Retour de Terre… sainte (les femmes de Jérusalem)

Retour de Terre… sainte (les femmes de Jérusalem)

Les femmes de Jérusalem, on les appelle les Hierosolymitaines .

Nous les avons rencontré à plusieurs endroits de Jérusalem.

Femmes musulmanes.

Dans la vielle ville, assises dans  les ruelles ou aux portes de la muraille, elles vendent des légumes en dehors des boutiques majoritairement tenues par des hommes. Elles sont probablement citoyennes israéliennes et musulmanes. A Jérusalem en 2013 la communauté musulmanes était de 35,5 %. Depuis, avec la réquisition des logements des arabes par l’Etat hébreu, dans la vieille ville, ce nombre a dû baisser.

<em>Quelle chance pour cuisine de ce soir ! Les clientes sont heureuses ! Dépêchons-nous ! Cette vendeuse sera expulsée rapidement par les militaires omniprésents à cette porte.</em>
Quelle chance pour cuisine de ce soir ! Les clientes sont heureuses ! Dépêchons-nous ! Cette vendeuse sera expulsée rapidement par les militaires omniprésents à cette porte.

Femmes soldates.

Dans une autre partie de la ville, une jeune fille israélienne intrigue nos amies. C’est une soldate . Les femmes représentent 33% de l’armée israélienne . Elle explique qu’elle fait son service militaire obligatoire  qui est de 2 ans (3 ans pour les garçons). A 20 ans elle a du suspendre ses études qu’elle reprendra après cette période obligatoire.

En fin d’après midi nous assisterons à un grand rassemblement de militaires sur l’esplanade du mur des lamentations. Nous apprenons que cette parade militaire fête l’anniversaire de la guerre des six jours . Dans les rangs garçons et filles se côtoient avec bonne humeur, nous sommes étonnés par leur jeunesse. L’arme qu’elles conservent à l’épaule quelque soit les circonstances, ne semble pas les gêner malgré son poids et son caractère dangereux… Nous comprenons que le nationalisme israélien passe par cette longue conscription obligatoire, moyen d’intégration exemplaire.

Rencontre entre femmes ...
Rencontre entre femmes …

Femmes au Mur des Lamentations

Lors de notre visite au Mur des lamentations, je suis étonné de la séparation entre les femmes et les hommes pour prier devant le Mur. Cet édifice est pourtant le plus sacré pour les juifs, il est le lieu saint par excellence du judaïsme.

Toutes les femmes (juives et touristes) doivent de diriger sur la droite du mur. Ici elles prient à l’abri du tumultes des cérémonies qui se déroulent coté hommes. Malgré cette séparation, elles tentent de participer aux joies de la cérémonie du Bar/Bat Mitzvah, où leur enfant de 13 ans fête en famille le commencement des sa vie religieuse. De leur « enclos » les mamans lancent des bonbons.

Les femmes priant (il paraît que ces femmes très pratiquantes sont exemptées de service militaire° .
Les femmes priant (il paraît que ces femmes très pratiquantes sont exemptées de service militaire° ).
Les mamans derrière une barrière...pour fêter
Les mamans derrière une barrière…pour fêter la Bar/Bat Mitzvah

Femmes sur l’Esplanade des Mosquées.

Nous avons passé plusieurs contrôles. L’accès que nous empruntons, venant du Mur des Lamentations, est réservé aux non musulmans et théoriquement interdit aux juifs. Nous arrivons sur l’Esplanade des Mosquées.

L’esplanade nous semble immense et nous inspire la sérénité. Nous y sommes retournés une deuxième fois pour en profiter pleinement car notre première visite avait été écourtée par des gardiens zélés voulant libérer les lieux des non-croyants avant la prière.

A l’ombre de la célèbre mosquée Al Aqsa je remarque un groupe de femmes ; elles semblent demeurer là comme les veilleuses de ces lieux . Elles me permettent de les photographier. Peut être attendent-elles l’heure de la  prière. Le vendredi, j’ai compris que cette mosquée Al Aqsa leur était réservé quand la foule des croyants s’assemble sur l’immense esplanade.

IMG_5383Quand nous sommes revenus plusieurs jours après cette photo, j’ai compris en partie leur présence … Voir cette vidéo .

https://youtube.com/watch?v=w6kmwtkBxAMframeborder%3D0allowfullscreen

 

A plusieurs reprises ces lieux sacrés pour les musulmans ont été profanés, incendiés par des juifs ultra-orthodoxes. Une tuerie a eu lieu en avril 1982. Les autorités israéliennes menacent toujours de fermer cette esplanade. Régulièrement des juifs ultra pénètrent dans cet endroit réservé aux musulmans, pourquoi ? Afin d’éviter tout incident, ils se font encadrer par des policiers israéliens. C’est à cela que les femmes les reconnaissent et réagissent verbalement tout au long du parcours de ces touristes particuliers. Impressionnant ! Pourtant quel beauté ce lieu !

Près du Dôme du Rocher moment de calme et de sérénité.
Près du Dôme du Rocher moment de calme et de sérénité.
L'esplanade des Mosquées et le Dôme du Rocher majestueux.
L’esplanade des Mosquées et le Dôme du Rocher.

 

Le mur d'enceinte de Jérusalem et l'Esplanade vu du Mont des Oliviers
Le mur d’enceinte de Jérusalem et l’Esplanade vu du Mont des Oliviers

 

Une réaction au sujet de « Retour de Terre… sainte (les femmes de Jérusalem) »

  1. cher monsieur
    votre reportage est truffé d’erreurs pour le moins étonnantes a moins qu’il s’agisse d’un vulgaire parti pris et d’une vision éronnée de la réalité
    le proche orient est une poudrière dont la cause principale est l’isalisme plus exactement la barbarie des arabes et de leur prédicateurs voulant asservir la liberté et ses valeurs.
    il y a dans cette region couverte par la violence religieuse et les destructions massives de peuples etrangers (essentiellement les chrétiens) une nation ou existe la liberté de se mouvoir, de parler, de vivre simplement selon ses idées : une seule et unique nation qui protège la liberté de culte, la liberté de penser, meme si on est différent, homosexuel ou meme crhétien,
    ce pays assommé et voué à la destruction dès son premier jour d’existence par ses voisins toujours belliqueux et assoifés de sang ce pays ou vous avez librement séjourné dans la plus totale libert c ‘est israel
    celui ou est né jésus et ou deux mille ans après son expulsion coule le lait et le miel
    et non pas le sang et la haine
    ne l’oubliez jamais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *