De chez nous …une expo (suite)

De chez nous …une expo (suite)

Histoire de La Source (suite)

L’affiche de l’expo

Lors de cette expo, en décembre 2022, à la Maison de l’Architecture à Orléans, des plans, des documents d’archive, des photos étaient présentés …

Et des vidéos…

Au centre de l’expo sur un grand écran des vidéos étaient diffusées en boucle .

Conversations sur la terrasse

Malik Nejmi a filmé sur la terrasse de la T17. Au Maroc, comme dans beaucoup de pays du Sud, on vit sur la terrasse de la maison. C’est sûrement pour cela que Malik, de père marocain, a choisi ce lieu pour organiser la discussion avec plusieurs sourciens, habitants depuis longtemps ou nouveaux arrivants. Il est vrai qu’il est temps car dans plusieurs mois cet immeuble va imploser dans le cadre d’une des dernières rénovations de La Source. Comme dans beaucoup de conversations les sujets ont été très divers mais ils ont un point commun : l’histoire de La Source.

J’avoue être depuis assez fasciné par le fait de regarder le quartier par le prisme de la vue de T17 (et d’autres points hauts par la suite), cette vue qui disparaîtra après sa démolition nous permet en fait de cartographier le quartier de La Source de manière sensible. La terrasse, le point haut donc, devient un espace politique qui n’est pas sans rappeler le point stratégique dominant. J’avais retenu d’un échange avec un habitant de La Source, cette phrase tenue lors d’un débat a propos de la passerelle devenue gênante (deal, caillassage …) : « Quand nous sommes en guerre, on élimine les points hauts », cette phrase avait choqué cet habitant. L’idée serait donc de réaliser une série de portraits d’habitants de La Source en les invitant sur la terrasse, leur offrir cette dernière vue panoramique qu’ils ne connaissent pas tout à fait. Je vais imaginer des « conversations » mêlant d’anciens habitants de la tour et d’autres personnages du quartier (un professeur et des élèves primo arrivants venus apprendre le français à La Source, une couple engagé dans la citoyenneté locale, deux anciennes copines dont les parents arrivaient des Groues et d’Algérie en 1961, un rappeur poète, une ancienne danseuse de hip hop etc …), une dizaine de conversations qui auront toutes le même dispositif d’entretiens sur la rambarde de la terrasse (travail de montage, questions surement coupées au montage, cela reste à écrire). Seront abordées des idées comme l’organisation du quartier, le vivre ensemble, le bonheur collectif, la mémoire, les repères spatiotemporels, les souvenirs personnels, l’architecture, la France des banlieues …

Malik Nejmi (juillet 2021)

Tout en ayant l’autorisation de Malik pour utiliser les vidéos qu’il a tourné avec Aurélien Py (caméra), Vincent Reigner (Son), Cyril Curchod (montage), le respect du droit à l’image me pousse à cacher des visages ou à flouter certains plans, l’important étant de faire Entendre … Enfin j’ai moi même sélectionné des séquences compatibles en longueur avec la lecture de ce blog.

« A la Source j’ai maintenant une famille « 

Deux primo-arrivants avec Pauline, professeure de français dans un lycée de La Source, racontent leur vie à La Source

« Tout le monde se connaissait »

Véronique et sa fille Julia de retour à La Source

Rencontre des premières années…

Solange, la mère de Malik, lui raconte comment elle a rencontré son père, étudiant sur le Campus

Sur l’importance de la double nationalité

Une langue pour se retrouver et exprimer des émotions

Vivre ensemble…

Les « anciens », Colette et Bernard parlent des évolutions humaines et religieuses de La Source

A l’hôtel

Pauline en conversation avec deux jeunes apprenant le français au lycée de La Source

« Tout le monde arrivait de partout »

Véronique à la naissance de la Source

Et maintenant

Colette parle des jeunes qui sont nés ici et qui s’y plaisent

Nouveau visage de la Source

Pour Colette et Bernard un paradoxe les grandes surfaces qui s’installent et la pauvreté qui augmente

Depuis plusieurs années diverses reportages ou films ont été réalisé à propos du quartier, je pense à « On n’est pas là pour marcher tout seul » produit en 2017 par Eclipsa Cinéma et réalisé par Edouard Carrion. Dernièrement 2 films documentaires ont été produits par « Girelle production » et FR3 : « Jeanne et les indiens » et « La vie moderne ». Dans un prochain article je vous proposerai des extraits de ces réalisations faisant aussi partie de l’histoire de La Source.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *