Chercheurs d’or

Chercheurs d’or

Souvenirs de Madagascar Septembre 2012.

L’accueil des chercheurs d’or.

Madagascar est connu pour la richesse de son sous sol. Lors de nos différents séjours, sur notre route nous avions aperçu des exploitations ou usines de traitement comme le graphite, le nickel aux environs de Tamatave et partout l’exploitation des pierres précieuses ou semi-précieuses. Depuis « toujours » les malgaches exploitent également l’or. Je rêvais depuis longtemps de photographier des chercheurs d’or. Je savais aussi que les chercheurs d’or dans plusieurs pays ne recherchent pas habituellement à communiquer tant cette activité réalisée sans moyen de sécurité est dangereuse !

Pourtant au nord de Madagascar, à Betsieka sur la route (ou plutôt la piste) venant de Vohémar  nous avons été accueilli sans problème par les chercheurs d’or.

Les photos qui suivent illustrent cette accueil presque chaleureux.

Paysage de la région de Betsieka
Comme partout les enfants sont là toujours aussi souriants.

Je sais maintenant que dans cette région des forages sont réalisés pour extraire industriellement ce filon aurifère . En attendant sur des anciennes rizières tout le village s’active avec pelles et battées pour trouver quelques pépites d’or .

De la rizière il ne reste que ce marigot.

Malheureusement par manque de temps car la route à faire était encore longue, nous n’avons pu vraiment parler avec ces personnes . Nous avons quand même remarqué que les maisons étaient plus solide que dans les environs. Les pépites trouvées servent à améliorer la qualité des matériaux de construction utilisés.

Femmes et enfants s’affairent dans l’eau boueuse.

 

La battée est l’outil de recherche des femmes
Malgré les longues journées à secouer et tourner la battée, cette jeune fille conserve le sourire pour cet étranger-visiteur…
Cette jeune chercheuse prendra le temps de nous montrer sa technique.

Plus loin en amont du ruisseau, des hommes creusent profondément à la recherche du filon. Pour prendre montrer la profondeur et le travail difficile, j’ai tenté de descendre jusqu’au premier étage. Ma curiosité a amusé tout le monde !

Des touristes…alors les villageois accourent
Cette excavation creusée manuellement devra amener au filon. Des bois sommairement taillés empêchent que la terre s’effondre.
Avec sa pelle, au fond de ce puit, le chercheur creuse …

 

Il s’arrête tout étonné de mon obstination…

Une chaine de bras permet d’évacuer la terre.
L’évacuation de la terre, peut être aurifère, se fait par seau de main en main.

 

Peut être que, plus en aval, cette terre donnera une pépite…
Partout on creuse, creuse à la recherche de l’or.
Puissent ces habitants et leurs familles trouver la pépite qui modifiera la vie.

Une réaction au sujet de « Chercheurs d’or »

  1. ai effectué ce theme de tourisme mais règion OUEST vers Mahajanga-maevatanana.M/CAR. Il faut savoir que

    pépites sont troquées ou en médicaments ou en PPN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *