Une mauritanienne active

Une mauritanienne active

Dia Rouguiyatou à droite
Dia Rouguiyatou à droite

Dia Rouguiyatou est d’origine mauritanienne. Je l’ai rencontré lors d’un « plat-découverte » organisé par l’association « Femmes Plurielles » de mon quartier. Avec son association « Les femmes de La Source » dont elle est présidente,  elle avait préparé un repas africain ( Yassa au poulet grillé, beignets africains et bissap en boisson).

Invitation
Invitation

Ce repas ce n’est pas seulement un moment de gastronomie, c’est un moment de rencontre et surtout d’information sur la condition féminine dans les différents pays (l’année dernière le Liban, avant le Tchad, le Chili, etc.. en fonction des militantes rencontrées).

Vendredi soir, 7 juin Dia Rouguiyatou a présenté succintement son pays d’origine, plutôt méconnu en Europe, les différentes populations, les langues, l’économie et même les système politique.

Cette militante des droits des femmes est arrivée en France il y a quelques années comme réfugiée politique après le conflit Sénégal-Mauritanie de 1989. Elle a mis l’accent sur son parcours, dès son enfance à la recherche d’une école pour apprendre. Très jeune elle a quitté son village natale et sa mère pour poursuivre sa scolarité ce qui était très rare pour une fille. Elle a pu apprendre un métier dans le secrétariat et forte de ce statut elle a militait dans différentes associations locales de défenses des droits de l’Homme. Mais poursuivie pour ces activités elle a dû fuir l’Afrique. Son militantisme s’est poursuivi en France pour les femmes africaines.

Dans la vidéo qui suit elle expose son opinion sur la nécessité des femmes à être scolarisé « pour savoir quoi revendiquer… », et que à cause de cela la femme africaine a pris du retard pour son émancipation, elle explique pourquoi .

Présentation de Dia

Le voile n’empêche pas de se battre pour la cause des femmes ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *