La graine et le mulet

La graine et le mulet

Hier soir, soirée cinéma . Surtout la chance d’aller voir le dernier film d’Abdellatif Kechiche, nous avions tant aimé « L’esquive », un joyau de la subtilité narrative: faire jouer Marivaux à des jeunes de banlieue…Et là encore nous avons encore été gâtés. Génial ce metteur en scène et scénariste.  150_22070.jpg  Abdellatif Kechiche 
« La graine et le mulet » , la vie quotidienne d’une grande famille d’origine magrhébine du Sud se joue dans sa simplicité . Certes Abdellatif nous raconte une histoire, celle de Slimane, licencié en fin de carrière (35 ans dans la même entreprise de réparation de bateaux) qui projette de faire un restaurant sur un bateau de récupération.Et surtout Abdellatif a mis en place une série de petites scènes succulentes et dignes de Pagnol : le repas familial du dimanche midi avec le couscous au poisson de la maman Souad, les vieux, mélange d’immigrés et de locaux, discutant sur la terrasse de l’hôtel des chances de réussite du projet de leur ami, Slimane,Ce projet il le mène pour ne pas subir le chômage mais aussi comme il dit : « faire profiter mes enfants de mon immigration ».Nous partageons les problèmes du moment : la famille recomposée, le fils dragueur de blonde, la solitude du père entre ses deux femmes (l’ex et la nouvelle), le mariage mixte. Tout cela dans une grande simplicité, sans détour, avec le vocabulaire de tous les jours et sans voile au sens propre et figuré.Le décor est celui d’un port, symbole du point d’arrivée de beaucoup d’immigrés et celui d’un restaurant symbole de l’intégration : faire aimer aux locaux le couscous au poisson et la danse du ventre.Au fait pourquoi ce titre « La gaine et le mulet », la graine est celle du couscous, le mulet est le poisson péché par le pêcheur local.Les spécialistes (je relis Télérama) écriront que ce film évoque le néo-réalime italien « le voleur de bicyclette » par exemple ; nous avons aimé ses personnages si attachant dans leur simplicité. Et puis je suis admiratif par le travail que tout ce film a du demandé : un scénario avec des dialogues d’une précision remarquable et un travail d’acteurs et d’actrices extraordinaire.J’invite donc tous les amis qui liront ce billet à se précipiter sur le calendrier des films et à se dépêcher pour voir ce film avant qu’il ne soit retiré des salles et avant qu’il obtienne un César…comme « l’Esquive » ! Nous, nous l’avons vu et nous en sommes sortis Heureux.18864548.jpgg1086.jpg

Une réaction au sujet de « La graine et le mulet »

  1. j’ai vu la graine et le mulet et j’ai été conquise, sans doute autant que vous; malgré quelques scènes que j’ai trouvé « trop longues », comme celle de l’enfant sur le pot, et qui m’ont « agacée » comme si je les avais vécues au même instant; un vrai régal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *