Rencontres libanaises (16)

Rencontres libanaises (16)

Bernard, le rédacteur et photographe des billets « Rencontres libanaises »

Autoportrait après 15 jours au Liban…

Bernard a découvert le Liban lors d’une précédente visite en 2001.  Il avait été hébergé comme cette année par Gites du Liban, dirigé par Chéhadeh.
Bernard et son épouse Colette aime beaucoup les voyages (plusieurs pays d’Afrique, les pays de l’Est, le Canada, 3 fois de suite à Madagascar) . Chaque année ils se paient un grand voyage à l’étranger.
Cette année ils ont choisi de revenir au Liban et de profiter des nombreuses connaissances de Chehadeh pour rencontrer les gens.
Pour Bernard, faire connaître à ses amis, le Liban par son blog et peut être par un livre d’images et de textes est important. D’ailleurs il a appelé son blog  « Partager »  parce qu’il cherche toujours à faire partager ses bons moments et ses découvertes.
Bernard et son épouse Colette vivent intensément ces voyages qui leur permettent d’abord de faire connaissance avec des gens de pays « étrangers » . Au retour, ils suivent avec plus d’attention aux actualités de ces « nouvelles connaissances » .

Colette et Bernard à Beyrouth devant les célèbres rochers aux pigeons
Colette et Bernard à Beyrouth devant les célèbres rochers aux pigeons

Bernard et son épouse reviennent « bluffés »  par la gentillesse des gens envers eux et surtout de leur accueil. Quelle leçon d’ouverture aux autres !
Les images de convivialité, de ces villageois se retrouvant autour d’un café, resteront un souvenir très agréable.

Les amis, les voisins autour du café
Les amis, les voisins autour du café

Bernard et son épouse ont apprécié la sincérité de leurs interlocuteurs, toujours prêts à exprimer leurs idées, des opinions personnelles. « Avant je n’imaginais à tel point Israël  est rejeté dans la région, même par des non-musulmans. ».
Suite à ces rencontres Bernard a lu et entendu différemment le dossier du nucléaire militaire en Iran ; certains libanais , et pas uniquement des chiites, trouvent normal que l’Iran possède une bombe atomique pour faire dissuasion à Israël qui en possède ; ces libanais pensent que la paix dans la région est à ce prix.
Bernard a compris que la grande hantise des libanais rencontrés est que la solution du conflit soit l’expulsion de tous les palestiniens vers Liban (ce qui a été une des causes de la guerre de 75 à 95).
Pour Bernard les chrétiens au Liban ne sont pas seulement des partisans qui se regroupent derrière la bannière de leaders politiques. Bernard a été très impressionné par la ferveur voir la spiritualité de nombreux chrétiens ; ce sont les mêmes qui ont exprimé une grande tolérance envers l’islam. « Nous sommes sur la terre qui a vu naître ces deux religions ! »
Bernard s’interroge toujours sur ce qui pousse les chrétiens à construire encore des cathédrales ou à ériger d’immenses croix sur les plus hauts sommets . A faire la comparaison avec la gigantesque et luxueuse  mosquée de Beyrouth  construite en 4 ans par quelques sunnites de poids ou à résister à une situation en déclin ?
Pendant ce temps des centaines de chrétiens jeunes et diplômés quittent le pays et son marasme politique et économique.

Cathédrale maronite en construction
Cathédrale maronite en construction
Mosquée de Beyrouth derrière le Monument aux martyrs
Mosquée de Beyrouth derrière le Monument aux martyrs

Pour Bernard et son épouse, le Liban (au moins de ce qu’il connaît)  est vraiment la terre de la complexité et qu’ils veulent continuer à explorer tant elle leur apporte de satisfaction. C’est pourquoi ils ne manquent jamais une occasion d’inviter leurs amis à partir au Liban, ce petit pays où il fait si doux, où les gens sont si agréables et enfin où l’on est en sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *