Les élections ont eu lieu le 23 octobre.

J’ai noté que les tunisiens ont voté à plus de 80%, bravo . Dommage que seulement 50% se sont inscrit…mais ça ne devait pas être simple de faire cette démarche individuelle pour des gens qui n’avaient pas l’habitude de voter. Pourtant j’ai bien aimé cet autocollant qui engageait ceux qui s’étaient fait inscrire.

Cet autocollant indique que la personne s'est inscrite sur la liste électorale.

Cet autocollant indique que la personne s'est inscrite sur la liste électorale.

Les résultats viennent d’être proclamés.

L’Assemblée Constituante qui doit siéger pour la première fois le 23 novembre sera composée ainsi.



L'assemblée Constituante (source l'observatoire ...)

L'assemblée Constituante (source "l'observatoire politique tunisien")

Le parti islamiste Ennadha a donc la majorité. Cette situation a fait réagir des intellectuels français.

J’ai interrogé quelques uns des amis rencontrés lors de notre séjour en Tunisie en septembre.

L’un d’eux se félicite de « la réussite » de Ennadha et souhaite que les occidentaux revoient leurs positions sur les islamistes, le terrorisme est le fait de quelques uns qui en ont fait leur « source de vie » à cause « de la mauvaise éducation, du chômage, de l’ absence des moyens de loisirs dans les différentes régions, de la pauvretéet de l’absence de la démocratie et la liberté d expression ».

Une autre m’écrit  » ne vous inquiétez pas, cette montée des islamistes ne changera rien au cours de notre vie quotidienne. » »…s’ils ne nous respectent pas, on leur dit de dégager ! »

Pour une autre, l’important est le développement de son association et la nécessité de répondre aux attentes de plus en plus importantes des gens.

Je vais continuer à suivre les débuts de cette jeune démocratie : le réglement intérieur de l’Assemblée, la nomination du Gouvernement de transition puis les grandes lois votées par les Constituants . Il sera intéressant de voir comment les droits de l’homme seront préservés dans une nation arabe.

Etudiantes de Sidi Bou Saïd, image forte de la Tunisie tolérante

Etudiantes de Sidi Bou Saïd, image forte de la Tunisie tolérante

Le développement économique de la Tunisie avec un emploi pour tous qui semble être la priorité actuelle sera-t-il au rendez vous malgré la crise financière mondiale ?









Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *