Mali la guerre

Mali la guerre

A l’heure où la guerre fait rage au Mali et principalement au centre de ce pays, je pense aux personnes que nous avons rencontré là Mopti  en 2004 .

A cette époque les touristes visitaient cette région .

Le Mali voisin du Burkina …la flêche indique la région que nous avons visitée.

Nous étions partis de Ouagadougou au Burkina pour un périple de 8 jours chez les Dogons à Bandiagara et sur les bords du fleuve Niger.

Vue d’ensemble de la célèbre falaise de Biandagara, un joyau de l’humanité.

Les touristes afluaient dans ces villages, que sont devenus les guides et toutes les personnes qui vivaient uniquement du tourisme ?

Ce couturier qu’est-il devenu ? Les touristes ne sont plus là pour lui acheter ses vêtements.

Il était piroguier pour les touristes sur le fleuve Niger ;il avait voulu cette photo pour faire la promotion de son circuit sur le fleuve…

Le fleuve Niger est un moyen de circulation pour toutes les familles de la Région. Ces pirogues vont naviguer pendant plusieurs jours, jours et nuits.
Coucher de soleil sur le port de Mopti

Nous rêvions d’y retourner une seconde fois pour remonter cet immense fleuve jusqu’à Tombouctou.

Malheureusement depuis deux ans ce pays est interdit aux étrangers.

Les islamistes ont profité des faiblesses militaires du Mali et des revendications d’autonomie du Nord pour envahir la moitié de cette région et dernièrement se diriger vers la capitale Bamako.

La grande mosquée de Djenné, le plus grand édifice du monde en terre. Cette beauté est à 130 km de Mopti (près de la base de Sévaré…Patrimoine mondial de l’UNESCO. En 2005 on y avait enregistré 15000 entrées touristiques.

J’ai repris mes photos et retrouver celles-ci.

Je pense à ces petites filles insouciantes jouant dans la ruede Djenné. Avec la charia, que deviendront-elles ?

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *