Rencontre à Madagascar (suite3)

Rencontre à Madagascar (suite3)

Le Chef du village, Clermont Frédo Velomananjara.

Au bord du lac Rasomasay, le long du canal des Pangalanes, à l’Est du pays se trouve un village de 700 habitants, Ampanotoamaizina.

chef1.1196360022.jpg
Nous y avons rencontré le chef du village, appelé aussi président. Il s’agit de Clermont Frédo Velomananjara.
Il nous paraît très jeune , il est entouré de sa mère et de sa femme.

chef.1196200699.jpg

arbre.1196200786.jpg

epouse.1196200847.jpg

L’épouse et la mère du Chef du village

mere.1196200900.jpgIl nous explique qu’il a été présenté par le sous préfet et élu à une très forte majorité par le village.
Nous n’avons pu connaître son activité professionnelle. Il nous a dit qu’il s’occupait du village ; un indice, il était là disponible pendant que presque tous les hommes du village étaient soit à la pêche, soit à faire du charbon de bois dans la forêt.

retour.1196200968.jpg

pecheur.1196201024.jpg

En cette saison la pêche est bonne, elle sera vendu dans le village faute de moyen de conservation.

Plus précisément il nous a indiqué qu’il s’occupait des affaires administratives et de la santé du village.
Comme ses concitoyens Clermont Frédo Velomananjara attend avec beaucoup d’espoir l’arrêt du train de voyageurs prévu en 2008. Il n’y a pas de piste, le seul moyen de communication est le Canal (une journée de pirogue de Tamatave où l’on vend le charbon de bois). Nous comprenons que ce renouveau du train va changer profondément la vie de ce village très pauvre.

gare.1196201082.jpg

Le train a existé…la gare sera à renover !

Dans ce village il n’y a ni infirmière, ni médecin, seulement des accoucheuses « très compétentes ».
Nous y avons visité l’école sans l’institutrice, en formation à Brickaville, la ville distante de 20 km, toujours par le Canal. L’enseignante, une jeune femme du village ayant obtenu son BEPC, s’occupe de deux classes (60 à 70 élèves).

Une réaction au sujet de « Rencontre à Madagascar (suite3) »

  1. Merci à vous de faire connaitre notre village à travers le monde, je viens de cet village et je suis née la bas, mais à l’âge de 2 ans mes parents à décide de vivre ici à Tamatave. Je faisais mon étude ici et j’avais poursuivi jusqu’à Tananarive. Maintenant je travaille ici a tamatave et je suis très étonné et content de voir ses image et les belles photos sur mon village natal.

    Le problème actuel c’est encore la route, comme vous avez dit sur votre commentaire. Il n’y a pas aussi un centre médical, et sa pose beaucoup de problème pour les villageois qui vivent là-bas. C’est pour ça que j’implore tous généreux du monde pour nous viennent en aide, pour faire une route, parce que les gens là-bas sont souffrent beaucoup.

    Merci beacoup,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *