Marga, unter Bauern (Marga entre paysans)

Marga, unter Bauern (Marga entre paysans)

Quand deux associations de chez nous, le Cercil (association pour la mémoire juive dans le Loiret) et l’association franco-allemande, quand un cinéma d’art et d’essai Les Carmes, quand un film « Marga, Unter Bauern » se réunissent pour nous faire passer une bonne soirée.

C’était mardi soir en avant première, le film est prévu de sortir en France en juin 2010.

affiche-Entre-paysans-Unter-Bauern-2009-1

Ce ne fut pas un moment de distraction (le film se déroule pendant les années 41-44 en Allemagne), mais un moment de bonheur dans la grisaille du quotidien . Ce film nous donne à voir le quotidien de paysans dans les environs de Münster. Mais dans ce quotidien fait de travail et de rapports humains  en famille et entre voisins, il y a  les personnes que l’on voit partir en déportation. Et chacun sait que ces personnes ne reviendront jamais ; en effet les soldats qui reviennent en permission l’affirment , on peut voir vendre les  biens des juifs par l’Etat , pour ces paysans il ne fait pas de doute. Et pour ceux qui vont héberger   Marga et sa fille Karin et qui risquent d’être fusillé sur le champs, c’est presque normal cet héroïsme qui va durée plus de trois ans.

affiche-Marga-Unter-Bauern-2009-3

Le bonheur que l’on a en regardant ce film est procuré par de nombreuses et fortes émotions et rebondissements de la vie autour de Marga et sa fille. Quelle est sympatique cette famille d’accueil ! Ils ne posent pas de question : » ces gens sont en danger, condamnés à mort, nous avons été dans les tranchées ensemble pendant  la guerre 14-18, nous sommes catholiques nous devons les aider ». Cette simplicité est présente dans tout le film et nous boulverse en permanence . Pourtant dans cette simplicité quotidienne une question se pose à nous, pourquoi une famille se particularise-t-elle ainsi (même parmi les catholiques) ? Car les voisins, les jeunes sont prêts à les dénoncer. Mais au fait plus près de nous pourquoi des hommes et des femmes passent du temps pour aider des sans papiers, les exploités, les jeunes sans espoir et considère que c’est normal ? Il y a une énigme !!!

Et comme nous voulions poursuivre cette soirée de bonheur, nous sommes restés à la discussion organisée par les associations .

Marga qui a écrit le livre d’où a été tiré ce film est toujours vivante ; à 97 ans elle parcourt l’Allemagne et même le Monde pour raconter son histoire et avant tout rendre hommage à ceux et celles, paysans qui lui ont sauvé la vie. Ils sont plusieurs centaines ces gens qui ont refusé l’ordre établi, la loi pour accueillir des déportés.

Ce film passe tous les dimanches à Munster depuis sa sortie, seulement deux semaines dans toute l’Allemagne… Et Chez nous, heureusement qu’il y a des associations pour nous le montrer ! Il devrait passer sur Arte nous a-t-on dit. Il sort en France le 10 juin, mais où ?

Je ne veut pas trop juger, au moins pour nous il représentera un moment de bonheur très grand et très profond. C’est bien de sortir de chez soi !!!!

2 réactions au sujet de « Marga, unter Bauern (Marga entre paysans) »

  1. Marga vient d’un milieu aisé, vendeur de chevaux. Ce qui donne à son mari une notoriété et sûrement provoque une jalousie. Elle bénéficiera du soutien de son ancien copain de tranchée pendant la guerre de 14-18.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *