De retour de notre séjour quasi annuel à Lanslebourg, Valcenis, je voudrais vous faire partager un joyau de l’art savoyard, les peintures murales de la chapelle Saint Sébastien à Lanslevillard.

 

Sur les hauteurs de Lanslevillard, plantée sur un rocher qui domine la vallée de l’Arc, la chapelle Saint Sébastien.

La chapelle Saint Sébastien est l’une des innombrables chapelles que l’on peut découvrir en parcourant, les chemins de cette région de Haute Maurienne. Ces édifices religieux constituent une part très importante du patrimoine savoyard.

Sur deux murs de cette chapelle, la vie de Jésus se déroule en une bande dessinée étonnamment conservée.

Ces peintures murales ont été réalisées au XVe siècle, vraisemblablement pour reprendre les spectacles « jeux de mystères » qui étaient organisés par le clergé pour raconter l’Evangile et la vie des saints aux villageois.

L’artiste est inconnu, peut être était-il originaire de la région de Turin toute proche et riche de ces œuvres.

On sait que cette décoration d’une ancienne caserne a été commanditée par un riche donateur local qui avait été guéri de la peste grâce au saint martyr. Il est peint dans un coin de la chapelle :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’artiste, sûrement pour plus de compréhension ou de réalisme, a habillé ses personnages comme à l’époque de ses contemporains du XV ème siècle . C’est étonnant de voir Saint Sébastien, martyr romain ayant vécu au III ème siècle, dans son habit de militaire de la Renaissance. Même la gastronomie est mis à jour car les contemporains du Christ ne mangeaient pas de jambon.

Quelques photos des 37 tableaux racontant la vie de Jésus .

Annonciation Circoncision Fuite en Egypte Tentation au désert Repas chez un pharisien Chez Ponce Pilate Flagellation Cruxifiction Resurection
<
>
Repas chez un pharisien

…et parmi les 18 consacrés au martyr Saint Sébastien

Détails du plafond

Tous les visiteurs de cette merveille sont étonnés devant une œuvre d’art si bien conservée.

Je n’ai pas d’explication  à la conservation extraordinaire de ces fresques. J’ai constaté qu’il y a peu de lumière, seul un projecteur éclaire les peintures lors des visites. Cette chapelle n’a jamais servi au culte, donc pas de trace de fumée des cierges. Enfin les visites sont limitées à une par semaine. Néanmoins si un spécialiste voulait en préciser plus d’explication dans le commentaire, merci d’avance.

En attendant si vous passez , ne manquez pas ce joyau. Renseignez vous à l’Office du Tourisme et mieux à la chapelle St Roch, lieu d’une intéressante exposition sur l’histoire de la région.

Et puis le cadre grandiose du massif de la Vanoise et de la Dent Parrachée (3697m)…

 









Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *