Souvenir du Liban

Souvenir du Liban

En juillet 2001, nous avons parcouru le Liban du Nord au Sud .

Nous gardons un souvenir inoubliable de ce voyage et de notre guide Chahade.
Nous étions hébergés dans le village de Amin Maalouf, l’écrivain. Cette campagne culminait à 1400m au dessus de Beyrouth.
Nous y avons rencontré beaucoup d’amis qui nous ont raconté la guerre, les chasseurs bombardiers qui passaient au dessus de leur village, les destructions de maisons et d’églises, les orphelins…Pour eux les chrétiens, cette guerre ne s’expliquait toujours pas. On entendait parler des raids récents de leurs voisins les israéliens sur une centrale électrique, ce qui expliquait les pannes régulières d’électricité et la multiplications des groupes électrogènes communaux.

Environs_7

L’invasion des israéliens en 82, nous l’avons vu  dans une magnifique forêt de cèdres au sud de Beyrouth, leurs bombardements avaient arraché de nombreux cèdres… le symbole du Liban.

Cedres_3

La visite de l’extraordinaire musée national de Beyrouth résonnait encore de la guerre, le "passage du Musée est resté tristement célèbre, car il fut pendant la guerre le passage entre l’ouest et l’est de Beyrouth . Ce musée renferme les joyaux des civilisations qui ont vécu dans cette région de la Méditerranée.

Muse_2

Baalbek, au nord, à près de 100 km du sud,  dont la ville a été récemment rasée par les bombardiers  c’est un fief traditionnel du Hezbollah et c’est aussi un haut lieu de l’archéologie, patrimoine mondial.

Balbek_2

Baalbek c’est aussi le lieu d’un célèbre Festival International qui se déroule en juillet. Lors de notre passage l’Opéra de Paris se produisait dans ce cadre incomparable. Cette année la Grandissime chanteuse libanaise Fairouz devait chanter, les bombardements l’ont fait taire .

Balbek2_2

Autre haut lieu de nos civilisations, Byblos est le site, le seul au Monde dont l’histoire s’étend sur sept mille ans. Partout des restes archéologiques attestent cette épopée. Et à quelques pas de là les sculpteurs contemporains de toutes origines continuent dans cet art et se retrouvent tous les deux ans pour laisser à la postérité des chefs d’oeuvres, c’est le parc International de sculpture de Rachana.

Biblos1_2

Nos restes d’histoire biblique nous ont attiré vers le Sud. A Sidon (Saida)  nous nous retrouvons sur les pas des évangélistes . Le souk respire encore la Palestine d’il y a 2000 ans.

Scan1901_3

Dans le Caravansérail des Français destiné à développer le commerce avec l’Occident, maintenant Centre culturel français, nous retrouvons une française qui mène avec les enfants une action d’appropriation de leur ville par le dessin.

Scan1903_2

Aujourd’hui qu’en est-il de ces enfants et de leur ville ? Après les bombardements….

Et Tyr, encore plus au sud, que la presse annonce comme rasée par les tirs israéliens, que reste-t-il de ce joyau du patrimoine mondial. Certes l’UNESCO a demandé à l’Etat israélien de préserver ce trésor archéologique. Sans la vie autour que seront ces ruines antiques, la nécropole, l’hippodrome .

Cirque_1

D’autres images se bousculent dans ma tête, en attendant je vais signer la pétition "Pour que le Liban vive" http://www.pourquelelibanvive.blogspot.com.

3 réactions au sujet de « Souvenir du Liban »

  1. je serais assez partisan que L’Unesco demande la préservation du peuple libanais. Ce sont de belles images de souvenir, merci.

  2. Félicitations, pour ces refexions qui démontre l’ouverture d’esprit de celui qui va au devant des autres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *