27. juin 2011 · 1 commentaire · Catégories: Mes découvertes · Tags:

Lors de notre passage dans le Lot, notre hôtesse de gite nous a conseillé d’aller aux Arques : « Zadkine que j’aime beaucoup a offert à l’église une Pieta et un Christ sur la croix, en y pensant j’en ai des frissons tellement c’est beau ! »

Notre curiosité a alors été aiguisé et nous sommes partis sur les petites routes de cette région ouest du Lot.

Le village des Arques est blotti dans une cuvette entourée de collines verdoyantes où se mêlent toutes variétés d’arbres.

Nous laissons la voiture sur un parking et continuons à pieds le long de la ruelle principale du village. Nous passons le centre de résidence des artistes et arrivons devant l’église St Laurent entourée de sculpture de Zadkine .

L'église St Laurent

L'église St Laurent

Devant l'église, un sculpture de Zadkine

Devant l'église, une sculpture de Zadkine

Il semble crier son désarroi avant de pénétrer dans l'église...

Il semble crier son désarroi avant de pénétrer dans l'église...

Nous entrons dans cette petite église très bien restaurée et là coup de coeur, au dessus du portail, le Christ en Croix, immense constitué d’un seul arbre . Dans une petite crypte denat l’autel, la Piéta.

Le Grand Christ

Le Grand Christ

La Pieta

La Pieta

Devant l’église nous découvrons le Musée Zadkine. Ce lieu est ouvert depuis juillet 2008 . C’est un hommage conjoint du département du Lot et de la ville Paris  à Ossip Zadkine. Ce sculpteur est né en Biolérussie en 1890, il a travaillé à Paris et dans le village des Arques à partir de  1934 . Il décédera à Paris en 1967.

Comme Picasso Zadkine est un maître du cubisme.

Dans une vidéo-interview, il nous explique combien la nature, les arbres l’ont inspiré. On le voit faire de longues balades dans la campagne. J’ai beaucoup aimé le caractère très réaliste de ces oeuvres.

J’ai pu faire des photos des différentes oeuvres exposées, malheureusement je n’ai pas noté les titres des sculptures. Peut être que les lecteurs de ce billet pourront résoudre cette oubli. En attendant je vous fait partager les coups de coeur de mon parcours dans le musée.

Daphnée

Daphnée

Diane

Diane

femme

harpeacordeontriofessesterrebombardementbombar2deatails

Comment imaginer que Figeac, ville moyenne du Lot  renferme un trésor ?

Un indice dans la cour du Musée... une plante d'Egypte, le papyrus.

Un indice dans la cour du Musée... une plante d'Egypte, le papyrus.

En effet j’ai eu un coup de coeur pour le musée Champollion ou musée des Ecritures du Monde.

L'extérieur du Musée, architecture comptemporaine qui s'insère bien sur la place médiévale.

L'extérieur du Musée, architecture contemporaine qui s'insère bien sur la place médiévale.

Que fait Champollion, le découvreur des hiéroglyphes, dans cette ville ? Tout simplement il y est né en 1790, son père y tenait une librairie. Et la ville en 1986 a restauré sa maison natale pour en faire un musée de l’Egypte ancienne (inauguré par Mitterand) puis en 2007 un magnifique lieu contant l’histoire de l’écriture dans le Monde.

Sur 1000 m2 et 4 niveaux, le musée est une mine d’informations et de découvertes.

Les baies vitrées du musée.

Les baies vitrées du musée.

J’ai beaucoup apprécié la muséographie très moderne et très accessible. Il y a des trouvailles étonnantes pour présenter des sujets. Chaque salle est différente dans sa présentation. A noter que  les personnes handicapés  ne sont pas oubliées (ascenseur, braille, documents audio, etc…).

Document de Champollion qui analyse d'après la Pierre de Rosette, le mot Ptolémée écrit en trois caractères différents.

Document de Champollion qui analyse d'après la Pierre de Rosette, le mot Ptolémée écrit en trois caractères différents.

L’accueil y est sympathique, comptez y passer au moins deux heures. Merci à la personne de la caisse qui nous a permis de revenir l’après midi, n’ayant pas eu assez de temps le matin.

Exemple montré au Musée, histoire de la lettre "G" dans le temps.

Exemple montré au Musée, histoire de la lettre "G" dans le temps.

La salle qui présente les rapports entre l'écriture et le pouvoir est particulièrement explicite. Il faut ouvrir les armoires pour découvrir des exemples d'écrits.

La salle qui présente les rapports entre l'écriture et le pouvoir est particulièrement explicite. Il faut ouvrir les armoires pour découvrir des exemples d'écrits.

Un BEAU musée qui s’intègre bien dans la beauté des paysages et la chaleur des habitants du Lot !

Pour en savoir plus sur ce Musée cliquez sur ce lien !

23. juin 2011 · 1 commentaire · Catégories: Mes rencontres, Voyages · Tags:

Le long du Lot entre Figeac et Cahors, nombreux sont les châteaux qui dominent la vallée . Il y a Saint Cirq Lapopie, classé plus beau village du Lot. A 6 km en remontant le Lot nous avons visité le château de Cenevières.

Entrée du château de Cenevière

Entrée du château de Cenevière

Notre hôte, Gisèle nous l’avait fortement conseillé. En plus, elle nous avez vanté les mérites de son propriétaire, « le meilleur connaisseur de l’histoire des châteaux du Lot ».

Pour accéder au château il faut laisser la route qui longe le Lot, traverser la ligne de chemin de fer, malheureusement désaffectée et grimper par une petite route, vers la demeure qui se cache derrière les arbres.

Le Lot vu du château

Le Lot vu du château

Nous avons sonné, la maîtresse des lieux nous a accueilli. Le propriétaire, monsieur  Guy de Braquilanges était là fort de ses 92 ans, il attendait un groupe d' »historiens ». Dans la cour des enfants s’amusaient, nous avons appris plus tard que la famille profitait toujours de cette demeure familiale.

La cour du château où les enfants s'amusent.

La cour du château où les enfants s'amusent.

Nous ne bénéficions pas des longues narrations historiques qui font la réputation de monsieur Guy de Braquilanges .

Monsieur Guy de Braquilange

Monsieur Guy de Braquilange

Néanmoins j’ai beaucoup apprécié le style de la jeune femme étudiante en médecine, amie de la famille, qui servait de guide. Tout simplement elle nous  fait revivre les riches heures du château. Elle nous montre les objets de la vie quotidienne et met l’accent sur la restauration effectuée depuis 50 ans par les propriétaires actuels.Nous voyons que le Cenevière est toujours habité, les chambres que nous visitons sont de temps en temps utilisées.

A droite, notre guide

A droite, notre guide

C’est intéressant et émouvant en même temps de parcourir ainsi ce lieu plein d’histoire entre Pépin le Bref, Heuri IV, le seigneur de Gourdon qui est encore habité.

On ne peut quitter les lieux sans être impressionné par le courage de Monsieur et madame de Braquilange qui depuis 50 ans font que ce château est si agréable à visiter. Il semblerait qu’ils ont tout sacrifier pour restaurer cette demeure. Chapeau !

Monsieur de Braquilange avec le groupe d'historiens.

Monsieur de Braquilange avec le groupe d'historiens.