Heure tranquille à Poitiers (2)

Heure tranquille à Poitiers (2)

A quelques pas de la collégiale Notre-Dame-la-Grande par la Grand’Rue ou la rue de la Cathédrale, agrémentées de maisons anciennes, d’hôtels particuliers et de galeries d’art, nous arrivons devant la cathédrale Saint Pierre.

Façade de la cathédrale Saint Pierre (XIII ème)

Cette cathédrale est de style gothique angevin, sa consécration a été réalisé en 1379. Elle mesure plus de 100 m de longueur, on dit que son architecture intérieur avec ses trois nefs est appelée église-hall. Elle ne semble pas faire de concurrence à son ainée et voisine la romane Notre-Dame la Grande car elle possède également des joyaux , les stalles et les vitraux.

Pour la petite histoire, j’ai découvert que cette cathédrale est le siège d’un archevêché depuis… 2002, avec les regroupement des évêchés de Limoges, Saintes La Rochelle et Angoulême, ça bougerait aussi dans les institutions catholiques !!!

Les vitraux

Vitrail du chevet sur la vie de Jésus

Vitrail du chevet de l’autel de la Vierge : « La crucifixion » (1161-1173) Trois partie : En haut l’Ascension, au milieu la croix du Supplicié, en bas le martyre de Saint Pierre. Ce vitrail serait l’un des plus anciens du monde chrétien. (notez le visage barbu de Jésus)

Notez dans le vitrail ci dessus, le visage barbu du Christ comme sur les modèles syriens et hellénistiques des Ve et VIe siècle . (citation du site patrimoine-histoire.fr)

Les stalles

Elles sont 74, 37 de chaque coté du chœur pour accueillir les chanoines. Elles datent du XIIIe . Celles de Poitiers seraient les plus anciennes conservées. La plupart date du XIIIe . J’ai imaginé peut être un peu irrespectueusement les fessiers qu’elles ont pu soutenir en position assise ou faussement debout . Je me suis demandé si la sculpture correspondait au caractère de son locataire.

Comme vous le verrez j’ai pris plaisir à photographier certaines .

faut-il être barbu pour cette place

ou endormi…non méditatif

pour les chanoines de passage peut être ?

Les écoinçons

Au niveau supérieur les stalles cachent une multitude d’écoinçons.

Tympan du portail central : « le jugement dernier « … et les chanoines de quel coté sont-ils ?

Prochain article : Saint Savin 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *