La Maison de la radio, la passion !

La Maison de la radio, la passion !

A ma petite fille,

L’autre jour, nous sommes allés voir le film  « La Maison de la Radio »,  j’ai beaucoup pensé à toi, qui t’oriente après ton bac vers un métier lié au journalisme. S’il est à l’affiche dans ta ville, va y , certes ce n’est pas un film d’action mais il s’agit d’un brillant documentaire qui présente l’action des journalistes dans la Maison de la radio, cet ensemble de l’ouest parisien qui regroupe les différentes radios de Radio France.

Tu y trouveras comment ce métier est passionnant même si ce que filme Nicolas Philibert, le documentariste  est loin de ce que nous voyons régulièrement dans les super-productions de reporters de guerre.

Exceptionnellement, la caméra de Philibert  n’est sorti de l’immeuble que deux fois, une fois sur la moto du journaliste qui suivait le Tour de France et l’autre fois dans la tribune d’un match de foot.

Quel bonheur de découvrir ces personnes que nous écoutons régulièrement à la radio sur France Inter, sur France Culture ou sur France Bleue. Il n’est pas rare maintenant de voir leur photo sur la pub pour la promotion de la radio, mais là nous pouvons les observer dans leur travail quotidien, pour préparer un flash, une émission . Sympa aussi de vérifier grâce à ce film la représentation que l’on en avait rien qu’à entendre leur voix, il y a eu des surprises …

Philibert, aime nous montrer la passion. Il l’avait fait magistralement dans « Etre et avoir », en nous faisant vivre et vibrer avec l’instituteur et ses élèves d’une classe de primaire.

Dans « La Maison de la radio » il nous fait témoins, sur une période de 24h, de tous les métiers de cette Maison. Dès le matin il nous fait découvrir que certains journalistes se lèvent à 3h tous les matins, pour préparer leur matinée d’information. Dans la nuit nous partageons un peu la solitude des animateurs qui veillent avec les auditeurs couche-tards ou travaillant la nuit.

Nous comprenons mieux en voyant travailler ces femmes et ses hommes l’importance de la radio, ce médium relativement nouveau (100 ans) dans nos vies.Ce qui m’a plus plus touché est la passion qui anime ces professionnels pour que leur travail soit impeccable. On pourrait penser qu’ils sont perfectionnistes mais ils sont d’abord passionnés par leur métier. Par exemple, tous les mots des flashs horaires d’information sont pesés, tous les faits annoncés sont vérifiés et évaluer selon les moments (séquence du stagiaire et la responsable du service). Il y a aussi tous ses spécialistes du sons qui arrêtent tout enregistrement de peur que l’on entende les bruits du marteau piqueur et qui reprennent ensuite. On aurait dit un concerto pour marteau-piqueur et orchestre.

Voilà un beau film, qui n’aura peut être pas le succès de « Etre et avoir », mais s’il pouvait nous permettre de démystifier ce métier passionnant mais très exigeant.  Enfin le moment d’émotion intense a été pour moi la découverte de Laetitia Bernard , une des  présentatrices de flash d’info : sa dextérité sur le clavier braille et sa voix claire au micro force l’admiration.

Un regret ! Philibert ne nous a montré que très occasionnellement le travail des techniciens ; ils sont pourtant indispensables à la diffusion de ce travail de bénédictin. Quand ils font grève tout s’arrête et l’ énorme travail de préparation semble perdu… L’excellente musique  passée en continue  ne changera rien . Dommage !

Malgré cela,  Philibert m’impressionne par sa capacité à filmer sur le tas (donc sans possibilité de « refaire ») les détails de la vie de ces femmes et ses hommes, dans leur travail avec leurs émotions, leurs bonheurs principalement. Ca change des documentaires qui ne montrent que les difficultés comme l’excellent documentaire sur les salariés de Florange à la télé l’autre soir. Il faut les deux ! Le principal étant pour moi de passionner l’auditeur ou le spectateur pour le pousser à être un peu acteur et citoyen, c’est ça pour moi le journalisme.

Bref !  je te souhaite d’avoir un métier passionnant et si possible qui fasse partager cette passion !

L'affiche de "La maison de la Radio"...cette grande chanteuse est invitée comme nous dans cette Maison de la voix et du son.
L’affiche de « La maison de la Radio »…cette grande chanteuse est invitée comme nous dans cette Maison de la voix et du son.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *