Sur le Mur d’Orléans

Sur le Mur d’Orléans

L’artiste peintre muraliste « Monsieur Plume » vient de réaliser la 47ème fresque du Mur d’Orléans.

Ce Mur a été initié depuis 2017 par Jean Michel OUVRY et Ludovic BOURREAU, l’un est artiste, l’autre galièriste . Ils sont soutenus par la ville d’Orléans.

Cette aventure d’art populaire me passionne depuis le début et vous pouvez revoir mes articles en cliquant sur « art urbains » « orléans ». Chaque Mur, qui revient tous les trois mois, est différent. Et je l’ai constaté, il est apprécié par les orléanais qui s’arrêtent toujours intrigués.

Grâce à cette affiche, chaque passant peut en savoir plus sur l’auteur de la fresque.

Vue générale, sur le mur du cinéma Les Carmes, rue Henri Roy, dans le centre d’Orléans.

Monsieur Plume utilise l’aérosol comme une plume en jouant sur l’angle et la distance qu’il donne au flux de peinture

Monsieur Plume est autodidacte.

Pourquoi « plume » ? Surnom donné à l’école, dit-il . Pour moi qui l’a observé, il utilise l’aérosol avec des pleins et des déliés comme la plume d’un calligraphe, voyez les vidéos.

D’ailleurs il déclare qu’il est toujours en recherche de nouvelle façon de graffer avec l’aérosol et les couleurs. Il y a quelques temps il excellait pour faire surgir des flammes de la nuit. A Orléans il préfère les bulles…

Cet artiste de 46 ans débute dans le graffiti à la fin des années 90. Originaire de Saint Pierre des Corps, son père était cheminot. Il dessine depuis tout petit en lisant des bandes dessinées .

Monsieur Plume est comme plusieurs graffeurs, il aime partager ses techniques avec les autres principalement dans les quartiers ou les institutions éducatives.

Cela ne l’empêche pas de participer à de nombreux festivals en France et dans le Monde (Canada, New York). Il semble que sa préférence va aux écoles . Il était au centre sociale de St Hillaire St Mesmin en juillet 2023.

Les sujets de société inspirent Monsieur Plume, il fait partie des graffeurs « politiques » dans la revendication sociale…

Les premiers traits

Au commencement, pas d’esquisse, pas de plans, l’imagination anime son dessin.

Progressivement une nouvelle couleur, le bleu

…puis le jaune

Premiers traits

Des traits

La fresque terminée, un bouillonnement

Merci pour cette réalisation qui va aussi illuminé nos fêtes …

One thought on “Sur le Mur d’Orléans

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *