Jean Zay

Jean Zay

A Orléans il y a le lycée Jean Zay, un des lycées du centre ville d’Orléans, le lycée de filles pour les plus anciens. Amateur de livres sérieux, on avait bien été reçu par Catherine Martin-Zay ,la propriétaire de la plus ancienne librairie d’Orléans « Les Temps Modernes ».  A la FAC les étudiants connaissaient Madame Hélène Mouchard-Zay, professeur de français, utilisatrice assidue du vélo partout en ville. Celle là même qui fut durant plusieurs mandats conseillère municipale. La fondatrice du  CERCIL, le célèbre musée des camps de déportation des enfants juifs du Loiret, c’est également madame Mouchard-Zay.

Qui à Orléans connaissaient leur père Jean Zay,hormis les amis et les historiens ?

Heureusement après une longue période d’oubli , comme si  le Loiret, département à l’histoire assez conservatrice, voulait perdre le souvenir de cette personnalité inhabituelle, pourtant d’origine locale, des expositions, des films ont été réalisé en France. Et les orléanais, progressivement, ont découvert la vie et l’œuvre de Jean Zay . Je ne me lancerai pas à faire un sondage parmi les chercheurs du CNRS d’Orléans sur ceux et celles qui savent que Jean Zay a été le créateur de leur institution unique au Monde… Et encore moins où, comment et pourquoi ce ministre du Front Populaire a été odieusement assassiné  par la milice de Vichy en 1944.

La décision du Président de La République de le Panthéonisé a permis de le faire connaître à plus de monde. Depuis quelques jours, il faudrait être sourd ou aveugle pour l’ignorer.

Plus exceptionnel, il va être connu du Monde entier, var hier j’ai vu ces touristes qui  visitent le Panthéon, »s’aventurent » dans la crypte et lisent les inscriptions toutes fraiches de Germaine Tillon, Geneviève De Gaulle-Anthonioz, de Pierre Brossolette et de Jean Zay, l’orléanais .

La foule pour entrer dans le monument du Panthéon à Paris
La foule pour entrer dans le monument du Panthéon à Paris

 

Jean Zay au fronton du Panthéon
Jean Zay au fronton du Panthéon
L’intérieur immense de cette ancienne église parisienne transformée en Panthéon après la Révolution
L’intérieur immense de cette ancienne église parisienne transformée en Panthéon après la Révolution
Même les tout petits sont là...
Même les tout petits sont là…
Une exposition retrace la vie des quatre héros de la Résistance
Une exposition retrace la vie des quatre héros de la Résistance

 

L'intérieur de la crypte, lon couloir de recuillement
L’intérieur de la crypte, long couloir propice au recueillement
Le circuit proposé permet d'arriver rapidement aux derniers entrés.
Le circuit proposé permet d’arriver rapidement aux derniers entrés.
Des sépultures pour toujours
Des sépultures pour toujours
Un instant devant les caveaux
Un instant devant les caveaux
Plus loin ....
Plus loin ….
En remontant la crypte et le temps
En remontant la crypte et le temps
Surement un idole de Jean Zay
Surement un maître pour Jean Zay
Un place...
Une place ?
La coupole du Panthéon en cours de restauration, a été recouverte d'une bâche de chantier où se retrouvent les portraits de femmes et d'hommes ordinaires photographiés par l'artiste contemporain JR depuis le 4 juin 2014.
La coupole du Panthéon en cours de restauration, a été recouverte d’une bâche de chantier où se retrouvent les portraits de femmes et d’hommes ordinaires photographiés par l’artiste contemporain JR depuis le 4 juin 2014.
Le Panthéon accueille ...
Le Panthéon accueille …
Jean Zay devant la Sorbonne ....
Un peu plus loin, Jean Zay devant la Sorbonne ….

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *