Vendredi dernier nous étions à l’ombre, au cimetière du Père-Lachaise. Notre guide, Roger Vanni , plein d’humour, nous a fait visiter ce haut lieu du patrimoine parisien.

Plan du Cimetière

Infos générales sur le cimetière du Père-Lachaise.

Il se situe dans l’Est parisien dans le XXieme arrondissement.

A l’origine, le quartier était trop populaire pour les parisiens. La Ville de Paris a dû faire du « marketing  » pour promouvoir sont nouveau cimetière au début du XIX siècle . Depuis les choses ont changé … Nous avons tous en mémoire les images de énormes défilés  derrière la dépouille de personnalités parisiennes (écrivains, chanteurs, militants, hommes politiques, etc… ) . Il y aurait toujours de la place, car la ville de

Une chapelle restaurée par la Ville pour un columbarium

Paris s’attribue le droit de remplacer les tombes laissées en désuétude malgré les concessions très anciennes à perpétuité.

Tombes en ruine

Il s’étend sur une surface de 43 hectares et 93 ares (439 300 m2) . 70 000 tombes y sont implantées. 5300 arbres font de ce lieu un havre de paix, bien ombrages, l’un des parcs parisiens les plus fréquentes (et 3,5 millions de visiteurs par an) et pas seulement des touristes mais des parisiens amoureux de nature.

Lecture en compagnie de Paul Eluard

Rendez vous…

L’homme (Roger notre guide) et sa corneille

J’ai vécu cet après midi comme si j’étais à la bibliothèque, feuilletant différents livres et laissant de nombreuses  pages  pour la prochaine fois. Je vous livre les images sur lesquelles je me suis arrêté; aidé par la connaissance, des anecdotes et la gouaille de Roger Vanni notre guide. Merci à l’association orléanaise, vert et tranquille . qui organisait cette sortie.

Un  livre d’histoire

Sergent Hoff 1836-1902 Défenseur de Paris lors du siège par les prussiens. Très populaire à Paris, puis accusé par la presse d’être espion, il finit gardien de l’Arc de Triomphe. Sculpture de Bartholdi.

Victor Schoelcher 1804-1893, dont les cendres ont été transférées au Panthéon en 1949

Félix Faure 1841-1899 Président de la République décédé à l’Elysée…

Francois Raspail 1794-1878 . Sculpture de Antoine Etex représentant Henriette tendant le bras à travers le soupirail de la prison de son mari victime de ses idées

Détail

Eugène Pottier 1816-1887 poète et révolutionnaire, auteur des paroles de l’Internationale

Un livre d’art

D’après notre guide Roger Vanni, l’écrivaine Colette fut le modèle de la femme libre.

Alfred de Musset 1810-1857 écrivain sous son saule qui est remplacé régulièrement

Détail

Fréderic Chopin 1810-1849 célèbre musicien toujours fleurie aux couleurs de la Pologne

Robert Planquette 1848-1903 compositeur d’opérettes (« les cloches de Corneville »)

Devant cette tombe notre guide nous a distribué les paroles de chanson : « Ma petite entreprise, Connait pas la crise Epanouie elle exhibe Des trésors satinés Dorés à souhait…. » ce qui va bien avec l’épitaphe « Tant aimé »

Paul Baudry 1828-1886 peintre

Sur la tombe d’Edith Piaf 1915-1963

Michel Petruccini 1962-1999 musicien de jaz

 

Mano Solo 1963-2010, chanteur guitariste, dessinateur, présentateur de radio, fils de Cabu.

Annie Girardot 1931-2011 actrice

Oscar Wilde 1854-1900, écrivain irlandais . le tombeau a été sculpté par Sir Jacob Epstein. il a été entouré de verre  par le gouvernement irlandais à cause de dégradations

Un livre sur notre société

Le journaliste franco-sénégalais de France 24 Jean-Karim Fall, grand spécialiste de l’Afrique, est décédé brutalement vendredi 26 mai 2017 à l’âge de 59 ans, alors qu’il couvrait le sommet du G7 en Sicile, a-t-on appris auprès du groupe France Médias Monde.

Edouard Branly 1844-1940 la croix et la terre au sommet de la pyramide

Allan Kardec 1804-1869 spirite, cette tombe est l’objet de beaucoup de dévotion et de mercantilisme, d’après le guide.

Tombeau de Sylvie Fournier épouse de Jean Louis Fournier, écrivain, humoriste et réalisateur, complice de Pierre Desproges. Voir l’épitaphe amoureux et tout en optimisme.

Un livre de souvenirs collectifs

Le Mur des Fédérés sur fond de logements populaires. 147 fédérés y ont été fusillés le 28 mai 1871

Œuvre de Jean-Baptiste Leducq, la sculpture en cuivre martelé frappe les visiteurs par son ampleur et sa force. A la base du monument, la couronne hérissée représente la clôture barbelée du camp. Œuvre du sculpteur Louis Mitelberg dit Tim (ancien Français libre) l’ensemble repose sur un socle de granit et se compose de cinq figures longilignes en bronze. Ce monument en pierre d’Alsace rappelle la forme du triangle porté par les déportés sur leur tenue. Cet ensemble est dédié aux déportés politiques (triangle rouge) et plus particulièrement aux déportés NN (Nacht unt Nebel) nombreux au camp du Struthof. La sculpture en bronze est une réplique de celle de Georges Halbour (Le Gisant) que l’on peut voir sur à l’entrée du camp sur le site du Struthof. La sculpture en bronze est de Louis Bancel ancien résistant du Vercors. Le monument est installé sur une dalle de granit œuvre de l’architecte est M. Romer, lui-même déporté à Buchenwald. Dachau . Œuvre des architectes Louis Doco et François Spy, ce monument est une évocation de la tenue des déportés, triangle en granit rouge de Finlande soutenu par deux colonnes en granit bleuté de Vire. Mauthausen. C’est au sculpteur Gérard Choain et au fondeur Hobwiller que l’on doit l’homme de bronze qui est la représentation d’un déporté nu et décharné, devant porter une pierre toujours trop lourde pour des corps complètement épuisés, au sommet de l’escalier taillé dans du granit extrait de la carrière du camp. Colonel Fabien 1919-1944 résistant et derrière Sculptés dans le granit par Emile Morlaix, deux énormes avant-bras surgissent d’un chaos rocheux devant un mur aux blocs parfaitement taillés. Bergenbelsen 1943-1945, architecte Guillaume d’Astorg
<
>
Ce monument en pierre d’Alsace rappelle la forme du triangle porté par les déportés sur leur tenue. Cet ensemble est dédié aux déportés politiques (triangle rouge) et plus particulièrement aux déportés NN (Nacht unt Nebel) nombreux au camp du Struthof. La sculpture en bronze est une réplique de celle de Georges Halbour (Le Gisant) que l’on peut voir sur à l’entrée du camp sur le site du Struthof.

Un livre de méditation

La postface

Pas loin de là, une tombe est toujours fleurie, c’est celle d’une jeune fille de 15 ans, qui nous rappelle la folie d’ « abrutis » le soir du 13 novembre 2015 au Bataclan.

La rose déposée sur la pelouse du Jardin du souvenir…elle aurait pu être blanche

 









Un commentaire

  1. merci de nous apprendre autant de choses ..Bernard
    nous sommes en province !
    grand merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *