Depuis plusieurs années ce quartier, l’un des plus anciens lieux industriels d’Orléans est abandonné. Des recherches archéologiques sont régulièrement menées. Plusieurs projets ont été imaginés, quelques constructions effectuées mais il reste une friche encore importante, bâtisses de briques et de bétons à l’état de presque ruines. Comme dans beaucoup de villes (voir le Gabut à La Rochelle) c’est devenu le lieu de prédilection pour les graffeurs de s’adonner à leur art d’une façon plus sauvage, plus authentique ? Les expos, les événements organisées par la ville avec des artistes locaux, sont également nécessaire pour faire découvrir cet art et les artistes (voir mes billets étiquettes arts urbains ). Il faut être connaisseur pour mettre des noms derrière les oeuvres de ces murs délabrés.

Vue des anciennes vinaigreries , en haut un graff de Jef Aerosol mondialement connu

Des coups de gueule

Sans commentaire

Des coups de cœurs…

<
>

De retour de notre séjour quasi annuel à Lanslebourg, Valcenis, je voudrais vous faire partager un joyau de l’art savoyard, les peintures murales de la chapelle Saint Sébastien à Lanslevillard.

 

Sur les hauteurs de Lanslevillard, plantée sur un rocher qui domine la vallée de l’Arc, la chapelle Saint Sébastien.

La chapelle Saint Sébastien est l’une des innombrables chapelles que l’on peut découvrir en parcourant, les chemins de cette région de Haute Maurienne. Ces édifices religieux constituent une part très importante du patrimoine savoyard.

Sur deux murs de cette chapelle, la vie de Jésus se déroule en une bande dessinée étonnamment conservée.

Ces peintures murales ont été réalisées au XVe siècle, vraisemblablement pour reprendre les spectacles « jeux de mystères » qui étaient organisés par le clergé pour raconter l’Evangile et la vie des saints aux villageois.

L’artiste est inconnu, peut être était-il originaire de la région de Turin toute proche et riche de ces œuvres.

On sait que cette décoration d’une ancienne caserne a été commanditée par un riche donateur local qui avait été guéri de la peste grâce au saint martyr. Il est peint dans un coin de la chapelle :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plus »

Nous étions à La Rochelle …et pour notre retour à Orléans nous décidons de faire un détour vers le sud pour visiter Saintes.

Cette ville de plus de 25 000 habitants est la deuxième ville du département de Charentes Maritimes. Aubaine elle se situe sur l’autoroute A10 qui nous permettra de remonter plus rapidement après cette courte visite. A Saintes nous nous trouvons sur le parcours occidental du Chemin des pèlerins de St Jacques de Compostelle ; celle qui part de Paris, passant par Orléans, Tours, Poitiers, Saintes puis Bordeaux, Bayonne, Saint Jacques. Ce mercredi nous ne sommes pas pèlerin, car nous parcourons ce chemin en voiture à la vitesse de l’autoroute.

Heureusement la visite de Saintes ne nécessite pas le baton de pèlerin et nous pouvons visiter la Basilique Saint Eutrope et nous émerveiller dans l’église basse ou crypte accessible en sortant de la Basilique (signalétique à revoir).

 

 

La basilique Saint Eutrope

Le clocher de la basilique, haut de 80m, don de Louis XI

Saint Eutrope est un martyr chrétien. Il serait d’origine grecque et envoyé en Gaulle par le pape pour évangéliser la Saintonge.

Intérieur de la Basilique haute, style gothique flamboyant du XVième siècle

Cette région est très ancienne, elle a été colonisée par les romains. Les vestiges de cette périodes sont nombreux  comme  les arènes très bien conservées.

Arènes construites sous le règne de Claudius dans cette ancienne capitale de la province romaine d’Aquitaine; Au fond le clocher de la Basilique Saint Eutrope

La crypte ou Basilique basse

Entrée dans la crypte

Plus »

Il y a des personnes avec lesquelles on voudrait être ami et partager davantage. Matthieu Ricard est de ceux là.
Depuis plusieurs semaines mes proches m’avaient informé que Matthieu Ricard venait à Orléans invité par Fortissimo (voir sur un autre billet) .
Je connaissais cet homme pour l’avoir aperçu il y a très longtemps à la TV. Son parcours personnel n’était pas banal : fils de personnalités françaises connues, scientifique reconnu, il avait décidé d’aller vivre au Tibet et de devenir moine bouddhiste.

Progressivement il est devenu interprète du Dalaï Lama dans ses voyages en France. J’avais aussi découvert ses surprenantes photos vendues à Yellowkorner . Je n’avais jamais fait attention à ses écrits, n’étant pas attiré par l’orientalisme et la philosophie bouddhiste qui me semblait trop individualiste.

 

 

Vendredi 6 janvier, Matthieu Ricard était présent pour une rencontre gratuite exceptionnelle à l’Hôtel du Département (Orléans).

L’auteur de « Plaidoyer pour le bonheur » inaugurait un cycle de conférences du Département sur le thème du lien social et abordait le sujet de la fraternité devant près de 400 personnes qui s’étaient librement inscrites.

 

Les auditeurs sont assis dans le hall du Conseil Départemental vendredi après midi.

Cette conférence complétée par le concert donné quelques heures plus tard (voir le billet précédent) a été une révélation pour moi.

Je vais sûrement retrouver Matthieu Ricard dans ses livres. D’autant que sa philosophie rejoint, à mon avis, celle de Michel Serres dans le livre dont je viens de commencer la lecture  » darwin, bonaparte et le samaritain « .

En attendant je vous propose d’écouter des extraits de la conférence.

Plus »

Pollution…

En début de cette nouvelle année 2017 je vous fais partager le spectacle magnifique que nous avons sous les yeux depuis le 30 décembre. Il parait que cette neige est provoquée par la pollution de l’atmosphère mais c’est beau. Au moins, la pollution avec ses dégâts de plus en plus importants, nous aura apporté de beaux sujets à photographier et à faire partager…peut être aux amis qui habitent les sommets des montagnes et qui attendent de chausser les skis.

Plus »

Carton d'invitation (recto)

Carton d’invitation (recto)

Dans le diaporama qui suit vous trouverez les 18 photos au format A3 que j’ai eu la chance d’exposer aux convives de cette soirée . Plus »

En novembre 2014, nous avons fait un séjour de 14 jours à Cuba avec une agence LVJ.

Notre périple passait tout naturellement par la baie des Cochons, au lieu de la résistance de Cuba aux Etats Unis.

cart2007

Paysage calme de bord de mer et pourtant il y a 55 ans

Paysage calme de bord de mer et pourtant il y a 53 ans…

Rappel historique :

  • Fidel Castro débarque à Cuba le 25 novembre 1956. 1er janvier 1959 les révolutionnaires annoncent leur victoire après la fuite de Batista.
  • 3 janvier 1960 rupture des relations diplomatiques avec les États Unis.
  • 17 avril 1961 tentative de débarquement de la baie des Cochons par des exilés cubains de Miami.

Sur le chemin de ce lieu, le chauffeur de notre car annonce à la guide et à responsable du voyage « je connais bien le lieu, j’y ai combattu ». Surprise générale et étonnement compte tenu de l’âge de ce conducteur.

Après quelques discussions, René prend le relai de Theresita. Comprenant notre chance, j’ai décidé de filmer : Plus »

Jeanne des abattements….C’est le titre d’une pièce que vient de monter une troupe de théâtre, la compagnie Offshore à Orléans.

Affiche de la pièce

Ce lundi, 7 novembre, je me suis retrouvé dans l’obscurité des gradins de la salle du théâtre Gérard Philipe de mon quartier, j’étais là invité par le metteur en scène, un ami. Il m’avait sollicité pour filmer sa pièce et ce lundi je faisais les réglages. Pendant toute l’après midi j’ai donc assisté avec grand plaisir à la première répétition de la pièce que sa compagnie donnait le jeudi suivant.

Les comédiens et comédiennes professionnels que Michel Lefevre avait recruté  venaient d’horizons géographiques différents, Lyon, Paris, Tours et du département. Ils étaient pour la plupart des anciens élèves de Michel .

La résidence

Depuis plusieurs semaines  ils avaient travaillé sur la pièce séparément ou en petit groupe. Pour la première fois ils se retrouvaient ensemble au TGP « en résidence »  un Week End entier et quelques jours.

A la fin, « en sortie »  ils ont joué jeudi soir devant une salle pleine d’amis, de passionnés et de jeunes du lycée.

Plus »

Comme je l’écrivais dans mes précédents articles, récemment nous avons visité plusieurs monuments historiques à Séville, Cordoue et Grenade .

La plupart du temps mon épouse utilisait l’audiophone prêté à l’entrée de la cathédrale et moi je photographie selon mes coups de cœurs.

Mon petit bonheur a été d’installer sur mon appareil photo un téléobjectif et de balayer les voûtes, les endroits inaccessibles à l’objectif ordinaire. C’est ainsi que j’ai ramené les images que je vous fais partager ici en diaporama.

Longue focale dans la Cathédrale de Séville

Retable de la capilla Mayor, le plus grand du Monde

Ce retable illustre en 45 scènes la vie de Jésus, en partant de la nativité au centre en bas. Les connaisseurs reconnaîtront aisément les différents moments.Malheureusement je n’ai pu photographier l’ensemble des scènes, coup de cœur oblige !

Sa surface est de 220 m2,  1500 figurines sont ciselées dans le bois de cèdre, 1200 kg d’or fin ont été nécessaire.

Ce chef d’œuvre a été commencé par le sculpteur flamand Pieter Dancart en 1482 et terminé par d’autres en 1564. Sa restauration a débuté en 2012 et vient d’être mis à la contemplation du public. Voir aussi cette vidéo Youtube !

A noter que pour faciliter la lisibilité des scènes de la partie haute (20m)  le sculpteur les a réalisé plus grandes.

img_3451

Vue d’ensemble du retable… 20 m de haut

 

Diaporama…

Premier registre Saint Joachim et Ste Anne Naissance de la Vierge La nativité de Jésus La circoncision de Jésus Deuxième registre La présentation de Jésus au Temple Le Baptême de Jésus Troisième registre La flagelation Le couronnement d'épines La spoliation du Christ Quatrième registre L'Ascension du Christ Les limbes La Cène d'Emaus
<
>
La présentation de Jésus au Temple

(Cliquer sur les flèches pour explorer le retable)

Longue focale dans la Cathédrale de Grenade

A Grenade nous avons naturellement visité l’ALHAMBRA et les jardins exceptionnels de la Généralife. Nous avons aussi aimé la cathédrale de style gothique et renaissance du XVIème siècle.

Avec mon téléobjectif j’ai exploré la Capilla Mahor (le chœur). La nef principale domine l’autel de 45m.

Le choeur de la cathédrale de Grenade

Le chœur de la cathédrale de Grenade

 

A Séville, Cordoue et Grenade lors de notre balade en Andalousie, il y a un petit-bonheur que nous nous accordions le plus souvent possible, la recherche du resto « unique » .

Tout comme le patrimoine monumental réserve des surprises agréables, les tapas espagnoles ont ravi nos papilles…sans oublier le verre de vin rouge toujours si chaleureux.

carte-andalousie

Dans ce premier billet de notre découverte des trois principales villes d’Andalousie sera de tenter par l’image de vous faire partager ces moments si agréables.

Grignoter des tapas !

Plus »