Basilique d’Avioth

Basilique d’Avioth

Continuant notre promenade dans la Meuse, nous nous arrêtons à Avioth.

Au sommet d’un village de 130 habitants, nous stationnons sur la place de la Basilique. Il est midi, le lieu est un peu désertique, mais nous avons devant nous un joyau de l’art gothique flamboyant.

Étonnant,  nous sommes au nord-est de la France et cette place à un petit air de Bretagne. Aucune relation  nous dit-on.  Pourtant la couleur des murs (ici la pierre est du calcaire) des grandes et solides maisons qui entourent cette place est la même. L’édifice qui précède le grand porche de l’église, nous déplacent dans le Finistère riche de ses enclos paroissiaux et portes des morts. A Avioth, ce monument est appelé « La Recevresse », il  est unique au monde, il a pour principale fonction  recevoir les offrandes des pèlerins.

Près du portail sud, cet édifice flamboyant est appelé Recevresse.
A l'intérieur de la Recevresse...

 

Le portail sud donnant sur la place.

 

Détail du tympan, le miracle de la moisson en Galles, sujet repris par de nombreux sculpteurs du Moyen Age. Ce dernier est actuellement étudié par un spécialiste en Israël.
Portail ouest, l'entrée principale avec son immense rosace.
Portail ouest, le portail central.
Au sommet de ce portail, Christ bénissant la foule des pèlerins
Notre Dame d'Avioth, patronne "des causes perdues", vénérée depuis 900 ans.

Quelques photos prises à l’intérieur de la Basilique

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *