Les gens du voyage

Les gens du voyage

Non loin de notre quartier, des bénévoles relayés par les pouvoirs public, ont construit un terrain des gens du voyage, il y a près de 40 ans . Depuis quelques temps l’association qui anime ce terrain invite les gens du quartier a partager un repas en plein air.

Vendredi dernier nous avons donc répondu à cette invitation.

Tous les jours nous aperçevons  ce terrain quand nous rentrons à la maison, sans savoir vraiment la vie des ces personnes logeant là en caravane.

Cette rencontre est donc l’occasion d’entrer dans ces lieux composés de batiments en dur et  de 200 enclos pour caravane . Et de faire connaissance avec ces personnes croisées ça et là dans les commerces.

Nous apprenons ainsi que beaucoup de familles restent là plusieurs années ; alors pourquoi vivent-ils en caravane au lieu d’habiter en HLM ? Les anciens, particulièrement, ne sont pas prêts à aller habiter comme des sédentaires ; il faut plusieurs générations pour perdre son sang de nomade. La sédentarisation doit être progressive et c’est la raison que les spécialistes invoquent pour multiplier ce genre de terrain. Il y en a 5 sur l’agglomération.

D’autres nomades traversent la région en direction du Sud , d’autres, principalement les personnes originaires de l’Est de l’Europe, circulent en France à la recherche d’une vie économique meilleure. Ce sont probablement ces familles qui se font régulièrement expulser . La sociologie des nomades en France est donc  complexe.

J’ai eu l’occasion de rencontrer des jeunes garçons dont un marié à 17 ans, ils ont été très fiers de m’expliquer le confort de leur caravane été comme hiver . Ils semblaient satisfaits de gagner leur vie avec leur père dans des petits boulots.

Ls traditions sont toujours très forte . On dirait un autre monde qui vit là à deux pas de chez nous ; sans bruit ou presque, ils vivent là avec leur culture, la solidarité familiale, leurs savoirs faire avec toujours beaucoup de difficultés à s’intégrer (pour ceux qui le souhaitent) et à être reconnus.

Depuis un an il n’y a plus d’école sur le terrain ; à la porte une affiche informe des horaires des écoles. Nous avons rencontrés de jeunes en collège : ils nous ont déclaré que tout se passe bien aussi bien avec les profs qu’à avec les copains. A ma question : »Et si au collège vous tombez amoureux d’une fille d’ailleurs ? » ils m’ont répondu qu’elle serait accuillie ici tout naturellement et qu’il y en a déjà eu …. Sujet à approfondir !

A les « romanos  » comme on dit ici, on encore plein de choses à nous apprendre !!!

Une jeune photographe est venue ici faire un reportage, elle peut témoigner avec enthousiasme de l'accueil qui lui ont apporté.
Une jeune photographe est venue ici faire un reportage, elle peut témoigner avec enthousiasme de l'accueil qui lui ont apporté.


le groupe des femmes
le groupe des femmes

le groupe des hommes

le groupe des hommes
Barbecue super bien préparé
Barbecue super bien préparé
les gens du quartier
les gens du quartier
C'est l'occasion de s'endimancher
C'est l'occasion de s'endimancher
toutes les générations vivent sur ce terrain
toutes les générations vivent sur ce terrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *