjour,

    film à voir absolument justement pour encore cette universalité « de la décadence éternelle du genre humain ». ça secoue et mon pote d’origine libanaise à côté de moi au ciné se rongeait les sangs tant cela lui rappelait des souvenirs nauséabonds. Il n’y a pas vraiment besoin de situer une guerre dans un lieu particulier tant elle est présente partout ; les enfants entre eux – Parents/enfants – frères-voisins – collègues de boulot… Misères et boules de gommes, sommes-nous si éperdument incurables ? Continuons de semer tout de même quelques « bonnes graines » autour de nous. Quelques chose de beau pourra peut-être éclore ? Très bonne analyse pour ce film que j’espère beaucoup de gens auront l’occasion de voir…

  2. Bonjour ,je suis de Belgique et j’ai été voir le film « Incendie » hier soir, Je suis encore boulversée de ce que j’ai vu ,je savais que celà existait et existe encore au jour d’aujourd’hui…etant passionnée par le Liban et tout ce qui touche le Moyen Orient.Je ne peux que vous dire Yalla …aller le voir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *