Sculptures au Campo Santo

Sculptures au Campo Santo

Le Campo Santo à Orléans c’est un espace vert entouré d’un cloître qui recouvre un parking souterrain. Cet endroit situé au centre de la ville est utilisé régulièrement pour des événements publics et depuis plusieurs années, durant l’été, son cloître ou sa pelouse  sont utilisés pour exposer des œuvres d’art en accès gratuit pour tous.

En 2019 entre le 4 juillet et le 25 août la ville d’Orléans présentait au public orléanais et aux nombreux touristes, quelques œuvres du grand sculpteur Marc Petit.

Déjà en mai 2019, ce dernier avait été l’invité d’honneur du Salon des Artistes Orléanais à la collégiale St Pierre le Puelier, haut lieu artistique orléanais.

DSC00099 (1) DSC00111 DSC00097
<
>

« Artiste pétri d’humanité, il nous livre sa vision du monde, crue, sans fioriture, à travers ses personnages sculpté de femmes, d’hommes et d’enfants. » Olivier Carré, maire d’Orléans

« Considéré comme l’un des grands sculpteurs de son temps, Marc Petit a aujourd’hui atteint la reconnaissance unanime du monde artistique. » Le comité des Artistes Orléanais.

Promenade avec Marc Petit dans le Campo Santo

Marc Petit est né en France en 1961 dans le Lot. Il réalise ses premières sculptures à l’âge de 14 ans.Il obtient un prix de la Fondation de France en 1989 et un autre en 1993 de la Fondation Charles Oulmont. En Corse à Ajaccio un musée lui est dédié depuis 2008. On retrouve ses sculptures dans plusieurs villes et il  expose dans nombreuses galeries dont la Galerie Capazza à Nancay.

Je me promenais et certaines sculptures ont attiré l’objectif de mon Sony et jouant avec l’éclairage du soleil pourtant au zénith. N’ayant ni noté ni mémorisé les noms de chaque sculpture, je me suis amusé à inventer des légendes, pardonnez pour le manque de poésie !

La cathédrale en toile de fond pour les sculptures de Marc Petit

Désolé…
Je vous écoute…
Le bucher c’est à Rouen, pas à Orléans !
Auprès de mon arbre …

Je me découvre à vous

Mon merle chanteur
ma tête est dans les étoiles en ce moment

Une réaction au sujet de « Sculptures au Campo Santo »

  1. Sympathique reportage photographié d’une exposition que j’avais eu le loisir (il y en avait encore à l’époque, sans auto-autorisation de circuler) de déguster en direct. Merci pour cette remémoration.
    Amicalement,
    Jano

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *