Nous côtoyons de plus en plus des personnes dont les origines familiales sont hors de nos frontières régionales et même nationales. Très souvent les amis nous parlent de leurs grands parents venus d’Italie, de Pologne, d’Espagne, du Portugal et maintenant du Maroc, et autres régions du Monde.

Samedi soir notre maire racontait avec beaucoup d’émotion, l’histoire de son grand père immigré espagnol, arrivé dans la région en 1936, chassé par le régime franquiste.  Il s’exprimait ainsi devant les invités de l’inauguration de l’exposition élaborée par l’association régionale « Mémoires Plurielles », intitulée « Histoires de migrations » .

De gauche à droite, Hélène Mouchard-Zay (Présidente de Mémoires Plurielles), Olivier Carré, maire d’Orléans, Hélène Bertheleu, (co-commissaire de l’exposition).

Cette exposition est visible à l’Hôtel Cabu, 21 rue Ste Catherine à Orléans .

Ci joint le lien du Livret programme-WEB-

Dans la cour de l’Hotel Cabu (je recherche la signification exacte de cette installation, merci d’utiliser la rubrique commentaire)

« Ce sera l’occasion d’embrasser la diversité et la richesse des communautés installées sur notre territoire et de donner à leurs histoires, devenues les nôtres, une valeurs patrimoniales. » Olivier Carré, maire d’Orléans, député du Loiret . Extrait de la préface du livre de 230 pages  « Histoires de migrations, Intimités et espaces publics » publié pour guider le visiteur dans cette exposition.

Plus »

C’est peut être lui que nous avons rencontré en mai 2015

 

En écrivant ce billet je pense au jeune palestinien de 16 ans tué vendredi par l’armée israélienne qui a ouvert le feu sur des manifestants qui leur lançaient des pierres, selon le ministère palestinien de la Santé. Une porte parole de l’armée israélienne a expliqué que les protestataires lançaient des cocktails Molotov sur des voitures près de la ville d’Hébron et que les soldats estimant être en danger ont tiré.(Agence Reuters du 17 mars 2017).

 

L’art pour survivre et espérer

Lors de notre voyage en Palestine, nous avons été  frappé par la recherche incessante des palestiniens pour l’éducation et de la culture, moyen de survivre. L’investissement pour les musées comme pour l’alphabétisation, les universités, etc… a une importance presque disproportionnée dans la situation de misère vu dans les villes, les camps de réfugiés, les villages.

Nous avions été étonné par l’architecture et la splendeur du musée dédié au philosophe, écrivain et poète Mahmoud Darwich sur les hauteurs de Ramallah, le siège de l’Autorité Palestinienne.

 

Association d’Art moderne et contemporain en Palestine

Principe du projet: une collection solidaire, constituée de dons d’artistes, occidentaux dans un premier temps. Gérée par l’Association d’Art moderne et contemporain en Palestine, une association de droit français reconnue en juin 2016, cette collection est déjà riche d’une centaine d’œuvres. Elle est conservée à l’Institut du Monde Arabe, son point d’ancrage, en attendant son installation dans des locaux du musée en Palestine. Elle doit tourner dans différentes villes d’Europe.

J’ai eu le plaisir d’aller la visiter mercredi dernier et je vous fais partager ce bonheur.

A l’Institut du Monde Arabe à Paris

L’affiche de l’exposition

L’Institut du Monde Arabe, 1 rue des Fossés Saint Bernard Paris

Un atelier dans l’IMA

Un lieu de découverte pour les petits parisiens

Visite de l’exposition

A l’entrée…

Julio Le Parc (Argentine 1938) La Longue marche du Peuple Palestinien.

ark Brusse (Pays Bas 1937) The Fertile Rock 99

Détail

Poursuivons la découverte

Les œuvres exposées

Plus »

Nous étions à La Rochelle …et pour notre retour à Orléans nous décidons de faire un détour vers le sud pour visiter Saintes.

Cette ville de plus de 25 000 habitants est la deuxième ville du département de Charentes Maritimes. Aubaine elle se situe sur l’autoroute A10 qui nous permettra de remonter plus rapidement après cette courte visite. A Saintes nous nous trouvons sur le parcours occidental du Chemin des pèlerins de St Jacques de Compostelle ; celle qui part de Paris, passant par Orléans, Tours, Poitiers, Saintes puis Bordeaux, Bayonne, Saint Jacques. Ce mercredi nous ne sommes pas pèlerin, car nous parcourons ce chemin en voiture à la vitesse de l’autoroute.

Heureusement la visite de Saintes ne nécessite pas le baton de pèlerin et nous pouvons visiter la Basilique Saint Eutrope et nous émerveiller dans l’église basse ou crypte accessible en sortant de la Basilique (signalétique à revoir).

 

 

La basilique Saint Eutrope

Le clocher de la basilique, haut de 80m, don de Louis XI

Saint Eutrope est un martyr chrétien. Il serait d’origine grecque et envoyé en Gaulle par le pape pour évangéliser la Saintonge.

Intérieur de la Basilique haute, style gothique flamboyant du XVième siècle

Cette région est très ancienne, elle a été colonisée par les romains. Les vestiges de cette périodes sont nombreux  comme  les arènes très bien conservées.

Arènes construites sous le règne de Claudius dans cette ancienne capitale de la province romaine d’Aquitaine; Au fond le clocher de la Basilique Saint Eutrope

La crypte ou Basilique basse

Entrée dans la crypte

Plus »

Alors que des informations les plus alarmistes sur l’avenir de la Palestine hantent nos journaux, je découvre dans mes mails d’aujourd’hui, ce message.

 

Régulièrement je reçois des nouvelles de cette association Franco-palestinienne que nous avons visitée lors de notre voyage de mai 2015. voir mon billet.

Je ne peux m’empêcher de vous le faire partager .

Espoir et sérénité, des précisions.

Une annonce, les festivités pour le Vingtième anniversaire de l’association.

L’association fêtera ses 20 ans fin avril (29-30/4 et 1/5).

Diverses activités avec des participants locaux et français seront proposées sur 3 jours tant au public palestinien qu’au public étranger : exposition, ateliers pour adultes et enfants, concerts, théâtre, visites de la ville et de sites archéologiques.

Vous êtes les bienvenus à ces manifestations, que vous soyez sur place ou que vous décidiez de venir pour l’occasion.

Dans ce cas merci de nous indiquer quand vous arriveriez, pour combien de temps, et si vous souhaitez qu’un hébergement vous soit réservé. A titre indicatif, une nuit d’hôtel (single) est à 90 NIS et une double à 150NIS (soit 22€ ou 37 €), et le logement chez l’habitant est également 37 € avec diner et petit déjeuner.

Un rapport d’activité

Rapport activités oct-dec 2016 r

BRAVO

A Hébron des locaux de l’Association en mai 2015

 

Le repos par la magie de la peinture de Jacques Vimard,

Ce peintre né à Paris vit actuellement en Normandie et expose à Orléans.

Affiche de l’exposition

J’ai parcouru cette exposition et je vous fais partager mes coups de cœurs.

L’exposition s’intitule « Voyage à Cythère », le voyage vers une île, celle de la beauté et aussi de la joie de vivre.

la vidéo nous permet de mieux connaître le peintre mais est-ce nécessaire tant l’ambiance de ses toiles est serein.

Je trouve que cette église romane, la Collègiale Saint Pierre Le Puellier s’adapte à toutes les formes de l’imagination de nos artistes contemporains. J’aime bien ce lieu, l’accueil y est agréable. Sur ce blog, grâce à mon appareil photo et mes yeux de novices je vous ai souvent fait partager mes émerveillements.

Extérieur de la collégiale

Jacques Vimard Paysage lenteur 2007

Jacques Vimard Le paysage de l’ange 2013-2016

Jacques Vimard Les deux nids 2013-2016

En premier plan :
Jacques Vimard Les deux lunes 2013

Jacques Vimard La rivière 2013

Quelques détails qui reviennent comme .. les escargots

Plus »

Il y a des personnes avec lesquelles on voudrait être ami et partager davantage. Matthieu Ricard est de ceux là.
Depuis plusieurs semaines mes proches m’avaient informé que Matthieu Ricard venait à Orléans invité par Fortissimo (voir sur un autre billet) .
Je connaissais cet homme pour l’avoir aperçu il y a très longtemps à la TV. Son parcours personnel n’était pas banal : fils de personnalités françaises connues, scientifique reconnu, il avait décidé d’aller vivre au Tibet et de devenir moine bouddhiste.

Progressivement il est devenu interprète du Dalaï Lama dans ses voyages en France. J’avais aussi découvert ses surprenantes photos vendues à Yellowkorner . Je n’avais jamais fait attention à ses écrits, n’étant pas attiré par l’orientalisme et la philosophie bouddhiste qui me semblait trop individualiste.

 

 

Vendredi 6 janvier, Matthieu Ricard était présent pour une rencontre gratuite exceptionnelle à l’Hôtel du Département (Orléans).

L’auteur de « Plaidoyer pour le bonheur » inaugurait un cycle de conférences du Département sur le thème du lien social et abordait le sujet de la fraternité devant près de 400 personnes qui s’étaient librement inscrites.

 

Les auditeurs sont assis dans le hall du Conseil Départemental vendredi après midi.

Cette conférence complétée par le concert donné quelques heures plus tard (voir le billet précédent) a été une révélation pour moi.

Je vais sûrement retrouver Matthieu Ricard dans ses livres. D’autant que sa philosophie rejoint, à mon avis, celle de Michel Serres dans le livre dont je viens de commencer la lecture  » darwin, bonaparte et le samaritain « .

En attendant je vous propose d’écouter des extraits de la conférence.

Plus »

Un moment de communion.

FORTISSIMO , Association culturelle d’ ORLEANS organise toute l’année une série de concerts de musique classique où les plus grands interprètes du moment se produisent. Vendredi dernier j’ai eu la chance d’assister à un spectacle unique en France.

L’affiche

Art de la Fugue et Art de la méditation

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard invite à de courtes méditations, entrecoupées des interventions de l’immense pianiste Maria Joao Pirès qui joue cinq préludes de fugues de J.S Bach.

Grâce à la musique et la méditation qui s’enrichissent mutuellement, il s’agit d’une expérience intense vers l’altruisme et la compassion.

Vous trouverez ci dessous les dernières minutes de ce concert.

La salle de l’Institut dans le centre d’Orléans, d’après les spécialistes la meilleure acoustique.

Pollution…

En début de cette nouvelle année 2017 je vous fais partager le spectacle magnifique que nous avons sous les yeux depuis le 30 décembre. Il parait que cette neige est provoquée par la pollution de l’atmosphère mais c’est beau. Au moins, la pollution avec ses dégâts de plus en plus importants, nous aura apporté de beaux sujets à photographier et à faire partager…peut être aux amis qui habitent les sommets des montagnes et qui attendent de chausser les skis.

Plus »

Début décembre 2016, à St Jean Le blanc près d’Orléans, Jenny de Hooghe, Stanislas Gros, Frédéric Degranges, Marie Line Gérard et Daniel Bastien, artistes orléanais nous proposé leurs œuvres. N’hésitez pas à aller sur leur site en cliquant sur leur nom.

Le cadre exceptionnel de cette exposition « Mouvement »

Sur trois étages j’ai découvert les sculptures, dessins, aquarelles et peintures de ces amis. J’ai eu le plaisir de discuter avec chacun d’eux. Malheureusement je n’ai pu trouver un créneau pour rencontrer Jenny de Hooghe, cette aquarelliste et  sculpteuse, diplômée des Beaux Arts d’Anvers, est très connue à Orléans car elle anime de nombreux ateliers pour faire partager sa passion. Elle était d’ailleurs très prise par ses élèves venus visiter cette exposition. J’ai rencontré principalement Frédéric Degranges auquel j’ai proposé de filmer un dialogue avec Laetitia Durand devant deux de ces dessins-trames. Stanislas Gros en a profité pour me tirer le portrait mais « j’ai trop bougé… ».

Suivez moi dans mon parcours à travers la dizaine de salles de cette exposition.

Plus »

Carton d'invitation (recto)

Carton d’invitation (recto)

Dans le diaporama qui suit vous trouverez les 18 photos au format A3 que j’ai eu la chance d’exposer aux convives de cette soirée . Plus »