« A peine j’ouvre les yeux »

l'affiche du film

l’affiche du film

Nous venons de voir ce magnifique film et j’ai pensé à vous.

Vous avez dû vivre en 2010, la période pendant laquelle se déroule l’histoire de ce film, avant votre Révolution, des situations identiques à celles qui racontent et montrent ce film, très important pour votre histoire.

Quand nous vous avons rencontré en 2012, grâce à l’Association « Tunisie chez l’habitant« , vous sortiez de cette période : « il fallait faire attention à ce que l’on disait car des policiers étaient au coin de la rue », « nous ne pouvions pas créer l’association de soutien aux parents d’autistes, faute d’accord du parti et de l’administration de Tunis. »

En même temps, vous nous exprimiez forte fierté pour ce que vous aviez réussi  : « maintenant nous savons comment faire changer le cour des choses ».

Ce film « A peine j’ouvre les yeux » montre la force des jeunes de votre génération qui dénonçaient les « portes fermées » de la société tunisienne, ce sont les paroles d’une des chansons interprétés d’une façon émouvante et très volontaire de Farah, la jeune tunisienne héroïne de ce film. Elle et sa famille ont payé lourdement cette générosité débordante.

Nous comprenons ainsi mieux votre détermination à ne plus laisser se refermer « les portes »  .., malgré les attaques dont vous êtes régulièrement victime, attaques venant de l’extérieur mais aussi de l’intérieur.

Nous suivons en France votre lutte pour plus de sécurité dans cette démocratie si chèrement acquise ces dernières années. Et ici, en ce moment en France, les événements dramatiques de 2015 comme les réponses apportées par nos politiques nous rapprochent de vous !

J’espère que ce film aura du succès en Europe grâce à toutes les récompenses qu’il a récoltées ces derniers mois. Chez nous il sort en ce moment dans les salles de cinéma d’arts et d’essais et ainsi il pourra être vu par les amoureux et les défenseurs de la Tunisie et aussi par les amateurs de belles images, de musique du monde et arabe, de poésie et d’acteurs généreux. De plus « A peine j’ouvre les yeux est un film de femmes (réalisatrices et actrices) à la gloire du courage des femmes au Maghreb. 

Je n’ai pas eu la curiosité de m’informer s’il est beaucoup sorti en Tunisie. Cependant il a été ovationné au Festival de Carthage en novembre. Il a représenté la Tunisie au Festival de Dubai et a remporté un prix.

Je sais que l’ancien régime a supprimé de nombreuses salles de cinéma . J’espère que vous pourrez aller le voir et qu’il sera l’objet de discussions dans votre jeunesse actuelle…qui par exemple pourra s’étonner du peu de femmes voilées dans ce film.

Merci encore pour votre accueil, pour les riches discussions que nous avons eu ensemble et pour votre amitié.

 

 









2 commentaires

  1. Bonjour Monsieur Bernard
    Nous sommes vraiment touchés par votre gratitude

    • Merci. C’est toujours très agréable de vous lire. Je vous propose de nous donner des nouvelles de Kairouan que je ferai partager aux lecteurs de mon blog. J’ai entendu hier à la Télé que Le film « A peine j’ouvre les yeux » serait dans les salles tunisiennes dans une quinzaine de jours, alors si vous allez le voir n’hésitez pas à nous faire partager vos impressions.
      Merci mille fois et bonne année 2016 pour vous et votre famille (et nous pensons à votre fils).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *