Rencontres libanaises (13)

Rencontres libanaises (13)

Adiba, caissière aux télécoms

Nous avons rencontré Adiba à trois reprises.
La première fois, c’était au supermarché, elle achetait le produit pour faire prendre la confiture , elle nous a renseigné sur le chemin le plus court pour retourner à la maison.
La deuxième fois nous l’avons retrouvé au central téléphonique avec ses collègues de la poste et des télécom au moment du café du matin.
La troisième fois elle nous a invité chez elle et nous a fait connaître son mari, Emile, professeur de collège.
Adiba fait de délicieuses confitures ; elle nous a offert un pot de confiture de figues que nous faisions honneur au petit déjeuner.

Une collègue !!!

Adiba travaille aux télécoms libanaises ; deux fois par jour, elle « monte » au travail ; en effet elle doit emprunter les chemins et surtout les escaliers qui serpentent à travers maisons et jardins. Son lieu de travail est là haut au pieds des pylônes qui dominent toute la région.

relais

Une partie du paysage vu du haut du central
Une partie du paysage vu du haut du central

Son travail consiste à recevoir les clients qui ont un abonnement téléphonique et qui paient tous les mois leur facture. Elle traite environ 30 factures par jour. Les abonnés savent qu’ils doivent venir payer tous les mois, aucun courrier leur est envoyé ; néanmoins ils peuvent préalablement demander à Adiba un relevé de leur consommation. Au village on ne téléphone pas beaucoup avec son téléphone de la maison, la moyenne annuelle est de 50 000 livres libanaises soit 22,5 € auquel il faut ajouter le prix de l’abonnement mensuel 15000LB soit 6,7€. Les portables sont de plus en plus utilisés ainsi que les cartes pour les cabines téléphoniques vendues également par Adiba et son collègue.

l'Heure du café avec ses collègues
l'Heure du café avec ses collègues

Adiba et Emile ont deux grands enfants.
Emile est encore en vacances, la date de la rentrée est le 1er octobre. Emile enseigne l’arabe (langue officielle au Liban) dans un collège public . Il a habituellement entre 20 et 30 élèves, sympas, nous a-t-il précisé « on connaît bien les parents, alors… ! ».
Emile nous explique que le nombre d’heure d’enseignement est dégressif avec l’âge. Il fait 15h par semaine et il a 59 ans. Il attend ainsi la retraite dans 6 ans avec sérénité.

Fervent de Michel Aoun

Emile comme la majorité de ses collègues, ajoute-t-il, est favorable à Michel Aoun. D’ailleurs pendant notre rencontre les infos à la télé diffusé un discours de ce dernier. Inutile de préciser que nous nous sommes tus, écoutant le leader avec une ferveur étonnante pour nous.
Ecoutez Michel Aoun à la TV :TV

Emile nous déclare que son favori est notre De Gaulle, il sauvera le Liban. Il n’hésite pas à nous affirmer que 90% des chrétiens « aiment » Michel Aoun qui est « sérieux et rigoureux ».

Les dix commandements

Adiba est très croyante, le matin elle était allé participer pendant 2 heures à la procession de la fête maronite de la Croix.

Adiba et Colette
Adiba et Colette

Adiba souhaiterait que les chrétiens s’approprient plus les préceptes des dix commandements et surtout le respect des autres. Elle est convaincue que cela changerait la société. Adiba donne volontiers l’exemple de l’Islam.
Voilà une réflexion pleine de bon sens, de conviction et surtout d’espoir, qui conclue bien à propos cette rencontre très chaleureuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *