8 mars. Femmes du Bénin 3

8 mars. Femmes du Bénin 3

Nous descendions vers le sud du pays. Sur la route près d’un pont, nous nous sommes arrêtés tant le spectacle était impressionnant.

Des femmes descendaient dans le lit de la rivière et remontaient chargées de sable. Effectivement nous avions remarqué des tas de sable sur le bord de la route. Les marchands de matériaux s’approvisionnent ainsi .

Comme d’habitude j’ai eu des scrupules à photographier d’autant qu’elles ne semblaient pas trop d’accord, honte, inutile, mal habillées… Pour moi il ne s’agissait pas d’exotisme ou de voyeurisme, il s’agissait de conserver les images d’un métier très difficile.

sable.jpg

sable2.jpgsable1.jpgsable3.jpg

 

Je ne sais pas combien sont payées ces femmes pour ce travail mais ce dont  je suis sûr c’est qu’elle doivent remonter beaucoup de gamelles de sable dans leur journée .

Combien pèsent ces récipients remplis de sable qu’elles doivent lever et plaçer sur leur tête ? On me dira que les femmes africaines ont l’habitude de tout porter sur leur tête (j’ai vu une gamine porter une bouteille de gaz pleine). On dit même que c’est grâce à ces transports quelles ont fières allures… Mais je pense aux problèmes de cervicales qu’elles doivent avoir plus elles vieillissent.

En ce moment des millions de femmes travaillent à ces tâches qu’en Occident nous considérons comme inhumaines.

Une réaction au sujet de « 8 mars. Femmes du Bénin 3 »

  1. Quel courage et quelle dignité au quotidien !
    Que pèse l’injonction qui se veut « modèle » : « Travailler plus pour gagner plus ? » Effectivement des cervicales, des genoux et un dos « bragés » avec certitude quelques années plus tard…en même temps que le sentiment de s’être prise en charge …
    merci Bernard pour tous ces reportages en Afrique sub-saharienne…. je peux y voyager un peu aussi….Françoise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *