Bonne nouvelle, la crèche est prête…

Bonne nouvelle, la crèche est prête…

D’après le « Petit Robert » : crèche, mangeoire à bestiaux ; la crèche où Jésus fut plaçée à sa naissance, la l’étable de Bethléem, selon la tradition de Noël.

Au début de ce mois de décembre, le « père » m’a appelé pour me dire que sa fille attendait un bébé pour Noël. ..
Il m’a surtout demandé : »Va à ton atelier de menuiserie et construit un petit lit en bois ».

Sa fille avait une poussette pour promener son bébé dans le parc mais pas de couchette à la maison. Alors j’ai compris l’urgence de la situation, pauvre bébé qui risquerait de naître dans le froid de cet hiver 2011 !

Tout de suite nous sommes allés « espionner » les magasins spécialisés pour connaître les dimensions et les proportions que devait avoir un lit de nouveau né de Noël.
J’ai aussi comme tout le monde consulté les images d’Internet.

Avec la tête pleine de toutes ces informations , je me suis installé devant mon ordinateur et son logiciel de dessin « Cadintosh » et j’ai imaginé cette crêche .

plan du lit
plan du lit

Mercredi je suis allé chez le marchand de bois, acheté les 0,012 m3 de aulne nécessaires à cette construction.

Pourquoi de l’aulne ? D’abord c’est l’essence avec laquelle j’avais fait, il y a 2 ans bientôt, le berceau de la maman du bébé à naître , je suis assez conservateur! Puis c’est un bois que j’aime , je le trouve doux au toucher une fois bien poli, c’est un matériau qui par sa couleur presque blanche et son grain très fin procure calme et sérénité. Quoi de mieux pour faciliter le repos de bébé.

Berceau de ma petite fille, réglable en hauteur et sur roulettes
Photo d'archive, le berceau de la maman à sa naissance...
Planche d'aulne prête à être délignée
Planche d'aulne prête à être délignée

Fort de mes plans, je me suis mis au travail ; à l’aide de mon combiné Lurem j’ai déligné à partir de la planche brute, dégauchi puis raboté en série pour avoir une épaisseur uniforme qui facilite les opérations suivantes : le tenonnage et mortaisage .

La dernière opération importante avant l’assemblage a été la mise en forme des parties en arc de cercle suivant un rayon défini par l’ordinateur sur le plan. J’ai réalisé un gabarit de chaque courbe puis utilisé le bouffe-tout de la toupie pour raboter une forme harmonieuse.

L’assemblage collé a été facilité par cet usinage très précis et uniforme. Le ponçage puis le polissage sont les finitions que j’apprécie car elles permettent de « livrer » un objet doux au toucher et harmonieux à l’oeil. Et je pense aux doigts de ma petite fille qui pourront glisser sur ce bois naturel lors de ces jeux de maman. De plus écologie oblige aucun vernis ou produit de doit recouvrir ce bois, c’est la règle …

Les morceaux du lit en cours de montage
Les morceaux du lit en cours de montage
Le menuisier ....
Le menuisier ....
Le lit assemblée
Dernière observation dans l'atelier

Ouf, après ces trois jours et début de nuit de menuiserie, je suis sûr que le bébé qui naîtra à Noël aura une couchette agréable.

Et ce d’autant plus que « la grand mère » a cousu à la main, genre patchork avec des nounours, une magnifique couette assortie d’un oreillé en forme de coeur. C’est quand même mieux que la paille !

La couette et l'oreillé cousus par la
La couette et l

Le bébé de Noël sera bien au chaud dans sa crèche et nous en sommes très fiers.

Attention, secret, avant Noël , c’est un cadeau du « petit Jésus » comme on disait dans mon enfance .

20111225-104916.jpg

Une réaction au sujet de « Bonne nouvelle, la crèche est prête… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *