Caramel

Caramel

Hier nous sommes allés voir le film Caramel.

Un bonheur ! Il n’y a pas d’action mais nous vivons pendant 1h 30 avec 6 femmes à Beyrouth. Tout simplement . Et leur quotidien est presque banal dans le cadre d’un salon de beauté. Ce salon est comme tous les magasins de Beyrouth, enseigne en français (ça faisait chic, comme l’angalis chez nous en France), matériel vétuste. Mais l’ambiance entre ces trois esthéticiennes est géniale . Elles sont musulmanes ou chrétienne mais pas de différence dans les relations entre elles, dans leur complicité pour leurs problèmes personnelles. Voilà un beau message de tolérance entre communautés dans le Liban actuel attaqué de toutes parts par le communautarisme.

Dans ce film nous ne voyons pas de guerre ni de violence directement mais nous en imaginons des traces : les voisines du salon, couturière à domicile et sa mère victime de la guerre.

Ce film est beau dans sa simplicité, les images et les sons (une musique très agréable) nous font percevoir des sentiments simples mais si naturels dans n’importe quel endroit et moment.

A Beyrouth en guerre en crise économique les femmes et les hommes vivent comme partout ailleurs. J’y ai vu un message d’espoir pour l’avenir de ce pays.

Les « politiques » se déchirent pour faire triompher leur clan ou leur communauté, les informations nous montrent de plus en plus des gens qui militent pour autre chose, pour rompre avec le communautarisme et la laïcité . Ce film montre que les artistes aussi s’en mêle et c’est de bonne augure. J’ai toujours pensé que l’art et la culture pouvait jouer l’avant garde.

Bravo pour ce film. Je vous invite à aller le voir…mais il y a urgence car après 8 jours nous n’étions pas très nombreux dans notre salle de cinéma.

Lire dans Le Monde : http://medias.lemonde.fr/mmpub/css/je_art13.css

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *