Retour de Crète, mes coups de coeur, le patrimoine (3)

Retour de Crète, mes coups de coeur, le patrimoine (3)

La religion, patrimoine cultuelle.

Les Monastères sont innombrables en Crète. On comprend pourquoi cette île a voulu garder son âme chrétienne malgré les nombreuses attaques extérieures.

Nous n’avons vu aucun monastère à l’abandon. Très souvent ils nichent au plus profond des vallées ou dans des contrées sauvages.

La religion orthodoxe est omniprésente. Religion et nation ne semble faire qu’un.

L’art byzantin :

Panagia de Lumbinies, à Fodèle, la première petite église byzantine que nous avons visitée, à l'ouest d'Héraklion.
Panagia de Lumbinies, à Fodèle, la première petite église byzantine que nous avons visitée, à l'ouest d'Héraklion.
A l'autre bout de l'Ile, près d'Agios Nikolaos, Panagia Kéra, un bijou du X siècle.
A l'autre bout de l'Ile, près d'Agios Nikolaos, Panagia Kéra, un bijou du X siècle.
A l'intérieur de la petite église, des fresques du XIV et XV siècle. Un joyau que l'on ne peut photographier. Photo tirée du livre "Panagia Kéra" de Manolis Borboudakis.
A l'intérieur de la petite église, des fresques du XIV et XV siècle. Un joyau que l'on ne peut photographier. Photo tirée du livre "Panagia Kéra" de Manolis Borboudakis.
D'après une inscription, cette fresque a été réalisée grâce aux contributions des villageois au XIV siècle...(photo scannée)
D'après une inscription, cette fresque a été réalisée grâce aux contributions des villageois au XIV siècle...(photo scannée)

Les monastères

A Héraklion, à la cathédrale Agios Minas (XIX), la piété étonne toujours.
A Héraklion, à la cathédrale Agios Minas (XIX), la piété étonne toujours.

St Nicolas, dans le St Nicolas, icône du monastère Moni Agia Triada près de La Canée. Seul musée de monastère où la photo ne soit pas interdite et surveillée.
St Nicolas, icône du monastère Moni Agia Triada près de La Canée. Seul musée de monastère où la photo ne soit pas interdite et surveillée.
Moni Arkadi, monastère datant de 1538, haut lieu du patriotisme crétois. En 1866 un millier de personnes se sont retranchées là pour échapper à l'armée turque.
Moni Arkadi, monastère datant de 1538, haut lieu du patriotisme crétois. En 1866 un millier de personnes se sont retranchées là pour échapper à l'armée turque.

Nous avons visité 4 monastères d’Est en Ouest, partout la visite est payante, partout il y a un musée avec des collections d’icônes et d’objets du cultes remarquables. Il y a vraisemblablement un accord entre l’Etat et l’église orthodoxe pour favoriser ce tourisme. Pour nous non grecs et non crétois ces expositions sont intéressantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *