Moisson dans le vignoble

Moisson dans le vignoble

Après avoir acheté notre habituel carton de vin de Mareau (environ d’Orléans), j’ai demandé où nous pourrions voir des vendangeurs, pour faire quelques photos.

« Vous continuez le chemin et puis à droite vous allez voir la machine, c’est une bleu ».

Agrandir le plan

4-campagne.jpg4-machine.jpg

Effectivement après quelques chemins de terre parmi les vignes, nous découvrons la machine bleue. Nous pensions voir beaucoup de monde et là nous trouvons 2 vendangeurs, l’un sur la machine, l’autre faisant les aller retour pour décharger le précieux produit de cette vendange nouvelle.

4-conducteur.jpg

4-batteurs.jpg4-batteurvide.jpg

Jean Luc nous accueille très aimablement nous parlant de son métier de vigneron associé à la coopérative qui s’occupe (je résume…) de son raisin par la vinification, la vente et le stockage.

Nous apprenons que cette année le raisin est de bonne qualité, d’ailleurs la machine travaille plus facilement. Il nous montre les différents cépages (Gamay, Cabernet) , les différentes couleurs de raisins, les différentes tailles (c’est pourquoi certaine vigne sont plus hautes).

Tous les quatres rangs le vedangeur mécanisé (le conducteur de la machine) vide les grappes dans la petite remorque. Je compare avec la moisson cet été, là on est en modèle réduit mais la méthode est la même.

4-vidage.jpg4-dansbenne.jpg4-jl.jpg

Je parle de ces vignobles vendangés à la main et Jean Luc vante les mérites de la machine surtout cette année où les grappes sont de bonne qualité (pas de moisi par exemple).

Aimablement, Jean Luc nous fait gouter une grappe de raisin blanc (du cabernet je crois) et une grappe du Gamay qu’il vendange aujourd’hui.

4-grappenoir.jpg4-grappeblanc.jpg

Nous nous donnons rendez vous à la cave coopérative où il doit vider sa benne après que la parcelle soit entièrement « récoltée ».

Là je fais connaissance avec le technicien chargé d’accueillir les vignerons, de peser leur benne, de mesurer le degré du premier jus de raisin, de faire fonctionner le dégrappeur et le pressoir. Des collègues sont à l’intérieur de la cave pour toutes les opérations de vinification.

J’apprends que la coopérative de Mareau regroupe 30 sociétaires qui viennent déposer leurs raisins chaque année. Je suis étonné qu’il existe encore près de 30 vignerons dans cette commune . Le vieux vignoble semble se porter bien après une cure de rajeunissement. Il est vrai que de plus en plus de consommateurs avertis aiment ce vin simple et pas trop cher. Et aller se « ravitailler » dans la campagne à deux pas de la maison c’est un plaisir très particulier.

4-cave.jpg4-lapesee.jpg

4-echantillon.jpg4-niveau.jpg4-lavis.jpg4-lesgrappes.jpgLa pesée, la prise d’échantillon pour mesurer la teneur en sucre, les raisins partent dans le pressoir, les grappes sont retirées et évacués comme amendement.Un long processus en fera un vin délicieux.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *