L’IRAN un grand pays qui souffre

L’IRAN un grand pays qui souffre

En novembre 2017 nous avons parcouru quelques villes d’IRAN, depuis ce pays attire notre sympathie comme d’ailleurs beaucoup de ceux que nous avons visités ces dernières années.

A Téhéran, Chiraz, Ispahan, Yazd, Persépolis, Kashan, Varzaneh et Qom, nous avons découvert des chefs d’œuvre architecturaux, des sites faisant partie du patrimoine  reconnu mondialement, et surtout nous avons rencontré des gens, des hommes et des femmes aux traditions, aux religions différentes des nôtres et toujours très accueillants et sympathiques.

En suivant les « informations » dramatiques venant de Téhéran, nous ne cessons pas de penser à celles, à ceux avec lesquels nous avons parlé labas et qui sans problème ont accepté d’être photographié. Leur gentillesse nous a beaucoup impressionnée. Que leur nation soit victime de la réprobation d’une grande partie du Monde provoque ma colère pour la souffrance que cette situation engendre dans leur vie quotidienne. Nous avions observé leur courage, leur fierté, leur intelligence, leur culture artistique et même leur piété, tout cela ne doit pas provoquer notre intolérance.

Alors seul devant mon ordinateur, que puis-je faire ? Je revois les photos que j’ai réalisées à cette époque et je vous les fais partager.

Ces enfants

Ces jeunes filles

Ces jeunes filles entrent pour visiter le Palais Blanc, l’ancien palais du Shah, à Téhéran, elles accepteront quelques minutes plus tard de poser en groupe avec leur prof pour moi, l’étranger.

Cet artiste contemporain…

Cet artiste, que je connais pas, exposait dans le Centre Culturel situé au cœur de la Tour Azadi (Liberté) à Téhéran

 

Et combien des sourires des personnes heureuses de rencontrer des étrangers

Vous pouvez les revoir dans les pages de ce blog en cliquant sur l’étiquette : IRAN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *