Sur les routes de Tunisie, Sousse

Sur les routes de Tunisie, Sousse

Partant de Sfax, nous avons pris l’autoroute, celle qui remonte à Tunis. Elle n’est pas sur la dernière carte IGN, son inauguration date de deux ans. C’est un excellent moyen de relier les grande ville tunisienne. Elle doit être prolongé jusqu’à la frontière libyenne et dans quelques années on pourra aller de Bizerte au Caire en traversant la Libye libre.
Ce matin Afehd, le mari de Salma notre hôte de Sfax nous a emmené dans la médina. Quel bain de foule, on dirait que toute la ville est là pour faire ses courses. Les ruelles sont pleine de monde, une majorité de femmes ou une majorité d’hommes, ça dépend des boutiques, je vous laisse deviner !!! En passant par le parfumeur un artisan qui réalise et vend ses parfums dans sa petite boutique, nous avons visité le célèbre marché aux poissons, le plus important de Tunisie, nous a affirmé notre guide, trés fier de sa ville natale.Pour terminer dans avons bu un thé dans un café maure très ancien et typique.
En plein cagnard nous nous sommes retrouvé dans la Rome antique africaine aprés Carthage, El Jem.
Le Colisée que nous avons devant nous est le troisième plus grand . Il est difficile d’imaginer la splendeur de ce site appelé Thysdrus au milieu des champs d’oliviers . Ce sont justement eux, les oliviers, qui ont fait la richesse de ces romains aux villas immenses et si bien décorées de mosaïques parmi les plus belles de l’époque.
Dans la soirée, Omar notre hôte nous a retrouvé à notre voiture sur le port de Sousse, pour nous accompagner jusque sa maison à l’entrée de la médina. Nous avons donc dormi dans une maison typique. Une lourde porte, une entrée salon, une cour sur laquelle donne plusieurs portes. L.une d’elles s’ouvre sur notre chambre et salle de bain. Omar a restauré cette demeure ancienne avec goût, les carrelages sont choisis parmi les plus traditionnels. Nous avons donc vécu au coeur de la ville, réveillés par l’appel à la prière de la mosquée toute proche et avec la rumeur de la ville.
Et puis ce matin nous avons parcouru les souks et visité un joyau arabo-musulman, le ribat, sorte de caserne dominée par une tour qui permet d’observer la mer et ses éventuels ennemis. Maintenant les arrivants sont les touristes qui arrivent bronzés et dénudés des stations balnéaires proches. Le contraste est saisissant entre les femmes tunisiennes toutes très habillées malgré la chaleur et les vacancières, ça ne semble pas gêner les commerçants !
Notre découverte de la société tunisienne se poursuit car ce soir Omar nous a invité chez lui. Nous sommes à la terrasse d’une maison qu’il a construit il y a 5 ans, qu’il habite en partie et dont il loue 2 appartements. Cette maison est en bord de plage au nord de Sousse dans un complexe balnéaire, nous n’aurons jamais imaginé le nombre d’hôtels et de maisons que contient cette région, le troisième pôle touristique tunisien. Je comprends mieux l’importance de l’industrie touristique ici. Omar est guide professionnel depuis de nombreuses années. Il s’est fixé un peu en ce moment pour s’occuper de se deux jeunes enfants.

20110912-215956.jpg
Afhed et Colette au Diwan dans la médina de Sfax
20110912-220017.jpg
Le Colisée d'El Jem
20110912-220028.jpg
Détail de mosaïque au muséearchéologique d'El Jem
20110912-220039.jpg
Omar dans sa maison de la médina de Sousse
20110912-220103.jpg
Le pation de la maison d'Omar dans la médina de Sousse
20110912-220121.jpg
Le Riba de Sousse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *